Sacha Fenestraz, champion de l'Eurocup 2.0 2017

2017-10-29T18:51:25+00:00dimanche 29 octobre 2017|Eurocup Formula Renault|

Dernière manche du championnat 2017 d’Eurocup 2.0 à Barcelone, en Espagne. Sacha Fenestraz est sorti champion de ce championnat, succédant à Lando Norris.

Reportés de deux heures en raison du brouillard, les essais collectifs prenaient place sous des conditions chaudes et ensoleillées. Les R-ace GP donnaient le ton avant la réplique de Sacha Fenestraz. Le Français améliorait sa propre référence par deux fois avant l’interruption prématurée de la séance causée par Yifei Ye. Grâce à son tour en 1’43’’849, Sacha Fenestraz devançait Will Palmer, son dernier rival pour le titre. Les rookies Richard Verschoor et Max Fewtrell intégraient le top cinq, tout comme Max Defourny.

En raison des conditions météorologiques du matin, la deuxième séance d’essais collectifs était transformée en essais libres. Ainsi, si la première séance de qualifications demain – décalée à 9h30 – venait à être annulée, quels que soient les motifs, les résultats des essais libres détermineront la grille de départ de la première course du week-end.

Les concurrents adoptaient alors leur stratégie en conséquence. Thomas Neubauer, Frank Bird, Alexey Korneev, Alex Peroni et Daniel Ticktum se succédaient en tête avant de voir Max Defourny, Sacha Fenestraz, Robert Shwartzman et Will Palmer s’y relayer.

Le sprint final débutait à douze minutes du drapeau à damier. Will Palmer était le premier à battre son temps, mais il était imité par Robert Shwartzman et Sacha Fenestraz. Robert Shwartzman répliquait toutefois en 1’42’’558 pour devancer Sacha Fenestraz et Gabriel Aubry. Quatrième, Max Fewtrell se classait meilleur rookie tout en précédant Will Palmer.

Victoire de Robert Shwartzman

Ce matin, le début de la première séance de qualification était animé par des outsiders avant que Max Defourny ne prenne les commandes et que Sacha Fenestraz ne lance le sprint final. Le leader du classement général était ensuite délogé par Robert Shwartzman et Will Palmer. Auteur d’un tour en 1’41’’974, le Russe s’offrait sa sixième pole position de la saison en battant le temps de référence du circuit établi par Charles Leclerc en 2014.

Robert Shwartzman conservait les commandes au départ. Derrière, Gabriel Aubry s’intercalait entre Will Palmer et Sacha Fenestraz tandis que Max Fewtrell restait cinquième avant d’abandonner pour la première fois de l’année en raison d’une crevaison.

Gérant son avance en tête, Robert Shwartzman signait sa cinquième victoire de la saison devant Will Palmer, Gabriel Aubry et Sacha Fenestraz. Parti dixième, le rookie Richard Verschoor arrachait la cinquième place en dépassant Max Defourny dans le dernier tour. Septième, Neil Verhagen devançait les wild-cards Logan Sargeant et Charles Milesi. Après la pénalité infligée à Raúl Guzmán suite à un accrochage et la disqualification de Thomas Randle, qui n’avait pas la quantité d’essence requise à l’arrivée, Alexander Vartanyan, Henrique Chaves et Yifei Ye s’offraient les derniers points en jeu.

Robert Shwartzman récidive

La journée se concluait par la dernière séance de qualifications de l’année. À nouveau, Robert Shwartzman se montrait le plus rapide en 1’42’’524. Dimanche matin, le Russe s’élancera devant Sacha Fenestraz, Max Defourny, Gabriel Aubry et Richard Verschoor. Will Palmer ne sera que huitième derrière Max Fewtrell, le mieux placé des trois débutants jouant encore le titre rookies.

Robert Shwartzman conservait la tête devant Sacha Fenestraz. Derrière, le contact entre Max Defourny et Gabriel Aubry entraînait une réaction en chaîne éliminant treize concurrents.

Après un drapeau rouge, la course reprenait sous le régime de la voiture de sécurité. À la relance, Sacha Fenestraz tentait sans succès de prendre l’avantage sur Robert Shwartzman avant la neutralisation provoquée par l’accrochage entre Neil Verhagen et Raúl Guzmán.

Progressivement, le pilote de la Ferrari Driver Academy s’échappait pour signer sa sixième victoire de la saison face à Sacha Fenestraz, dont le résultat scellait le titre. Comme la veille, Richard Verschoor s’imposait chez les rookies, mais il obtenait cette fois son premier podium en devançant deux pilotes de la Renault Sport Academy, Max Fewtrell et Jarno Opmeer, ainsi que Will Palmer. En dépassant Alexander Vartanyan et Yifei Ye en fin de course, Daniel Ticktum restait en lice pour la couronne chez les rookies. Dixième, le wild-card Logan Sargeant laissait le dernier point en jeu à Alex Peroni.

Sacha Fenestraz, de la victoire au titre

Déterminée selon les deuxièmes meilleurs temps de chaque pilote, la grille de départ de la dernière course de l’année verra Sacha Fenestraz s’installer en pole position dimanche après-midi. Égalant le record de neuf poles en une saison détenu par Scott Speed depuis 2004, le Français s’élancera devant Robert Shwartzman, Max Defourny, Will Palmer et Max Fewtrell.

Sacha Fenestraz résistait aux attaques de Robert Shwartzman dès l’extinction des feux. Les deux hommes devançaient Max Defourny, Will Palmer et Richard Verschoor, qui prenait l’avantage sur Max Fewtrell. Après une intervention de la voiture de sécurité provoquée par Ghislain Cordeel et Presley Martono, les positions de tête restaient les mêmes.

Contrôlant son rival jusqu’à l’arrivée, Sacha Fenestraz remportait son septième succès de la saison devant les R-ace GP de Robert Shwartzman, Max Defourny et Will Palmer. Malgré une dernière tentative de Max Fewtrell, Richard Verschoor s’imposait à nouveau chez les rookies. Gabriel Aubry en avait également profité pour dépasser son équipier, sacré meilleur rookie de l’année à l’issue de la course. Alex Peroni, Jarno Opmeer et Alexey Korneev complétaient le top dix.