Ugo de Wilde, en route pour la Formule Renault Eurocup

Par |2019-03-15T06:24:37+01:00vendredi 15 mars 2019|Eurocup Formula Renault|

Ugo de Wilde rejoint la grille de la Formule Renault Eurocup. Le pilote belge nous livre ses premières impressions.

Tu vas faire la saison 2019 en Formule Renault Eurocup avec JD Motorsport. Comment se sont passés les premiers contacts avec l'équipe ?
Très bien. On a commencé à tester avec eux lors des journées d’entraînements en 2.0 une fois que la saison de F4 était terminée parce qu'on espérait déjà passer à l'étape supérieure. On a testé avec eux 3 heures, on a eu un bon contact. Mais on n’imaginait pas du tout qu'on allait signer. On a fait quelques journées, on a vraiment bien aimé l'ambiance de l'équipe, leur professionnalisme. C'est ça qui a fait qu'on a signé chez eux.

Après la dernière manche du championnat F4, tu nous disais que tu avais des contacts avec plusieurs équipes. Après ton essai avec JD Motorsport, tu as continué les discussions avec ces équipes ou tu t'es concentré sur JD ?
A ce moment-là, JD n'était pas une option. Par hasard, on avait une personne qui avait un contact pour faire des journées tests en 2.0 à Spa. Ça s'est bien passé, on a demandé à encore tester. Il y a plein de paramètres qui nous ont dirigé chez JD. On gardait quand même une option de secours au cas où mais on a vite compris qu'on allait signer avec JD.

Peux-tu nous donner les autres équipes avec qui tu étais en contact ?
J'étais en contact avec beaucoup d'équipes, quasiment 80% de celles qui font l'Eurocup cette année. Les équipes avec lesquelles j'aurais vraiment pu signer étaient Tech1 et R-Ace.

Une confiance envers Renault

Pourquoi as-tu choisi de t'orienter vers la Formule Renault Eurocup plutôt que la F3R ?
C'est la première année de la F3R. On a toujours bien aimé la Formule Renault, Renault est réputé pour avoir des championnats de haut niveau avec de l'équité et c'est ce qu'on cherchait. J'ai beaucoup suivi la saison dernière car je connais beaucoup de pilotes qui sont passés de la F4 en 2.0, je voyais que ça se passait bien.

Avant la F3R, le step vers la F3 était énorme, donc l'Eurocup nous semblait la meilleure option. Maintenant, il y a la F3R, on aurait pu choisir mais on a préféré faire confiance à Renault, qui est réputé pour ça. On a de bons contacts chez eux et je pense que le niveau est plus haut, le championnat se présente beaucoup mieux. La voiture est très bien, les circuits du championnat sont beaucoup plus excitants qu'en Italie.

Comment se sont passés les premiers essais officiels à Magny Cours ?
Ça a été un peu compliqué avec les conditions météo. Mais finalement, on a pu tester sur les trois conditions, la pluie, le gras et le sec. Je suis très content du travail qu'on a fait. Sous la pluie, on avait beaucoup à apprendre. Au début, c'était un peu compliqué. Mais on a vraiment bien progressé tout au long de ces trois jours. On a fait beaucoup de set-up, il fallait comprendre la philosophie de cette voiture. On a fait du bon boulot, je suis content. Il faut qu'on continue sur cette voie, on était souvent dans les 5 premiers.

Tu te sens à l'aise dans la voiture ou tu as encore quelques petites choses à perfectionner ?
Je me sens vraiment à l'aise. J'ai fait quelques journées avec la voiture, donc là, je commence vraiment à l'aise en tant que pilote. Il y a toujours des choses à améliorer évidemment.

Dans quel sens ?
Dans le sens pilotage je veux dire.

Et côté « ingénierie » tu te sens à l'aise ? Il y a beaucoup plus de réglages que sur une F4.
Oui c'est sûr, notamment comparé à la F4 France où les set-ups étaient restreints. Je parle souvent avec mon ingénieur. Dès qu'on est sur place, il essaie de m'expliquer les gros points pour que j'essaie quand même de comprendre, c'est important de comprendre la philosophie de la voiture. La Formule Renault est complexe et c'est pour ça que je tente de tout comprendre au mieux.

Comment entreprends-tu ce championnat à venir ? As-tu un objectif de podium voire de titre ?
C'est difficile de se donner un objectif. On a fait trois jours à Magny-Cours, on ne sait pas vraiment où on se situe. J'ai envie de faire une bonne saison. Généralement, la première année, tu es un peu plus cool avec toi-même en raison du manque d'expérience. Mais je n'ai pas envie de tomber dans cette erreur-là. Je vais tout donner comme si je devais gagner le titre cette année. J'ai quand même envie de montrer de quoi je suis capable, de faire des podiums et de gagner des courses. Et puis pour le classement au championnat, on verra bien.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.