La Formule E perd à nouveau de l'argent lors de la saison 2017-2018, malgré l'attrait des constructeurs et des sponsors.

Lors de la saison 4, dernière avec la voiture première génération, la Formule E a perdu 26,4 millions d'euros, soit 27% de plus que la saison passée. Depuis le début du championnat, les pertes accumulées sont à hauteur de 147,2 millions d'euros.

Des revenus en hausse pour la Formule E

Les revenus de la Formule E ont augmenté, passant de 94,4 millions d'euros à 133,4 M€, soit 41% de plus d'une année à l'autre. 70,5% des revenus proviennent des frais d'organisation des E-Prix et des licences. Le reste provient des droits de diffusion et des sponsors. Deux nouveaux partenaires ont rejoint le championnat : Bosch et Heineken, qui est aussi partenaire de la F1.

en M€2017-20182016-20172015-20162014-2015
Revenus133,494,456,619,7
Coûts145104,981,280,5
Résultat26,420,735,264,9

La Formule E doit à sa société-mère, la Formula E Holdings, basée à Hong Kong, la somme de 161,4 M€, soit 11,6% de plus qu'au 31 juillet 2017.

La popularité du championnat continue à croître. 440 000 personnes se sont déplacées sur les E-Prix, contre 220 000 en 2017. Aussi, 330 millions de téléspectateurs ont regardé une course, contre 223 millions une saison plus tôt.