E-Prix de New York : Vergne dernier vainqueur de la saison

2018-07-15T23:13:30+00:00dimanche 15 juillet 2018|Formule E|

C’est le nouveau champion de Formule E, Jean-Eric Vergne qui a décroché la dernière victoire de la saison. Le français a brillament résisté à Lucas di Grassi, auteur d’une belle remontée. La troisième place de Daniel Abt offre le titre constructeurs à Audi Sport.

Un titre fêté comme il se doit

Jean-Eric Vergne (Techeetah) a su rebondir après sa disqualification des qualifications de la course 1. Le français, qui a décroché le titre ce samedi, a réussi à atteindre la Super Pole ce dimanche. Qualifié troisième derrière Sébastien Buemi (Renault eDams) et son coéquipier André Lotterer, Vergne a bondi au départ pour prendre la tête de la course.

Sam Bird, qui a dû abandonner ses rêves de sacre, doit limiter la casse. Le britannique de chez DS Virgin doit en effet préserver sa place de dauphin face à Di Grassi, très en forme en cette fin de saison. Le champion de la saison 3 a enchainé les deuxième places, et s’est imposé à Zurich et en course 1 à New York.

A l’extinction des feux, Lotterer réalise un départ parfait et met la pression sur Buemi. Un peu trop parfait même, puisqu’il sera pénalisé d’un stop and go de 10 secondes pour départ anticipé. Cette erreur fait les affaires d’Audi, qui voit l’un de ses concurrents directs relégué hors des points. La marque allemande est en effet en lutte avec Techeetah pour le titre de champion des constructeurs.

Jose-Maria Lopez voit sa suspension arrière se briser au passage d’un vibreur. L’argentin doit garer sa Dragon au bord de la piste, et provoque le régime de Full Course Yellow. Tandis que les pilotes ralentissent, Luca Filippi s’encastre dans la voiture qui le précède. Avec une roue avant droite cassée, l’italien devient passager de sa NIO et coupe la route à un Jérôme d’Ambrosio impuissant. Les deux pilotes abandonnent.

Alors que Daniel Abt (Audi Sport) prend l’avantage sur Nelson Piquet Jr (Jaguar), Audi prend virtuellement la tête du classement constructeurs. Pendant plusieurs tours, le pilote allemand fait l’effort pour inscrire le point du meilleur tour, synonyme de titre. Di Grassi s’empare quant à lui de la deuxième place et met la pression sur Vergne.

Abt continue son spectacle et prend la 3ème place à Buemi, qui ne peut qu’observer le rythme des deux Audi. La comparaison est flagrante avec les deux Mahindra, dominatrices en début de saison, à la lutte pour la 6ème place. Vient ensuite la mi-course et la vague d’arrêts au stand.

La course au titre constructeur

Avec un arrêt meilleur que celui de Di Grassi, Vergne conserve la tête de la course. Abt garde sa 3ème position devant Buemi, Rosenqvist, Evans, Heidfeld, Piquet, Bird et un étonnant Stéphant Sarrazin. André Lotterer, qui pourrait ramener le titre constructeur dans les mains de Techeetah, n’est alors que 12ème.

Profitant d’une meilleure entame de relais, Buemi se montre autoritaire sur Daniel Abt et retrouve le podium provisoire. Très provisoire même, car le pilote allemand récupère son dû quelques tours plus tard. Cette manoeuvre permet à Audi de reprendre la tête du championnat.

A moins de dix tours de l’arrivée, Nick Heidfeld trouve l’ouverture sur Piquet Jr pour le gain de la 7ème place. André Lotter refait son retard sur Nico Prost, mais stagne toujours à la 12ème position. Di Grassi se montre une nouvelle fois très insistant sur Vergne. Le brésilien vient même enfoncer son museau dans le train arrière de la Techeetah. Une manoeuvre devenue bien trop courante de la part du brésilien.

C’est à quatre tours du drapeau à damiers que Lotterer entame sa remontée. L’allemand efface Prost, puis Sarrazin et entre dans le top 10. Même Sam Bird ne peut pas lutter, et cède sa 9ème place. Cette belle attaque, un peu tardive, ne permet cependant pas à Techeetah de remporter le graal. L’équipe chinoise devra se contenter du titre pilote décroché la veille par Jean-Eric Vergne.

Sur la ligne d’arrivée, Vergne s’impose pour la dernière fois de la saison devant Di Grassi, Abt, Buemi, Rosenqvist, Evans, Piquet, Heidfeld, Lotterer et Bird. Triste finale pour Sam Bird, qui a perdu le titre et sa place de dauphin en un weekend. Au championnat, Di Grassi arrache en effet la deuxième place au britannique pour un petit point.

Le rendez-vous est désormais donné au 15 décembre, pour l’ouverture de la saison 5 de Formule E.