Qualifications Grand Prix du Canada 2018 : Sebastian Vettel s’invite en pole position

Par | 2018-06-09T21:49:35+00:00 samedi 9 juin 2018|A la une en F1, Formule 1, Paddock F1|
  • © Ferrari - Sebastien Vettel

Le tracé non permanent de l’Île Notre-Dame est le théâtre du Grand Prix du Canada 2018. La septième manche de la saison 2018 de F1 sera à nouveau une course de haute volée. La pole position est la propriété de Sebastian Vettel.

Comme à Monaco, Red Bull a dominé toutes les séances d’essais. Mais dans les rues de la Principauté, c’est Daniel Ricciardo qui dominait le sujet. Ici, c’est Max Verstappen qui s’est hissait en tête de toutes les séances.

Session Q1

Le feu passe au vert et le premier incident intervient, le moteur d’une Haas part en fumée. Dans la voie des stands, la monoplace de Romain Grosjean lâche un panache de fumée, le V6 Ferrari a rendu l’âme !
Le premier temps sera la référence de Charles Leclerc en 1’14″543, battu par la Haas de Kevin Magnussen. Sergey Sirotkin sur sa Williams fait mieux en 1’14″203. Sebastian Vettel se lance déjà en piste avec des gommes HyperSoft. La Ferrari du champion allemand va couper la ligne en 1’12″110, Pierre Gasly réalise un temps de 1’13″785. Kimi Räikkönen se rappelle toujours au bon souvenir de tous, un tour bouclé en 1’12″050.

Sebastian Vettel reprend immédiatement son bien en 1’11″824, la Force India d’Esteban Ocon tourne en 1’12″643. C’est plus rapide que le premier tour de Daniel Ricciardo en 1’12″763, la première Mercedes, celle de Bottas fait 1’12″523.
On attend le premier tour chrono de Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen abaisse encore le meilleur temps en 1’11″725. Max Verstappen est dans le bon rythme en 1’12″008, alors que Vettel repasse en tête en 1’11″710. Lewis Hamilton est assez loin, en 4ème place certes, mais loin en 1’12″268. Valtteri Bottas améliore un peu son temps en 1’11″950, les Renault se hissent dans le Top 10. Carlos Sainz en 1’12″689 est 8ème, Nico Hülkenberg en 1’12″795 est 10ème.

Il reste moins de 2 minutes dans cette séance, et à l’arrière du peloton les McLaren tentent de se qualifier. Fernando Alonso est dans la zone rouge, Charles Leclerc fait P12 en 1’12″945. Fernando Alonso améliore et prend le 14ème rang en 1’12″979. Brendon Hartley a fait une belle 8ème place en 1’12″587, le pilote sous pression et que l’on dit sur la sellette.

Les éliminés sont : Grosjean, Ericsson, Sirotkin, Stroll et Gasly.

© F1 Twitter – Canada Q1

Session Q2

Dès la reprise de la session, les Ferrari sont en piste avec les UltraSoft (violet). Le premier chrono est au crédit de Räikkönen en 1’11″620, battu de peu par Vettel en 1’11″524. C’était sans compter sur la Mercedes de Bottas qui réalise un tour en 1’11’514 en pneus UltraSoft. La Red Bull de Daniel Ricciardo est chaussée des gommes HyperSoft. Lewis Hamilton signe un tour en 1’11″740 en 4ème position provisoire.

Les Red Bull franchissent la ligne de chronométrage, Max Verstappen est en forme, un tour en 1’11″472. Daniel Ricciardo est un peu plus en retrait en 1’11″835. Les Force India sont à la parade, Ocon devant Pérez, 1’12″300 contre 1’12″395. Il reste moins de 6 minutes, les McLaren sont hors du Top 10. Les Ferrari ont chaussé les HyperSoft, comme les Mercedes. Est-ce pour améliorer le temps au tour ou pour les rôder ?

Évidemment, les pilotes ont relâché leur effort, seuls ceux qui essaient de rentrer dans le Top 10 repartent à l’assaut. Daniel Ricciardo coupe la ligne avec le record de la piste en 1’11″434, Sergio Pérez élimine Kevin Magnussen. Les McLaren terminent derrière l’Alfa Romeo de Charles Leclerc.

Les éliminés sont : Vandoorne, Alonso, Leclerc, Hartley et Magnussen.

© F1 Twitter – Canada Q2

Session Q3

Les cartographies moteur sont au maximum pour cette ultime séance, la chasse à la pole position est ouverte. Il n’est plus l’heure de tergiverser sur le choix des pneus, les plus tendres, soit les HyperSoft (rose). Lewis Hamilton est le premier à prendre la piste. La Mercedes du pilote anglais réalise déjà de bons secteurs, le temps au tour est de 1’11’227. Mais ce temps est pulvérisé par Valtteri Bottas en 1’10″857. La Ferrari de Räikkönen s’intercale entre les Mercedes en 1’11″095.

Sebastian Vettel allume les secteurs en violet, il détruit le record de la piste en 1’10″776. Quant aux Red Bull, elles sont en stratégie décalée, elles ont oublié la première salve de tours rapides. Elles vont sacrifier certainement une seconde tentative. Daniel Ricciardo est dans le bon tempo, à peine moins rapide dans le premier secteur. Verstappen et Ricciardo sont dans le même dixième de la Ferrari de tête, l’australien coupe la ligne en 1’11’281, Verstappen en 1’11″096. Les Red Bull perdent tout l’avantage dans les longues lignes droites du dernier secteur.

Moins de 3 minutes, Lewis Hamilton est conscient de son tour raté, il sait où il peut gagner ses dixièmes nécessaires. Kimi Räikkönen est le premier en piste, il va donner le ton. Les Red Bull ont chaussé un nouveau train de pneus, elles tenteront d’accrocher le meilleur résultat possible. Räikkönen est parti à la faute dans le virage 2, les deux roues dans l’herbe, il sait que son tour est terminé.
Lewis Hamilton est en avance au second secteur, mais un plat va ruiner son tour, sans doute. La Mercedes coupe la ligne en 1’10″996. Vettel arrive et réalise un 1’10″764, Verstappen se rapproche au 3ème rang.

© F1 Twitter – Canada Q3

À propos de l'auteur :

Passionné par tous types de sports mécaniques automobiles, j'aime dire que la F1 m'a choisi ! J'essaie d'adopter ma ligne d'objectivité, d'impartialité et de neutralité. Au plaisir de vous croiser sur les pistes...