McLaren Racing et la Formule E annoncent ce jour avoir signé un accord permettant à McLaren Racing de poser une option pour participer au Championnat du Monde ABB FIA Formula E lorsque la Formule E Gen3 débutera en saison 9.

Dans le cadre d'une étude continue effectuée par McLaren Racing quant à de nouvelles opportunités en sport automobile, lcet accord offre à McLaren la possibilité de participer au championnat et de figurer parmi les 12 inscrits pour la saison 2022/23.

McLaren veut rejoindre la Formule E pour la Gen3

McLaren Racing a officialisé son intérêt à rejoindre la Formule E et le line-up de constructeurs lors de la nouvelle ère Gen3. La Gen3 prendra piste à compter de la saison 2022/23, apportant des avancées en matière de performances et d'efficacité, avec notamment des voitures plus puissantes et plus légères, une charge plus rapide, et un ensemble de contrôles tant techniques que financiers visant à renforcer la rentabilité de l'écosystème des constructeurs et des équipes de Formule E.

L'intérêt de McLaren Racing pour la Formule E valide la série comme le summum de la course électrique, à la fois comme terrain compétitif pour les meilleures équipes du monde et comme banc d'essai pour la prochaine génération de véhicules électriques.
McLaren Racing est l'un des projets les plus réussis du sport automobile, bénéficiant d'une riche histoire, de succès en Formule 1 ainsi qu'en IndyCar et au Mans. McLaren Applied est le fournisseur exclusif de batteries Gen2 dans le cadre d'un contrat de quatre saisons qui se termine à la fin de la saison 2021/22, après quoi McLaren Racing évaluera une implication plus appronfondie en tant que concurrent dans le championnat électrique.

Zak Brown

Nous observons de près la Formule E depuis un certain temps et surveillons les progrès de la série et son orientation future. L'opportunité de prendre une option pour une entrée et la fin du contrat fournisseur McLaren Applied avec la FIA à la fin de Gen2, nous donne le temps nécessaire pour décider si la Formule E convient à McLaren en tant que future plateforme de compétition.