Personne n’oubliera ce triste week-end du Grand Prix de Saint-Marin du 29 Avril – 1er Mai. De nombreux accidents, une carence émergente de la sécurité et de l’évolution de cette dernière en résulte deux décès pour un public marqué à jamais.

L’hécatombe a élu domicile en Italie pour ce week-end de Grand Prix meurtrier, certains croiront même que c’était écrit. L’impensable s’il en est, s’est produit et la triste réalité se déroulant sous les yeux hagards d’un public impuissant et pour certains orphelins !

Senna, la mort en héritage

C’est l’accumulation d’un tout qui bouleversera le petit monde la F1 ce jour-là. Comme s’il fallait une fin malheureusement pour consacrer ces héros, la Formule 1 a donné en pâture ses enfants pour légitimer la dangerosité de son sport quand les instances ignorent l’importance de la sécurité.

Voilà ici un document amateur rare et jamais diffusé, qui filme les derniers instants des pilotes disparus alors encore dans la course. Ce spectateur Thomas Grønvold qui a mis en ligne sa vidéo était posté dans la tribune principale en face des paddocks. Placé au milieu de la tribune, il fait face à la ligne droite de départ / arrivée et est idéalement placé pour assister aux départs. Il y verra le premier chaotique, comme les suivants, les incidents dans la voie des stands…

Contacté par France Racing, Thomas Grønvold revient sur ce week end de course : « C’est un week-end que je n’oublierai jamais, mais j’apprécie aussi d’avoir été là à un moment de l’histoire qui fait désormais partie de moi. Des amis de la famille Ratzenberger m’ont contacté, et ils ont été reconnaissants de voir ma vidéo… J’ai également publié d’autres vidéos, notamment du samedi et du dimanche, à la demande de beaucoup de gens ».

Jusqu’à une interruption de course…

Pour aller aux temps-forts de la vidéo :
0:36 Le dernier tour de Roland Ratzenberger.
1:35 L’hélicoptère-Ambulance.
1:40 La monoplace de Roland Ratzenberger.
3:32 Ayrton Senna dans les stands avant la course.
7:28 Le départ.
13:20 Le second départ.