TTE : 1300 Mitjet, Le lycée Mezen et Patrick Savès sacrés Champions

2018-12-06T18:42:51+00:00jeudi 6 décembre 2018|TTE|

Avec pas moins de 28 courses dans cette saison, les pilotes n’ont rien lâché depuis le Vigeant, début avril. Alors que la finale nous a offert un condensé de spectacle sur la piste, la lutte pour la première place du classement général était encore d’actualité au Mans. Finalement, Patrick Savès et le Lycée Mezen sont sacrés champions des 1300 Mitjet 2018.

Au terme de ce meeting final du Trophée Tourisme Endurance, la Mitjet du Lycée Mezen d’Alençon a été sacrée Championne de la catégorie 1300 Mitjet. Emmené par le Bordelais Patrick Savès et les élèves en formation de mécanique ainsi que leur formateur, ce trophée est avant tout une récompense collectif.

Flashback sur les différents meetings

Savès au Dunlop

Le Vigeant

Pour l’ouverture de la saison 2018 du Trophée Tourisme Endurance, les engagés se sont donné rendez-vous sur le circuit du Val-de-Vienne. En ce début du mois d’avril, les températures restent correctes et la météo s’annonçait clémente. Après l’entame de la saison précédente assez compliquée et une troisième place sur le podium général au Mans, ils ont comme objectif d’être sacrés champion cette année.

Lors de l’ouverture de la saison 2018 au Vigeant, Patrick Savès au volant de la Mitjet #61 du Lycée Mezen réalise les deux poles positions. De quoi bien lancer le début de saison. Alors qu’il est dans une bonne passe, la course 1 est plus compliquée que prévu en raison d’une casse d’amortisseur. Il finira en dernière position lors de la première course avec seulement 6 tours de comptabilisés. Malgré les efforts des mécaniciens, la course 2 sera identique avec un Patrick Savès en grande difficulté mais à cause, cette fois-ci un capteur de moteur défaillant. Il bouclera seulement 4 tours sur les 10 réalisées par les autres engagés.

Lutte première position

Lutte pour la première position

Après un gros travail des mécaniciens, Patrick Savès parvient à remporter la victoire lors de la Course 3. Quoi de mieux, qu’une voiture qui fonctionne mieux après des débuts catastrophiques. La Mitjet #61 finira 2ème, derrière Fabien Redcent, lors de la Course 4. Fabien Redcent se positionne en tête du classement à l’issue du premier meeting. Patrick Savès est troisième.

Lédenon et Nogaro

Les meetings s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Patrick Savès finira 2e lors de la séance qualificative 1 et 5e lors de la seconde séance qualificative. Deux résultats différents mais pourtant Patrick Savès aura à faire face à des difficultés de voiture lors de la séance 2.
Mais fini les ennuis avec une victoire lors de la course 1. Il devança Olivier Nestori du K&O Racing et Fabien Redcent. La course 2 est encore une fois gagnée par Patrick Savès et le lycée Mezen d’Alençon. Pierre Humbert prendra la seconde place avec un retard de 3 centièmes de seconde. Olivier Nestori grimpera sur la troisième marche du podium.

Le pilote de la #61 est un sur un petit nuage avec un meeting très bien entamé grâce notamment à ses 2 victoires en 2 courses. Tout comme les deux précédentes, Patrick Savès franchira la ligne d’arrivée aux commandes de la course, pour la troisième fois du week-end. Olivier Nestori prendra la seconde position pour seulement 3 centièmes de seconde. Christophe Corra finira en troisième position. La 4ème course mets un terme à la série de victoires de Patrick Savès sur le circuit de Lédenon en effet, il finira en dernière position. Coup dur pour l’écurie du Lycée Mezen. Patrick Savès est toujours en deuxième position du classement général devant Fabien Perdu.

Alors que les meetings s’enchaînent, la tension augmente également d’un cran au fur et à mesure des courses. Lors du meeting de Nogaro, Fabien Redcent et Patrick Savès se sont rendu coup pour coup avec tous deux 2 victoires sur les 4 courses. Pierre Humbert finira 3ème sur la majorité des courses mais attention Fabien Perdu est toujours présent avec une troisième position lors de la course 3. Après Nogaro, Savès prend les commandes du classement général avec un total de 1637 points. Fabien Redcent reste à proximité du leader avec 1565 points. Pierre Humbert et Fabien Perdu se côtoient pour la troisième place du général.

Charade, Dijon, Magny-Cours

Quelle lutte entre Fabien Redcent et Patrick Savès pour la place de leader des 1300 Mitjet. Alors que les deux pilotes luttent sans relâche dans le but de finir champion, Pierre Humbert et Fabien Perdu sont également dans un duel acharné. En effet, il s’agit de la lutte pour la troisième place du classement général. Pierre Humbert impose son rythme est est invaincu à Charade. Après la victoire du pilote de la #61 lors de la course 1, la tendance s’inverse. Fabien Redcent remporte les trois autres courses, derrière lui Savès qui finira lui deuxième sur les trois courses.

Tout comme le meeting de Charade, la Mitjet Evo roulera parmi les Mitjet, c’est donc logique que la victoire revient à Stéphane Courty lors de la course 1, mais encore une fois il est hors classement. Pierre Humbert gagnera la course 1, Savès finira 2ème et Fabien Redcent 3ème. Fabien Redcent est leader du classement général avec 1965 points. Patrick Savès en a 1947 tandis que Pierre Humbert remonte.

