Nyck de Vries a décroché sa première victoire en Formule E au E-Prix de Dariya. Le néerlandais est le premier vainqueur de la saison 7.

Extinction des feux

Après avoir signé le meilleur temps de toutes les séances jusqu'à présent, Nyck de Vries s'élance de la pole position. Les pilotes se préparent à prendre le départ de la première course de la saison 7. Cette première course, la quatrième à Dariya en Arabie Saoudite, est la première épreuve nocturne du nouveau championnat du monde.

45min + 1 tour

Grille de départ : De Vries, Wehrlein, Rast, Mortara, Lynn, Evans, Lotterer, Bird, Günther, Rowland, Sims, Nato, Turvey, Dennis, Vandoorne, Buemi, Di Grassi, Da Costa, Vergne, Sette Câmara, Cassidy, Blomqvist, Frijns. Müller s'élance des stands.
[Légende : Top 10, hors du top 10, abandon]

De Vries prend un excellent départ, bien aidé par la mauvaise prise d'élan de la Porsche de Wehrlein. Lotterer se débat dans les premiers virages mais perd deux positions au profit de Günther et Bird. Les deux Techeetah ne profitent pas de ce départ, Da Costa perd même deux positions et glisse à la 20ème place.

Lynn et Bird décident d'attaquer dans les premiers tours, et de remettre leur récupération d'énergie à plus tard. La Mahindra met la pression sur la Jaguar d'Evans, qui occupe la 5ème place. Bird valide son dépassement sur Günther et monte à la 7ème place.

En tête, De Vries impose son rythme, ce qui permet à Wehrlein de rester très proche de la Mercedes. Rast laisse légèrement s'échapper ses deux adversaires, mais est toujours suffisamment proche pour profiter d'une éventuelle bataille pour la tête de la course.

38min + 1 tour

L'Attack Mode est désormais activé. Les pilotes peuvent maintenant longer le mur à l'extérieur du virage 19 pour activer leur boost de 4 minutes. 35kW sont à gagner, mais passer dans la poussière hors-trajectoire implique aussi une perte de temps non-négligeable.

De Vries, toujours confortablement installé en tête, se plaint qu'il consomme trop d'énergie. Wehrlein laisse cependant le néerlandais s'échapper, et l'écart monte à 1,4s. Les commissaires de course infligent un drive through à Blomqvist, pour avoir dépassé la limite d'énergie que les pilotes peuvent récupérer au freinage.

Bird se montre pressant dans les rétroviseurs de Lynn, ce qui permet à Evans de souffler un peu. Le pilote britannique, nouvelle recrue de Jaguar, se décale finalement au dernier moment et plante les freins au virage 18 pour passer son compatriote. Bird est désormais derrière son coéquipier.

Les stratégies pouvant être très différentes d'un pilote à l'autre, les écarts se resserrent et grossissent tour après tour. Da Costa est le premier à activer son Attack Mode, rapidement imité par Rowland et Vergne. En tête, Rast attaque Wehrlein à l'extérieur du virage 18. L'allemand s'avoue vaincu et en profite pour activer son Attack Mode à son tour, imitant le leader.

Rene Rast (DEU) Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE07, battles with Pascal Wehrlein (DEU) Tag Heuer Porsche, Porsche 99X Electric

32min + 1 tour

Classement : De Vries, Rast, Wehrlein, Mortara, Evans, Bird, Lynn, Günther, Lotterer, Sims, Rowland, Turvey, Vandoorne, Di Grassi, Buemi, Nato, Da Costa, Vergne, Dennis, Frijns, Cassidy, Müller, Blomqvist, Sette Câmara.

Lynn récupère la 6ème position à Bird, un duel semble s'installer entre les deux britanniques. Rowland profite de la fin de son Attack Mode pour dépasser Sims et Lotterer. Le pilote Nissan grimpe à la 9ème place. Isolé dans le groupe de tête, Mortara sacrifie une position pour se diriger vers l'Attack Zone. Il est le seul pilote du top 10 à profiter de cette puissance supplémentaire.

