24 Heures Slot Racing : H+20, Porsche en tête et flashback de la nuit

2018-12-02T13:37:34+00:00dimanche 2 décembre 2018|Gaming|

Voilà 20 heures que les 14 équipes se sont élancées pour les 24 Heures du Mans Slot Racing. Tout comme à l’échelle 1, la course de nuit est ultra difficile, de quoi bouleverser ou pas, le classement général. Retour sur cette longue nuit de course.

La fatigue se fait ressentir, l’ambiance devient plus tendue au fur et à mesure que les heures de courses passent. Certains, ont eu une nuit compliquée avec des soucis de voiture ou encore un manque de sommeil crucial. Attention, tout peut encore changé dans le classement général, nous ne sommes pas à l’abri de problèmes mécaniques.

Une longue nuit

Bien que la Porsche est encore et toujours aux commandes de cette édition des 24 Heures Slot Racing, Toyota remonte à la deuxième position. L’équipage du C24T composé de Didier Socard, Cédric Pierrat, Laurent Bives et Pierre Barbotin, parvient à distancer ses adversaires directs et à maintenir l’écart de tours. L’Audi du LMGT prendra la 3ème position tandis que la Lola B12/60 est reléguée à la 4ème position. Cependant l’écart reste minime entre ces deux voitures.

Cédric du team C24T : « La nuit c’est intéressant, tout peux basculer. Nous avons remonté et conservé notre avance car les deux équipes concurrentes ont eu des problèmes techniques. Il s’agit également, d’équipes qui ont un niveau similaire au notre. Les relais de nuit sont plus constants. On garde notre objectif de maintenir la 2ème position. On compte sur la qualité Japonaise, en référence à la victoire de Toyota aux 24 Heures du Mans 2018.
Cette édition est bien meilleure que celle de l’année dernière, puisque actuellement, nous sommes 2ème et que l’année dernière nous avions finis 5ème du général et 3ème dans la catégorie Prototype. L’année dernière, nous étions pas dans le rythme. L’ambiance de nuit se rapproche encore plus de la course des 24 Heures du Mans, avec le décor, les phares… La différence de fiabilité et d’expérience se fait ressentir lors de la partie de nuit. Mes coéquipiers sont super contents, ça fait plus de 6 ans que nous roulons ensemble, c’est un atout puisqu’on connait les niveaux de chaque personnes. »

Alors que le Téléthon Racing enchaîne les problèmes de voiture et après un changement moteur, ils repartent avec le moral au plus bas. C’est encore une fois une mauvaise période pour Frederic Frero et toute son équipe qui reste sur une deuxième édition compliquée consécutive. La Ferrari du LMS, pilotée par Bruno Chailleux, Julien Papin, Yann Raoul, Guillaume Langlais et Anthony Bourguigneau, reprend la deuxième position.

Lutte entre la Toyota du C24T et la Corvette de CAUDAN

En pleine remontée dans le classement au fil des heures, la Corvette C6R ZR1 de CAUDAN avec à son bord Patrick Landry, Cyril Prioul, Gaëtan Noygues et Christophe Gigault, récupère la deuxième position de la catégorie GT. Profitant des problèmes électriques de la Ferrari du LMS.

Patrick du team CAUDAN : « La nuit s’est bien passée dans l’ensemble, nous nous sommes arrêtés suite à l’usure de la couronne pendant la nuit. Nous en avons profité pour changer les pneus. Nous avons un équipage très homogène, ce qui est un avantage. C’est notre première année aux 24 Heures de Slot Racing. Cela n’a pas été facile de constituer l’équipe après 2 désistements. Finalement, nous sommes deux de CAUDAN, un Manceau et un Aveyronnais nous ont rejoint.
C’est un mélange entre des jeunes et des plus anciens, ce qui nous permet le partage d’expérience. On profite des soucis des autres pour remonter petit à petit dans le classement. Nous avons un très bon système d’éclairage donc nous avons pas de problème pour retrouver notre voiture. De nuit, le niveau entre les prototypes et les GT est plus proche.  Tout comme la véritable course des 24 Heures du Mans, il faut gérer les prototypes qui nous doublent, faire également attention aux concurrents derrière soi, qui nous rattrape. »

Thierry du team NORMANS : « Nous avons eu aucun gros problème pendant la période de nuit. Nous avons creusé l’écart suite à notre changement de pneu et un simple arrêt d’entretien. Nous étions sous la pression de la Toyota du C24T qui remontait.
Cependant grâce à notre changement de pneus, nous avons vite récupéré un écart convenable. Avec Thierry, ça fait 30 ans que nous roulons ensemble et ça fait 5 ans que notre équipe est constituée. Simon est très rapide, il nous permet d’avoir des relais plus courts. Notre objectif est toujours le deuxième titre consécutif. »

Ludovic du team SRLMO3 : « La nuit s’est très très bien déroulée… La voiture est identique, une voiture stable et toujours aussi fiable. Nous avons eu aucun soucis particuliers. Notre team est un regroupement de deux clubs : le SRLM et le O3 Racing.
Nous sommes tous deux partenaires et nous organisons des courses régionales et inter-clubs. Nous avons la chance d’avoir 6 pilotes, nous avons donc géré la partie relais en créant 2 groupes de 3 pilotes. Il y a eu de gros changements d’effectués par rapport à l’année dernière. C’est pourtant la même auto mais, préparée différemment. L’objectif est d’être dans la deuxième partie de podium. »

H+21, la Porsche 919 aux stands ! Tout est relancé…

Tout est relancé alors qu’il ne reste plus que 3 heures avant le damier, la Porsche #1, leader depuis 21 heures est contraint de s’arrêter aux stands suite à une casse au niveau de l’alimentation du moteur. Une réparation express mais cela représente 65 tours de perdus. La Toyota #8 du C24T n’est plus qu’à 7 tours soit 2 minutes de retard.
Avec 5487 tours, la Porsche est désormais sous pression. L’Audi du LMGT est actuellement 3ème du général. La lola du team Belge SRCB est 4ème de la catégorie avec 5401 tours suivie de la Peugeot 908 HDi du team CASA avec 5290 tours. La Nissan est avant-dernière de sa catégorie avec 5206 tours, la team FADA et la Lola Aston Martin est dernière avec 5121 tours.

Dans la catégorie GT, la Saleen du team SAGOU1 est en tête avec 5216 tours suivie de loin par la Corvette de CAUDAN. La Ferrari a une avance confortable sur la Porsche « Pink Pig » occupant la 4ème position. La Ferrari du Téléthon Racing occupe la 12ème place du général et la 5ème position des GT. La Spyker du C24S et l’Aston Martin du SPEED KRZ complètent le classement avec 4616 et 4234 tours.

La présentation du damier approche ….