Une nouvelle ère pour la Formule Renault Eurocup !

2018-10-21T14:12:26+00:00lundi 15 octobre 2018|Eurocup Formula Renault|
  • Formule Renault F3

Lancée en 1971, la Formule Renault qui a formé plus de deux pilotes de F1 sur trois, s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre de sa riche et longue histoire. Forte de ses atouts développés au fil des décennies, la catégorie accueillera une monoplace répondant au règlement dit F3R dès la saison 2019.

Pour obtenir de tels résultats, la Formule Renault a toujours su évoluer avec son temps pour s’adapter aux besoins des pilotes les plus prometteurs de leur génération et devenir une étape incontournable après le karting ou les championnats nationaux.

En 2019, Renault Sport Racing et Tatuus poursuivront leur relation historique avec l’arrivée des châssis Tatuus F.3 T-318, équipés de moteurs 1,8L turbo dérivés des blocs de Nouvelle Mégane R.S., pouvant délivrer une puissance comprise entre 270 et 300 chevaux. En parallèle, Michelin continuera d’assurer le rôle de manufacturier pneumatique unique.

Principale préoccupation de Renault Sport Racing, la sécurité sera renforcée avec l’introduction de cette voiture répondant aux derniers standards en la matière, comme le démontre la présence du halo et de panneaux anti-intrusion. Plus sûre, plus puissante et plus moderne, cette monoplace permettra à la Formule Renault Eurocup de contribuer à la pyramide du sport automobile mise en place par la FIA par la préparation de ses concurrents aux catégories supérieures.

La même philosophie

Seule catégorie monoplace bénéficiant du soutien d’un constructeur engagé en F1, la Formule Renault Eurocup continuera de faire fructifier cette filiation pour proposer les meilleurs outils afin de détecter et de former les élites de demain.

Fidèle à sa réputation, Renault Sport Racing veillera à rester la référence sur le plan de l’équité technique et sportive tout en veillant drastiquement à la maîtrise des coûts. Les règlements s’inscriront ainsi dans la lignée de ceux déjà en vigueur. Le format de deux séances d’essais collectifs de cinquante minutes, deux qualifications de trente minutes et deux épreuves de trente minutes plus un tour sera reconduit. En parallèle, douze journées d’essais collectifs seront organisées.

Grâce à un calendrier éprouvé, la Formule Renault Eurocup placera l’accent sur la formation, les neuf premiers circuits confirmés pour la saison 2019 étant également empruntés par la F1 : Barcelone, Circuit Paul Ricard, Hungaroring, Monza, Nürburgring, Red Bull Ring, Silverstone, Spa-Francorchamps et, sous réserve de confirmation, Monaco, en lever de rideau du Grand Prix de Formule 1. Un autre tracé viendra s’ajouter prochainement pour atteindre le total de dix meetings sur l’ensemble de la saison.

Enfin, comme c’est le cas depuis 2017, le pilote vainqueur du Championnat pourra intégrer la Renault Sport Academy et en complément d’un soutien financier ainsi accéder à de nombreux outils à Enstone et à Viry-Châtillon dans le cadre de son développement et de son ascension.

Une grille déjà convoitée

Gage de la confiance des concurrents dans le système mis en place par Renault Sport Racing, toutes les équipes déjà engagées ont exprimé leur intention d’être présentes sur la grille l’an prochain, alors que plusieurs autres structures ont fait part de leur intérêt pour le championnat.

Au total, un peloton d’une trentaine de monoplaces est attendu sur la grille de départ de la première course de la saison 2019, la quarante-neuvième du nom dans l’histoire de la Formule Renault.

« Depuis 1971, la Formule Renault a toujours su s’imposer comme l’une des références dans le monde des formules de promotion. Avec notre vaste expérience et l’introduction de cette nouvelle monoplace performante et accessible, les pilotes les plus ambitieux et talentueux de leur génération pourront poursuivre leur apprentissage dans une catégorie pertinente et reconnue de tous. La Formule Renault Eurocup possède les fondations, le savoir-faire et les atouts nécessaires pour mener à bien cette transition. Nous sommes déjà impatients de voir ce que l’avenir nous réserve ! », déclare Benoît Nogier, Directeur Commercial Racing Compétition Clients de Renault Sport Racing.

D’après le communiqué