Si Fabio Quartararo est devenu le premier Champion du Monde français en MotoGP, six autres se sont illustrés avant lui dans les autres catégories. 

Fabio Quartararo est entré dans l'histoire de la MotoGP. Il est devenu le premier pilote français à avoir remporté le titre dans la catégorie reine. Mais avant lui, plusieurs se sont imposés dans les catégories inférieures.

De Jean-Louis Tournadre à Johann Zarco

Jean Louis Tournadre a été le premier pilote français à remporter un titre. Nous sommes en 1982. Le pilote français court pour Yamaha en 250cc. Il remporte la course inaugurale en France, au milieu de la polémique. En effet, plusieurs pilotes ont refusé de prendre le départ pour des raisons de sécurité. Ce sera son seul succès de la saison. Il enchaînera des podiums et remporte le titre pour un point sur Anton Mang.

Deux ans plus tard, Christian Sarron remporte le titre dans la même catégorie. Toujours sur une Yamaha, le pilote français remporte trois courses durant la saison et s'adjuge le titre pour neuf points sur Manfred Herweh.

Il faut attendre 2000 pour revoir un pilote français titré. Durant toute la saison de 250cc, les deux pilotes Tech3, propulsés par une Yamaha se battent pour le titre, avec le pilote Honda Daijiro Katoh comme arbitre. Lors de la dernière course, Olivier Jacque bat son coéquipier pour 14 millièmes de seconde et prend le titre à Shinya Nakano.

Le premier titre français en 125cc revient à Arnaud Vincent, en 2002. Le pilote Aprilia se bat contre le pilote Gilera Manuel Poggiali. Après une saison honorée de cinq victoires, Arnaud Vincent remporte le titre grâce à son podium à Valencia. Mike di Meglio s'adjuge le titre dans la même catégorie en 2008. Six ans après ses débuts, le pilote soutenu par Aki Ajo parvient à décrocher la couronne mondiale à trois Grands Prix de la fin.

Enfin, le seul pilote français à avoir remporté un double titre est Johann Zarco. Le pilote originaire de Provence remporte sa première couronne en 2015, en Moto2. Avec huit victoires et quatorze podiums, le pilote français est titré en Australie, après le forfait de son principal adversaire Tito Rabat. La saison suivante, il remet son titre en jeu. Si la saison est plus irrégulière que la première, il s'impose à sept reprises et s'adjuge le titre face à Tom Lüthi et Alex Rins.