Cette année, les 24 Heures du Nürburgring fêteront leur 50ème anniversaire. En effet la première édition de cette course mythique a eu lieu les 27 et 28 Juin 1970. A travers une série d'articles, nous reviendrons sur le célèbre double tour d'horloge allemand. Cette seconde moitié de la décennie sera dominée par les Porsche du Manthey Racing !

2006 : Enfin la consécration pour Manthey

© Porsche AG

Olaf Manthey totalise 15 départs aux 24 Heures du Nürburgring, souvent bien placé, il a malheureusement aussi souvent joué de malchance avant de pouvoir se hisser sur la plus haute marche du podium. 10 ans après la création se son équipe, Manthey Racing, il gagne enfin mais avec la casquette de team-manager. La Porsche 996 GT3 pilotée par Lucas Luhr, Timo Bernhard, Mike Rockenfeller et Marcel Tiemann l'emporte en signant un nouveau record avec 151 tours couverts ! Les Porsche ont dominé tout le week-end devant 198 000 spectateurs. Zakspeed était toujours là avec sa Viper mais avec un équipage bien moins affûté que ceux alignés par les équipes Porsche.

Belle 5e place pour la BMW 120 Diesel pilotée par Claudia Hürtgen, Marc Hennerici, Johannes Stuck et Torsten Schubert. Tandis que Jacques Laffite pour sa première et unique participation, termine 36e au volant d'une Maserati.

2007 : Une première pour Romain Dumas

© Porsche Scene

Cette fois les Porsche ont une plus forte opposition. La Porsche 997 GT3 RSR Manthey Racing signe la pole en 8'39"56 mais elle est suivie à moins d'une seconde par la Viper Zakspeed. La Porsche 996 Land Motorsport est troisième devant l'Aston Martin DBRS9 GT3 Phoenix Racing. Seulement les conditions sont infernales, de véritables torrents de boue se déversent sur la piste et la direction de course doit décaler le départ de 2 heures.
Le brouillard fait aussi son apparition au cours de la nuit et la course est interrompue entre 3h54 et 9h38. Lorsque le départ est enfin donné, le vétéran Klaus Ludwig prend la tête pendant 5 tours au volant de l'Aston Martin Phoenix Racing. Malheureusement pour Phoenix Racing, KLaus Ludwig n'arrivera plus à être aussi rapide qu'en début de course et dans l'équipage de 4 pilotes, seul Marcel Fässler reste très rapide. De toute manière, la course de l'Aston s'arrête au bout de 13 heures suite à une casse moteur.

Engagé sur une Porsche Cayman très spéciale, Uwe Alzen a lui aussi été en tête du 6e au 11e tour. Mais ensuite la Porsche Manthey Racing pilotée par Timo Bernhard, Marc Lieb, Marcel Tiemann et Romain Dumas ne lâchera plus le commandement jusqu'à l'arrivée. Le drapeau rouge au cours de la nuit a sauvé les futurs vainqueurs... En effet la boite de vitesse de la Porsche donnait de sérieux signes de faiblesse, et faute de parc fermé durant le drapeau rouge, Manthey Racing a pu travailler et réparer la Porsche ! Toutefois la concurrence n'a rien lâché notamment avec la Viper Zakspeed qui restera une menace constante. La Porsche Land Motorsport termine troisième et Frank Stippler signe son premier podium sur cette course. Pour sa première participation, le jeune René Rast termine à une inespérée 8e place au volant d'une Volkswagen Golf !

2008 : Manthey Racing et Porsche intraitables

La première moitié de cette 36e édition est très disputée avec 17 changements de leader. Mais à 3h33, la Porsche 997 GT3 RSR Manthey Racing du quatuor vainqueur de l'édition 2007 prend définitivement la tête. Elle devance à l'arrivée une autre Porsche du team pilotée par Armin Hahne, Christian Haarmann, Jochen Krumbach et Pierre Kaffer. Une autre Porsche termine troisième, celle du Frikadelli Racing pilotée par Sabine Schmitz, Klaus Abbelen, Edgar Althoff et Kenneth Heyer. Course catastrophique pour Opel qui ne remporte aucune victoire de classe pour la première fois depuis 1981.

On retrouve au départ une Gumpert Apollo avec notamment Heinz-Harald Frentzen à son volant (abandon après 53 tours). Volkswagen profite de cette course pour engager son nouveau coupé Volkswagen Scirocco. 3 modèles sont engagés et ils terminent respectivement 11e, 15e et 32e. L'un d'eux est piloté par Carlos Sainz, Giniel de Villies, Dieter Depping et Hans Joachim Stuck.

