Avant d'accéder à la F1, les pilotes passent par les formules de promotions. Certains suivent un chemin logique, allant de la Formule Renault au GP2 par exemple, tandis que d'autres choisissent un chemin différent. C'est le cas de Kimi Räikkönen qui a commencé sa carrière en F1 en 2001 après 23 Grands Prix en monoplace.

Après de nombreux titres en karting (champion ICA en Finlande en 1997, champion Formula A en Finlande et champion ICA Nordique en 1998), Kimi Räikkönen monte pour la première fois dans une monoplace à l'occasion d'un essai en Formule Ford.

Raikkonen Formula Ford

Image : Octetort

En 1999, le pilote finlandais fait 4 courses en Formule Renault UK avant de laisser le volant, faute de compétitivité. Il retourne alors en karting avant de participer à quelques courses de Formule Ford et au Formule Ford Festival. Cette épreuve annuelle courue sur le circuit de Brands Hatch met un point final à la saison de Formule Ford. La même année, Räikkönen participe au championnat de Formule Renault 2.0 UK Winter. Ce championnat se court sur deux jours et se compose de quatre courses. "Iceman » remporte toutes les courses avec l'équipe Manor.

Renault sport winter series raikkonen

Image : Octetort

Suit pour Kimi Räikkönen, en 2000, une saison complète  en Formule Renault 2.0 UK mais aussi deux courses en Eurocup Formule Renault 2.0. Il court les deux championnats avec Manor. S'il réalise un nouveau carton plein lors de ses deux piges en Eurocup (2 poles, 2 victoires et 1 meilleur tour), il réussit à remporter le titre du championnat britannique avec 7 victoires sur 10 courses disputées. Il remporte le titre avec une large avance (56 points).

British Formula Renault Raikkonen 2000

Image : Octetort

Au cours de sa courte carrière en formule de promotion, Kimi Räikkönen a réussi l'exploit de remporter plus de 50% des courses qu'il a disputé. En 2001, à la surprise générale, il est confirmé par Peter Sauber comme pilote titulaire de l'équipe suisse. Cette signature a été risquée pour Sauber. D'une part, Max Mosley, alors président de la FIA, était contre du fait du jeune palmarès du pilote et imposa à l'époque au finlandais une super licence provisoire avant qu'elle ne soit révisée à l'issue du quatrième Grand Prix. D'autre part, cette nomination a valu à Peter Sauber la perte d'un partenaire de longue date, à savoir Red Bull. Dietrich Mateschitz n'a pas apprécié voir Kimi Räikkönen prendre la place de son poulain Enrique Bernoldi.