Les promoteurs s'inquiètent pour l'avenir en F1

Par |2019-01-29T08:22:48+02:00mardi 29 janvier 2019|Formule 1|

Réunis ce lundi à Londres, les promoteurs, via la Formula One Promoters Association, ont exprimé leur inquiétude. 

Créée au cours de l'année 2012, la Formula One Promoters Association s'est réunie ce lundi pour parler de l'avenir. Cette saison, plusieurs circuits sont en fin de contrat : Silverstone, Monza, Barcelone, Hockenheim et Mexico.

Dans un communiqué, les promoteurs ont exprimé leur inquiétude quant à l'avenir et se propose d'être une aide pour Liberty Media, propriétaire de la F1, et la FIA.

"Il n’est pas dans l’intérêt à long terme du sport que les spectateurs perdent l’accès libre au contenu et à la diffusion. 

Il y a un manque de clarté sur les nouvelles initiatives en F1 et un manque de participation des promoteurs à leur mise en œuvre.

Les nouvelles courses ne doivent pas être introduites au détriment d’événements existants bien que l’association soit encouragée par les modèles commerciaux alternatifs proposés aux sites potentiels.

Alors que nous entrons dans une nouvelle saison du sport que nous promouvons depuis plusieurs décennies, les promoteurs recherchent une approche plus collaborative du développement du championnat et la possibilité d’offrir leur expérience et leur expertise dans un esprit de partenariat avec la F1 et la FIA''.

Un malaise entre les promoteurs et Liberty Media

Les 16 promoteurs présents ce lundi lors de la réunion ont soulevé plusieurs points de discorde. Sans Accords Concorde pour le moment, les circuits sont réticents à signer de nouveaux contrats. Rien ne leur garantit pour l'heure une grille fournie, supérieure à 16 voitures. Aussi, le passage sur une télévision payante offre moins d'exposition à la F1 et de fait aux circuits.

Mais les circuits ont pointé du doigt deux problématiques majeures. Le premier concerne le modèle des contrats avec certains nouveaux circuits, notamment celui de Miami. L'arrangement ne suit pas le cheminement classique, imposé à tous les autres circuits. Cet arrangement spécifique offre, par exemple, un partage des revenus. Le second concerne la prise de décisions unilatérale de Liberty Media. Le propriétaire de la F1 a décidé, seul, de modifier les horaires des Grands Prix.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur. Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.