© carpixel

2009 : Manthey Racing puissance 4

© wikipedia

La course connait un regain d'intérêt avec plusieurs marques capables de décrocher la victoire. Outre Porsche, Audi est venu avec plusieurs R8 LMS GT3, il y a aussi une Ford GT et deux BMW Alpina B6 GT3. Même si elles ne joueront pas la victoire, les Lexus LF-A enchanteront les 235 000 spectateurs présents ! Mais pour cette édition 2009, la réglementation est modifiée avec quelques restrictions mises sur l'âge des voitures. Une exception est fait pour la célèbre Opel Manta, mais le nombre de voitures au départ passe à 178. Le nombre d'accidents lors de la course chutera de près de 36%. Les 24 Heures du Nürburgring se professionnalisent et entrent dans une nouvelle ère.

Première surprise avec la pole position signée par la Ford GT pilotée par Hermann Tilke, Dirk Adorf, Marc Hennerici et Thomas Mutsch en 8'36"536. La Porsche 911 GT3 #1 Manthey Racing des vainqueurs de l'année précédente est seconde à seulement 0"191. L'Audi R8 LMS GT3 #99 Phoenix Racing pilotée par Marc Basseng, Marcel Fässler, Mike Rockenfeller et Frank Stippler signe le troisième temps en 8'37"553.
La bataille fait rage en début de course entre Dirk Adorf et Marc Lieb, mais le pilote de la Ford finira pas partir en tête à queue. La Ford finira par abandonner au cours de la nuit. En course, les Porsche sont plus rapides mais les Audi font des relais plus longs. Mais les Porsche seront plus fiables... A 4 heures de la fin, la victoire commence à se dessiner. C'est une quatrième victoire d'affilée pour Porsche et le Manthey Racing avec un nouveau record de 155 tous à la clé

Marcel Tiemann et Timo Bernhard sont les premiers pilotes à remporter les 24 Heures du Nürburgring 4 fois d'affilée. Et Marcel Tiemann devient le recordman de victoires avec 5 unités. Seconde place pour l'Audi R8 LMS GT3 #97 Team Abt Sportline pilotée par Christian Abt, Pierre Kaffer, Lucas Luhr et le belge Jean-François Hemroulle.
Troisième place pour la seconde Porsche du Manthey Racing aux mains d'Emmanuel Collard, Wolf Henzler, Richard Lietz et Dirk Werner. La performance de cette édition revient à la Porsche 911 GT3 Cup Uwe Alzen Automotive, avec une voiture incapable de jouer la gagne, ils terminent au pied du podium mais il y a sans doute un secret : Uwe Alzen a flairé le bon coup en faisant rouler 2 jeunes loups qui referont parler d'eux à l'avenir, à savoir Christopher Mies et Lance David Arnold.

Les Scirocco engagées par Volkswagen Motorsport sont toujours présentes. La meilleure termine 15e avec notamment le danois Nicki Thiim à son volant. Première participation pour le français Franck Mailleux qui termine à la 20e place.

2010 : BMW reprend la couronne

Jörg Müller (DE), Augusto Farfus (BR), Uwe Alzen (DE), Pedro Lamy (PT), No 25, Team BMW Motorsport, BMW M3 GT2, 2010 ADAC 24h Nürburgring. © BMW AG

Cette 38e édition est passionnante avec 12 changements de leader et BMW qui interrompt la série de victoires de Porsche et du Manthey Racing ! La course est désormais visible en live sur YouTube. Après la première heure de course, les Porsche dominent et trustent le podium provisoire. Durant la course, Audi et Porsche perdent plusieurs voitures. Une Porsche Hybride est engagée et elle prend la tête le dimanche matin...
Mais malheureusement pour Porsche, la voiture abandonne à quelques heures de l'arrivée. La BMW M3 E92 GT2 pilotée par Jorg Müller, Andy Priaulx, Uwe Alzen et Pedro Lamy s'impose. Seconde place surprise pour la Ferrari F430 GTC #43 Hankook Team Farnbacher pilotée par Dominik Farnbacher, Allan Simonsen, Leh Keen et Marco Seefried. La Ferrari échoue à seulement 3'54" des vainqueurs. Troisième place pour l'Audi R8 LMS GT3 #97 Phoenix Racing et premier podium aux  24 Heures du Nürburgring pour Markus Winkelhock.

C'est un carton plein pour BMW qui remporte 10 victoires de catégorie. Ferrari et Lexus remportent également leur première victoire de catégorie sur cette course (la meilleure Lexus LF-A termine 18e). Porsche repart les mains complètement vides...

La meilleure des Volkswagen Scirocco termine 16e avec Nasser Al Attiyah, Dieter Depping, Klaus Niedzwiedz et Vanina Ickx à son volant. Peugeot suit l'exemple de Volkswagen en engageant 2 Peugeot RCZ, la meilleure termine 50e. Le pilote du WRC, Jari-Matti Latvala, termine 110e au volant d'une Ford Focus.

© Peugeot

La décennie suivante marquera le règne des GT3 avec 2 nouveaux constructeurs qui inscriront leur nom sur le palmarès des 24 Heures du Nürburgring.