Max Fewtrell, champion de Formule Renault Eurocup 2.0

2018-10-22T06:26:46+00:00lundi 22 octobre 2018|Eurocup Formula Renault|

Dernière manche du championnat d’Eurocup 2.0 sur le circuit de Barcelone. Max Fewtrell a remporté le titre. 

Vendredi matin, le peloton s’attaquait à la première séance d’essais collectifs. Logan Sargeant, Yifei Ye et Max Fewtrell étaient les premiers à prendre l’initiative avant que Thomas Maxwell et Yifei Ye ne se relaient en tête.
Logan Sargeant lançait le sprint final à six minutes de la fin, mais Max Fewtrell répliquait dans la foulée en 1’42’’095, tout près du record de Robert Shwartzman établi l’an passé en 1’41’’974. L’effort du Britannique était dès lors suffisant pour qu’il devance Lorenzo Colombo, Logan Sargeant, Victor Martins et Yifei Ye au terme de la session.

L’après-midi, les conditions étaient bien plus chaudes et marquées par un vent plus violent. Après un début de séance disputé, Lorenzo Colombo et Christian Lundgaard s’échangeaient la tête, à l’avantage du Danois.
Le duel semblait en mesure de se poursuivre dans les dix dernières minutes, mais le drapeau rouge était brandi après la sortie de piste de Freek Schothorst. Si le Néerlandais était indemne, la séance était prématurément interrompue. Au classement, Christian Lundgaard occupait la première place en 1’43’’383, suivi par Lorenzo Colombo, Oscar Piastri, Neil Verhagen et Thomas Maxwell.

Christian Lundgaard, de la pole au titre rookies

Après les averses de la nuit, une piste séchante accueillait les concurrents pour la première qualification du week-end. Dans le premier groupe en action, Christian Lundgaard frappait fort en signant un tour en 1’55’’208, six dixièmes de seconde devant Max Fewtrell. Dans l’autre groupe, Logan Sargeant faisait cavalier seul en tête, sans parvenir à battre le temps de Christian Lundgaard.

Sur la grille de départ, Christian Lundgaard s’alignait en pole position devant Logan Sargeant, Max Fewtrell et Lorenzo Colombo. Victor Martins et Thomas Maxwell partagaient la troisième ligne, suivis par Alexander Smolyar, Oscar Piastri, Charles Milesi et Frank Bird.

Le soleil était de retour pour le départ de la course. Christian Lundgaard réalisait un bon envol pour conserver les commandes devant Logan Sargeant. Derrière, Lorenzo Colombo prenait le dessus sur Max Fewtrell tandis qu’Alexander Smolyar se hissait au cinquième rang face à Charles Milesi et Thomas Maxwell, qui s’accrochait au début du deuxième tour avec Oscar Piastri.
Au deuxième passage, la voiture de sécurité effectuait son intervention afin de dégager les monoplaces de Freek Schothorst et Sami Taoufik. Quand le peloton était à nouveau libéré, Christian Lundgaard gardait la tête malgré les attaques de Logan Sargeant tandis que Charles Milesi s’emparait de la cinquième place aux dépens d’Alexander Smolyar.
Rapidement, Christian Lundgaard creusait l’écart tandis que Logan Sargeant devait composer sous la pression de Lorenzo Colombo, lui-même talonné par Max Fewtrell. En parallèle, Yifei Ye poursuivait sa remontée pour préserver ses espoirs de sacre en dépassant Alex Peroni.
Esseulé et jamais inquiété, Christian Lundgaard scellait la couronne chez les rookies avec trois secondes d’avance sur Logan Sargeant et Lorenzo Colombo. Max Fewtrell terminait au pied du podium, suivi par Charles Milesi, Alexander Smolyar, Neil Verhagen et Yifei Ye, désormais éliminé de la course au titre. Alex Peroni et Frank Bird complétaient les entrées dans les points.

Victor Martins en pole, Logan Sargeant à la victoire

Sous un grand soleil, les qualifications tournaient à l’avantage de Victor Martins. Si Logan Sargeant dominait le premier groupe en 1’42’’094, le Français faisait encore mieux avec un effort en 1’41’’864 face à Max Fewtrell et Christian Lundgaard, tous deux en lice pour le titre.

Auteur du nouveau record du tour pour la catégorie à Barcelone, Victor Martins s’alignait en pole position devant Logan Sargeant, Max Fewtrell, Lorenzo Colombo et Christian Lundgaard. Thomas Maxwell complétait la troisième ligne, suivi d’Eliseo Martinez, Neil Verhagen, Charles Milesi et Yifei Ye.

À l’extinction des feux, Logan Sargeant prenait le meilleur envol pour s’emparer des commandes devant Victor Martins et Max Fewtrell. Derrière le trio de tête, Christian Lundgaard se hissait au quatrième rang face à Thomas Maxwell et Lorenzo Colombo.
Dans l’obligation de gagner pour espérer être sacré, Christian Lundgaard passait rapidement à l’offensive. Le Danois dépassait d’abord Max Fewtrell, qui n’offrait pas une grande résistance, avant de s’attaquer à Victor Martins. Plus loin, le peloton était animé par Yifei Ye, qui effaçait Charles Milesi puis Eliseo Martinez.
Au quinzième tour, Christian Lundgaard trouvait l’ouverture sur Victor Martins avant de se lancer à la poursuite de Logan Sargeant dans les cinq dernières minutes. L’Américain lui laissait toutefois peu d’espoirs en signant immédiatement le meilleur tour en course.
Logan Sargeant s’imposait finalement avec trois secondes d’avance sur Christian Lundgaard et Victor Martins. Quatrième, Max Fewtrell scellait le titre en devançant Thomas Maxwell et Lorenzo Colombo. Neil Verhagen, Yifei Ye, Eliseo Martinez et Charles Milesi complétaient le top dix pour la dernière course de cette génération de Formule Renault.

Rendez-vous en 2019

D’après le communiqué