Le Grand Prix de Grande-Bretagne se déroule à guichet fermé, une affluence record à Silverstone. C'est Carlos Sainz qui s'élancera en pole position, pour la première fois de sa carrière.

A l'heure de la mise en grille, on a eu une petite frayeur dans le clan Ferrari, les ingénieurs ont démonté le capot de la monoplace de Charles Leclerc à quelques minutes du départ. Simple vérification ou réelle inquiétude ? Le ciel est si bas, les nuages assez chargés, la pluie va-t-elle s'inviter ? L'air est à 18°C, la piste affiche 28°C.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Parmi les 10 premiers pilotes de la grille, Verstappen sur la première ligne est en pneus Soft, les plus tendres. Nicholas Latifi a aussi effectué ce choix-là, Russell est en pneus Hard, les plus durs. Les autres s'élanceront en pneus Medium, hors du Top 10, les Medium également, sauf les Soft pour Albon, Magnussen et Vettel. A l'extinction des feux, le départ est donné, c'est un bon envol pour Verstappen qui grille la politesse à Sainz... mais dejà derrière une voiture est sur le toit !

Premier départ du Grand Prix de Grande-Bretagne

© F1

Drapeau Rouge ! Russell, Albon, Ocon, Tsunoda sont impliqués dans un accrochage, mais c'est Zhou dont la monoplace s'est retournée et a traversé le bac à une vitesse sidérante ! Dans les faits, George Russell prend un mauvais départ à cause de ses pneus Hard (durs), Zhou est à son niveau, Gasly s'insère entre les deux monoplaces, l'AlphaTauri percute le pneu arrière gauche de la Mercedes qui va harponner et catapulter l'Alfa Romeo de Zhou en tonneaux... qui va terminer sa glissage à l'envers dans l'échappatoire... et se propulse dans les airs à cause des graviers, la voiture saute par-dessus la protection des pneus !

Derrière, Vettel percute Albon qui le propulse dans le mur des stands, la Williams termine sa course en coupant le premier virage et percute le demi-train avant d'Esteban Ocon ! Les pilotes Zhou et Albon ont été transporté au centre médical et sont conscients ! Sous régime de drapeau rouge, la FIA et de la F1 : "Nous pouvons confirmer qu'après le drapeau rouge, plusieurs personnes ont tenté d'entrer sur la piste. Ces personnes ont été immédiatement expulsées et l'affaire est maintenant traitée par les autorités locales."

La direction de course annonce que la course reprendra à 15h56 heure locale, soit presque une heure après l'incident ! Williams donne des nouvelles de son pilote Alex Albon : "Alex a été transféré par hélicoptère à l'hôpital de Coventry pour des contrôles de précaution suite à l'incident du premier tour. Nous fournirons des mises à jour lorsqu'elles seront disponibles."

Les abandons confirmés sont donc : Russell, Zhou et Albon. Il y aura un nouveau départ arrêté, avec la même première grille de départ. Verstappen sera en pneus Medium cette fois-ci, le même choix pour les 7 premiers pilotes de la grille, le premier en Soft est Latifi 8e sur la grille, comme Gasly en 9e position.

Le nouveau départ est donné, c'est un bon envol pour Verstappen qui se met au niveau de Sainz et défend sa position, on est passé proche de l'accrochage. Pérez et Leclerc se frottent dès le troisième virage, le Monégasque conserve sa position, le pilote Red Bull sort de Copse avec un bout d'aileron avant cassé. A l'extérieur de Luffiel et Woodcote, Norris a pris l'avantage sur Hamilton.

Second départ du Grand Prix de Grande-Bretagne

© Red Bull Racing

Pérez souffre un peu de son aérodynamisme retouché, Norris et Hamilton peuvent activer leur DRS derrière la Red Bull ! Dans la radio de Leclerc, on annonce qu'une petite dérive de la Ferrari est cassée, cela occasionne une petite perte d'appui, à l'issue du tour 5 Pérez plonge dans les stands pour changer son aileron avant, il chausse les pneus Medium. En piste, avec le DRS, Hamilton double Norris avant le virage de Brooklands.

Dans le tour 8, Verstappen parvient à revenir dans la zone DRS derrière le leader Sainz. Mais dans le tour 10, l'enchaînement Maggots/Becketts/Chapel sera délicat pour Sainz le leader qui partira au large et en reprenant la piste, Verstappen prendra la tête de la course. Dans une manœuvre inespérée, Tsunoda plongera au virage 3 sur son coéquipier, bloquera ses roues et partira en tête-à-queue et embarquera Gasly dans sa pirouette, les deux AlphaTauri étaient dans les points.

Dans le tour 12, à la sortie de Chapel, Verstappen au ralenti... le Néerlandais a roulé sur un débris, les deux Ferrari doublent le pilote Red Bull ! Après le remplacement de ses gommes, pour un nouveau train de Medium, Verstappen se plaint à nouveau du rythme de sa monoplace. Une perte d'efficience aérodynamique pour le Néerlandais mais son équipe le rassure que structurellement, il ne risque rien à bord de sa RB18.

Les deux monoplaces Ferrari à Silverstone dans l'enchaînement Maggots

© Ferrari

Charles Leclerc harcèle toujours le leader Carlos Sainz, Lewis Hamilton établit le meilleur tour en course et revient à 5" de la deuxième Ferrari. Chez Ferrari, on s'inquiète du retour de la Mercedes de Lewis Hamilton, d'autant que Charles Leclerc deuxième semble plus rapide que Carlos Sainz. Le classement au tour 19 : Sainz, Leclerc, Hamilton, Norris, Alonso, Verstappen, Ocon, Latifi, Bottas et Ricciardo !