La finale du Mans

Avec l’envie de frapper un grand coup, Patrick Savès souhaite bouleverser le classement actuel et pourquoi pas devenir champion, chose faite à l’issue du meeting. Quelle lutte lors des 4 courses, alors que Courty et Rolland, roulant pour le lycée Mezen remporte la première course, mais étant hors classement, c’est finalement le pilote de la #61 qui finit victorieux.
Savès se classe deuxième et Redcent troisième. Les deux pilotes du Sunset Racing finiront aux deux premières places avec la victoire de Redcent. Patrick Savès remportera la course 3 tandis que Redcent finira premier lors de la course 4.

Kévin Davourie : « Être au cœur d’une compétition… »

@Frédéric Ramage

Kévin Davourie, étudiant en 3ème année de Bac Professionnel Maintenance de véhicules particuliers au sein du Lycée Mezen, revient avec nous sur cette expérience du TTE.

« J’ai choisi cette formation car j’adore tout ce qui touche à l’automobile, c’est pour ça que mon choix s’est orienté pour cette formation là, au Lycée Mezen. Il y a une très bonne ambiance et c’est très agréable de travailler dans des conditions comme celles-ci. Les enseignants sont sympathiques et l’esprit d’entraide règne au sein de la formation, c’est top.

J’aime la pression que nous procurent les compétitions automobiles comme le TTE car on est pris par le stress, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Notre réglage de voiture est directement au cœur du sujet grâce aux ressentis des pilotes. On peut donc modifier par la suite ce qu’il ne va pas. En tout cas c’était une très belle expérience. »

Patrick Savès : Fierté… Éprouvant…Intense…

Patrick Savès (au milieu de la photo)

Patrick Savès nous dresse son bilan de la saison en 3 mots.

« Le premier mot qui me vient à l’esprit est ‘Fierté’ : fiers du travail accompli et de notre progression depuis l’an dernier. Le second c’est ‘Éprouvant’ : le titre s’est décidé lors de la toute dernière course de l’année, ce n’était pas facile pour les nerfs. Puis pour finir le mot ‘Intense’ : beaucoup de bagarres, de finish ultras serrés. Je garderai toujours un très bon souvenir de ces 2 saisons passées avec le lycée Mezen.

Après plusieurs années de karting, j’avais fait 3 courses en Legend Car mais sans grands résultats et surtout sans échanges avec l’équipe, aucuns réglages sur la voiture, pas top. Ensuite, j’ai été en contact avec Frédéric Ramage, le responsable du team Mezen et le courant est passé de suite.

Le concept de « lycée de la course » m’a plu et les résultats sont très vite arrivés puisque nous gagnons lors de notre 1ère course au Vigeant en 2017. Ensuite nous avons rencontrés quelques soucis techniques mais l’ambiance est restée bonne et nous sommes revenus en 2018 avec plus de constance et nous voilà récompensé !
J’ai vu passer beaucoup d’élèves mécaniciens et tous ont montré la même passion et le même engagement, ce fut de très bon moments hors de la voiture. Encadré par de super profs comme Fred, Claude ou Julien, je pense que cela a été très formateur pour eux. »

Quel objectif en 2019 ?

« Je ne sais pas encore de quoi sera faite ma saison 2019 mais vu que je souhaite évoluer vers une catégorie plus rapide, je pense que nos chemins vont se séparer. Malgré cela, j’aurais toujours un œil sur ce qu’ils font !

Pour l’ambiance en Mitjet, je dirais qu’elle est plutôt bonne. Il y a eu quelques tensions, notamment sur la fin du championnat mais c’était inévitable dans ce sport ! j’ai cru comprendre que c’était bien pire quelques années en arrière.
Les batailles avec Fabien Redcent ont été viriles mais correctes, et j’ai adoré rouler avec des pilotes comme Pierre Humbert et Olivier Nestori, rapides et respectueux. Par contre j’ai moins aimé la défense beaucoup trop musclée au Mans d’un concurrent non concerné par la lutte pour le titre et qui aurait pu tout me faire perdre. »

Frédéric Ramage : L’association Savès-Mezen était une réussite…

Fréderic Ramage, formqteur au Lycée Mezen ( premier rang à droite)

« Le lycée Marcel Mezen est partenaire du TTE depuis le départ de la Mitjet sur leur meeting soit fin de l’année 2013. L’année dernière Patrick Saves a rejoint notre team pour une saison complète où nous avions fini troisième quasi ex aequo avec Fabien Redcent. Cette année nous avions tous les réglages des circuits qui correspondaient à notre pilote. Une équipe déterminée et une voiture préparée avec soin.

Patrick Saves a été présent sur tous les podiums du championnat. C’est un pilote constant un vrai métronome. Sa régularité nous a conduit sur la plus haute marche, l’association de notre équipe et de ce pilote a été une réussite. Cette année notre travail a été récompensé car d’autres pilotes nous ont rejoints en cours de saison Nous finissons cette saison au Mans avec la présence de Stephane Courty, un pilote exceptionnel droit et très performant. Avec qui j’ai fait rouler ma première Mitjet sur le circuit de Spa. En résumé nous sommes fiers que des gens en cours de formation soient capables de rivaliser avec des team expérimentés.

Je voudrais également remercier Madame Avice, proviseur du Lycée Mezen d’Alençon pour la confiance qu’elle nous accorde et pour leur suivi tout au long de la saison. Ce titre est une récompense pour eux comme pour nous. »