Rast active l'Attack Mode à son tour, et parvient à rester devant Wehrlein. Un tour plus tard, la Porsche sort violemment de la trajectoire pour protéger sa position tout en économisant de l'énergie, mais Mortara arrive derrière lui, à pleine puissance, pour dépasser Evans. Le suisse se faufile entre les deux autres voitures et monte à la 3ème place.

A cet instant, Bird tente une nouvelle attaque sur Lynn au virage 1, mais la Mahindra ferme la porte et emmene son adversaire dans le mur. Lynn part en tête à queue, et Bird encastre son museau dans celui de son compatriote. La Jaguar repart pour quelques tours avant d'abandonner, tandis que Lynn doit s'arrêter en piste. La Safety Car entre en action pour la première fois de la saison.

20min + 1 tour

Classement : De Vries, Rast, Mortara, Evans, Wehrlein, Günther, Rowland, Lotterer, Sims, Di Grassi, Vandoorne, Turvey, Buemin, Nato, Da Costa, Dennis, Vergne, Frijns, Cassidy, Müller, Blomqvist, Sette Câmara, Bird, Lynn.

Alors que la mi-course est déjà passée, les pilotes ont encore entre 51 et 53% d'énergie à disposition. Afin d'éviter que l'énergie économisée sous régime de Safety Car ne permette aux pilotes de rallier l'arrivée pied au plancher, 1kWh est déduit de l'énergie utilisable par les pilotes pour chaque tour passé à allure réduite.

De Vries mène donc la meute, et reprend un rythme de course lorsque la Safety Car rentre dans la voie des stands. Le leader parvient à se créer un petit écart de 1,3s avec Rast, tandis que l'ensemble du plateau attend d'avoir retrouvé plus de température dans les pneus avant de tenter une attaque.

Le néerlandais active le dernier de ses deux Attack Modes tout en conservant la tête de la course. Evans, 4ème, est le premier des pilotes n'étant pas encore passé par l'Attack Zone. Günther part à la faute et envoie l'arrière gauche de sa voiture dans le mur. La BMW s'arrête un virage plus loin, tandis que la Safety Car est de nouveau envoyée en piste.

The BMW i8 Safety car leads Nyck de Vries (NLD) Mercedes Benz EQ, EQ Silver Arrow 02, Rene Rast (DEU) Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE07 and the rest of the pack

5min + 1 tour

Classement : De Vries, Mortara, Rast, Evans, Wehrlein, Sims, Rowland, Di Grassi, Vandoorne, Turvey, Buemi, Nato, Da Costa, Dennis, Vergne, Lotterer, Frijns, Cassidy, Müller, Blomqvist, Sette Câmara, Günther, Bird, Lynn.

La course reprend ses droits pour un sprint final qui s'annonce haletant. De nombreux pilotes, dont Mortara, Evans et Wehrlein, doivent encore activer leur dernier Attack Mode. Le peloton étant très resserré, la perte de places semble inévitable.

La Venturi est la première à s'engager dans l'Attack Zone. Rast prend provisoirement la 2ème place mais ne peut résister à Mortara au tour suivant. Alors qu'ils apparaissent à l'écran, la direction de course annonce que ces deux pilotes sont sous enquête pour une suspicion de dépassement sous régime de voiture de sécurité.

Rast se montre fébrile dans ces derniers tours et s'incline une nouvelle fois, cette fois-ci face à Evans. Deux tours doivent encore être bouclés, et les pilotes sont désormais sur un pied d'égalité en terme de stratégie. Rowland tente une manoeuvre sur Wehrlein pour le gain de la 6ème place, mais doit se rabattre derrière la Porsche.

Le drapeau à damiers est agité. Les premiers pilotes franchissent la ligne d'arrivée les uns après les autres. Mais au coeur du peloton, des débris volent à la sortie du dernier virage. Buemi a en effet vidé sa batterie, et ne peut accélérer sur les 10 derniers mètres. En se déportant sur la droite, il heurte la BMW de Dennis, et offre deux positions à Da Costa.

Le classement à l'arrivée

L'enquête concernant Mortara et Rast à propos d'un probable dépassement sous Safety Car pourrait modifier le classement après l'arrivée. Rendez-vous dès demain pour la seconde épreuve de Diriya.