A la fin du tour 20, la Scuderia Ferrari rappelle Sainz aux stands, l'Espagnol chausse les pneus Hard. Alors qu'il était dans les points, Bottas abandonne sa course dans les stands. Leclerc en tête, sans être gêné par son coéquipier Sainz, voit le retour de Lewis Hamilton, le pilote Mercedes revient à 2 secondes de la Ferrari. Verstappen en sortant des stands avec les pneus Hard, se fait oublier par Vettel au virage 3.

Leclerc rentre aux stands à la fin du tour 25, Hamilton est en tête du Grand Prix sous les applaudissement et les cris de joie du public ! Le Monégasque reprend la piste derrière son coéquipier. En tête, Hamilton semble à l'aise, avec un bon rythme et une dégradation des pneus plus que maîtrisée. Chez AlphaTauri, Gasly est à son stand pour abandonner, son aileron arrière est cassé. En piste, Leclerc reprend le meilleur tour en course. Chez Ferrari, on observe le rythme de Sainz, afin d'éventuellement échanger les positions, Leclerc est de plus en plus incisif. En tête de la course, Hamilton a gagné 1"2 d'avance sur Sainz en 5 tours !

Daniel Ricciardo lors du Grand Prix de Grande-Bretagne

© McLaren

Une bonne nouvelle de la part d'Alfa Romeo : "Zhou a été déclaré apte et libéré du centre médical du circuit." Débarrassé de Sainz, Leclerc reprend le meilleur tour en course. Hamilton rentre à la fin du tour 34, il chausse les pneus Hard avec un arrêt qui s'est un peu éternisé, le pilote Mercedes ressort en piste en troisième position derrière les Ferrari, mais il les a dans son champ de vision. Le classement au tour 35 : Leclerc, Sainz, Hamilton, Pérez, Norris, Alonso, Vettel, Verstappen, Ocon et Schumacher.

En piste, Ocon est dans le sillage de Verstappen, et dans le tour 37 il prend le meilleur dans Stowe ! Dans le tour 39, Ocon perd du terrain, Verstappen le double dans Brooklands... et dans Woodcote, la fiabilité fait défaut, Ocon abandonne, le Safety Car entre en piste ! Immédiatement, Hamilton et Sainz passent par les stands pour des pneus Soft, Leclerc est renté en piste avec des pneus Hard vieux de 15 tours ! Et derrière, tous les pilotes choisissent aussi les Soft, Pérez, Alonso, Verstappen, Schumacher, Latifi, Ricciardo et Tsunoda !

La voiture de sécurité va s'effacer à l'issue du tour 42, Leclerc va avoir du mal à conserver sa première place. A la relance, Leclerc tente de résister sur Sainz, l'Espagnol double le Monégasque à Brooklands, Hamilton se fait doubler par Pérez à la sortie de Arena ! Après Chapel, Pérez est déjà sur les talons de Leclerc... Dans Copse, Hamilton tente de se mettre à la hauteur de la Red Bull de Pérez, en tête, Sainz a signé le meilleur tour en course.

Sergio Pérez à Silverstone

A l'entame du tour 45, le DRS est à nouveau autorisé, Pérez et Hamilton fondent sur Leclerc. A la sortie de Chapel, Pérez ouvre le DRS et se met à la hauteur de Leclerc, les deux monoplaces sont de front dans le virage de Club, mais sortent trop large, c'est Hamilton qui en profite et reprend la deuxième position. Et au virage 3 du tour suivant, Pérez force Hamilton sur l'extérieur du vibreur, le Mexicain et Leclerc en profitent et récupèrent leur position.

Il ne reste plus que 5 tours, Hamilton tente de prendre le meilleur sur Leclerc, Sainz ne compte que 3"6 sur Pérez, le pilote Red Bull tente de revenir vers l'avant de la course. Hamilton prend le dessus sur Leclerc à l'extérieur de Luffield mais Leclerc... se défend à l'extérieur de Copse et reprend la troisième place. Hamilton finira par passer à Stowe sur la Ferrari. Cette course est complètement folle, Pérez revient à 3"3 de la tête de course ! Le classement au tour 50 : Sainz, Pérez, Hamilton, Leclerc, Alonso, Norris, Verstappen, Schumacher, Vettel et Magnussen.

Mick Schumacher au Grand Prix de Grande-Bretagne 2022

© Haas F1 Team

Une lutte en piste entre la Red Bull meurtrie de Verstappen et la Haas de Schumacher qui le pourchasse. Il va rester 1 tour de course, Leclerc va être sous la menace de Fernando Alonso, Verstappen tasse Schumacher à Luffiel pour protéger sa position. Dans le dernier secteur du circuit, Carlos Sainz va aller sécuriser sa première victoire en carrière, devant Sergio Pérez et Charles Leclerc, alors que Schumacher a fait pression sur Verstappen jusque dans le dernier virage !

C'est la 33e victoire espagnole en F1, toutes les précédentes étaient la propriété de Fernando Alonso, désormais on compte Carlos Sainz comme nouveau vainqueur en F1. Il prend sa revanche sur Monza 2020 où il avait chassé Pierre Gasly à bord de sa McLaren ! En dehors du podium, Leclerc est 4e devant Alonso, Norris, Verstappen, Schumacher, Vettel et Magnussen.

Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 2022