La FIA Formule 2 et la FIA Formule 3 disputeront chacune trois courses par weekend au lieu de deux à partir de 2021, dans le cadre d'une série de nouvelles mesures de réduction des coûts annoncées vendredi.

Dans un ensemble de changements conçus pour aider à garder les budgets dans les deux catégories, de nouveaux accords avec les fournisseurs de F2 et F3 signifieront que les coûts de location du moteur et de certaines pièces de rechange diminueront considérablement la saison prochaine. En outre, les coûts liés à la logistique et au fret seront également réduits.

3 courses par weekend en FIA F2 et FIA F3

De plus, les promoteurs ont décidé que, sous réserve de l'approbation du Conseil Mondial du Sport Automobile, la même voiture sera utilisée pour le prochain cycle de trois ans en FIA F2, qui débutera en 2021. Les spécifications de la voiture de Formule 3 2019 resteront également inchangées pour 2021 et devraient rester les mêmes pour les saisons suivantes, le prochain cycle de trois ans commençant en 2022.

Enfin, l'un des coûts variables des équipes est le nombre d'événements par saison, qui impacte directement leur budget. Par conséquent, il a été décidé qu'un moyen efficace de réduire leurs dépenses est de se rendre sur moins de sites, mais sans diminuer le nombre de courses.

Actuellement, chaque épreuve en FIA F2 et FIA F3 comprend deux courses. À partir de 2021, ils seront composés de trois courses. Le calendrier de la Formule 2 sera composé de huit épreuves, mais gardera un total de 24 courses. Cela signifie que les équipes F2 économiseront jusqu'à un tiers de leurs coûts logistiques. Quant au calendrier de la Formule 3, il comprendra sept épreuves, mais 21 courses au total, augmentant ainsi le kilométrage global par saison.

Pour ce faire, la FIA F2 et FIA F3 ne peuvent plus courir les mêmes weekends de course, car il est impossible de monter six courses autour d'un Grand Prix de Formule 1. Par conséquent, il a été convenu avec la FIA et la FOM d'organiser trois courses de F2 ou de F3 par week-end de Grand Prix, dont le format sera annoncé ultérieurement.

Bruno Michel, PDG de la FIA Formula 2 et FIA Formula 3

"L'une de nos valeurs fondamentales depuis le lancement de la GP2 Series en 2005 est la maîtrise des coûts. Aujourd'hui plus que jamais, il doit être au cœur de notre stratégie. Les mesures que nous annonçons ici sont cruciales car elles ont un impact sur le fonctionnement des deux championnats, mais aussi sur le calendrier et l'horaire du week-end de course, d'où le règlement sportif."

"De plus, les équipes qui participent actuellement aux deux championnats auront la possibilité de mutualiser une partie de leur personnel entre les deux catégories afin de réduire les coûts supplémentaires. Nous croyons fermement que cela doit être fait et mis en place le plus rapidement possible pour assurer la stabilité des deux championnats dans les années à venir."

© FIA F3