Les bruits de couloir d'une fin de relation entre Red Bull Racing et Porsche ont pris une forme officielle avec le communiqué de la firme allemande. Porsche ne fera pas d'alliance avec Red Bull Racing.

Alors que l'on pensait que les discussions étaient au stade où l'on attendait une annonce officielle de Red Bull Racing pour annoncer leur nouveau partenaire moteur pour 2026, à savoir Porsche, c'est tout l'inverse qui s'est produit en l'espace de deux mois.

Porsche ne fera pas alliance avec Red Bull Racing

C'est ce vendredi matin que Porsche a diffusé un communiqué officiel :

Le partenariat entre Porsche AG et Red Bull GmbH ne se concrétisera pas. Au cours des derniers mois, Porsche AG et Red Bull GmbH ont discuté de la possibilité d'une entrée de Porsche en Formule 1. Les deux entreprises sont aujourd'hui arrivées à la conclusion commune que ces discussions ne seront plus poursuivies.

L'idée de départ était toujours qu'un partenariat serait fondé sur un pied d'égalité, qui inclurait non seulement un partenariat moteur mais aussi l'équipe. Cela n'a pas pu être réalisé. Avec les changements de règles finalisés, la discipline reste néanmoins un environnement attractif pour Porsche, qui continuera à être suivi.

Red Bull Racing a créé sa structure Red Bull Powertrains et a la capacité désormais de construire son propre bloc moteur pour 2026, et continuera d'utiliser celui conçu par Honda jusqu'à la fin de la saison 2025.

Si Porsche souhaite toujours arriver en F1, il lui faudra trouver un nouveau partenaire, et avec peut-être des conditions plus souples que celles proposées à Red Bull Racing. A moins qu'une autre structure soit plus enclin à partager la gouvernance de l'écurie. On peut éventuellement penser à Williams Racing, dont les propriétaires Dorilton Capital ne seraient pas fermés à céder quelques parts de la structure de Grove.

Il y a également McLaren, dont Andras Seidl a été un homme fort chez Porsche lorsque la firme de Stuttgart roulait encore aux 24 Heures du Mans. Ces deux précédentes équipes sont clientes de Mercedes, et il ne fait aucun doute que devenir une "écurie d'usine" avec un moteur Porsche peut ouvrir une voie vers un retour au sommet de la hiérarchie de la discipline, ce qui n'est pas possible en étant un client de Mercedes.