Le Rallye du Var est la dernière épreuve du calendrier du championnat de France des Rallyes. Déjà champion de champion, Yoann Bonato ne sera présent en tant qu’ouvreur du rallye. Un beau plateau en perspective pour la dernière l’année.

La gazette du Var

Programme inchangé par rapport à l’an dernier, le Rallye du Var repart avec trois journées du vendredi jusqu’au dimanche midi. Au menu, quatorze spéciales mais un kilométrage réduit par rapport à l’année dernière avec un total de 186,08 km chronométrés.

Depuis quelques années, le Rallye du Var accueille souvent des grands noms du rallye. Jarri-Matti Latvala, qui avait remporté l’édition en 2011, Sébastien Loeb en 2013 et Kevin Abbring s’était imposé l’an dernier.
Cette année encore, c’est un très bon millésime auquel les spectateurs auront le droit d’assister, un plateau plutôt copieux avec de belles surprises au programme. Ces derniers ne devront surtout pas arriver en retard pour voir les ouvreurs.

Yoann Bonato, déjà champion, partira avec la nouvelle pépite de Citroën, la C3 R5 suivi de Stéphane Sarrazin. Le pilote Toyota fera faire premiers tours de roue sur un rallye avec la nouvelle Etios R4 produite par Oreca. Les deux pilotes ouvriront le rallye. Grand retour également pour Gilles Panizzi au volant d’une 208 T16 R5.

La Peugeot 306 Maxi en vedette

La star cette année, ou plutôt, les deux stars, c’est Sébastien Loeb qui revient au volant sa Peugeot 306 Maxi. L’alsacien peut aller chercher une très belle place devant des R5 sur-vitaminée.
François Delecour est aussi présent avec une voiture que l’on voit peu en rallye. Le nordique sera au volant d’une Aston-Martin V8 Vantage GT4 et pourra concurrencer les Porsche de Romain Dumas et celle de Patrick Rouillard.
Pour cette dernière épreuve de l’année, ce sera surement une dernière pour les WRC sur les routes du championnat de France des Rallyes. La FFSA veut prioriser un champion exclusivement de R5 et abandonner les WRC. Pour cette dernière, David Salanon et Franck Lions sont pour l’instant les seuls à courir encore avec des World Rally Cars.