Alors que la Formule E a fait sa rentrée il y a quelques semaines à Valencia, Andreas Seidl et quelques membres de Porsche étaient présents pour jauger la Formule E. 

Porsche a décidé de quitter le WEC à la fin de la saison. Le constructeur allemand va rejoindre la Formule E où court son ancien rival Audi mais aussi Renault et Jaguar. L’arrivée de Porsche en Formule E est prévu que pour 2019.

Lors des derniers essais à Valencia, des membres du motoriste allemand étaient présents. Ils étaient en immersion au sein de l’équipe Dragon.

« Nous étions là [à Valencia] pour jeter un coup d’oeil et maintenant, nous devons nous demander comment nous approchons de la Formule E. Nous avons utilisé le test comme une occasion de jeter un premier coup d’oeil parce que nous avons besoin d’avoir une idée de ce qu’est la Formule E », déclare Andreas Seidl à e-racing 365.

Une implication tardive pour mieux se préparer

Le motoriste va rejoindre la Formule E qu’en 2019. Cette arrivée tardive va permettre à Porsche de se préparer pour rivaliser avec les autres constructeurs.

« Une fois la saison terminée, nous devons créer une structure pour ce nouveau projet et pour cela, vous avez besoin d’avoir une bonne idée de ce qu’est la Formule E. C’est une toute nouvelle chose pour nous, donc nous avons jeté un coup d’œil. La bonne chose est que nous avons le temps, c’est pourquoi nous avons décidé d’entrer lors de la saison six pour avoir assez de temps pour se préparer », déclare le directeur de l’équipe Porsche LM P1.

Ce dernier a clairement expliqué que rien n’est finalisé avec Dragon Racing et que l’embauche de Neel Jani et André Lotterer pour son futur programme est une option, même si rien n’est acté.