TTE, Nelson Lukes : "une saison d'apprentissage pour K-Worx"

Par |2018-11-27T16:04:08+01:00mardi 27 novembre 2018|TTE|

Après une première saison complète en Trophée Tourisme Endurance, à la fois en T5 avec une Ginetta, et en T4 avec une Seat Leon, la jeune structure K-Worx de Nelson Lukes dresse un bilan et évoque 2019, avec de beaux projets.

Une rencontre au sommet

Nelson Lukes, originaire de Pau, découvrait le Trophée Tourisme Endurance sur le circuit de Dijon en 2017, au volant de sa Seat Leon Racer Cup MK3. Après avoir lutté pour la victoire tout au long de la course, il franchissait la ligne à la seconde place, juste derrière les futurs champions du T4. C'est sur le podium que naissait une complicité, entre lui et les hommes du DMR Compétition.

"C'était exceptionnel de se battre en piste face aux champions 2016 à armes égales. C'est en montant sur le podium que j'ai réellement pu découvrir Rémi Guillermain, Olivier Flèche et Pierre De Graff."

Titré en T4 2017, DMR Compétition délaissait la Seat Léon Racer Cup pour se tourner vers de nouveaux horizons.

"Je venais de prendre possession d'une Ginetta G55 Cup. Voulant découvrir autre chose, c'est en toute logique que nous nous sommes rapprochés pour effectuer les premiers essais sur le circuit de Ledenon. En leur apportant les réglages et eux le pilotage, nous nous engagions pour 2018 dans la catégorie reine du TTE, le T5."

© France Racing - K-Worx (3)

Une saison semée d’embûches

Alors que la Ginetta G55 #71 débarquait au Val de Vienne, l'apprentissage devait se faire. Sans pression et avec précaution, l'équipage franchissait la ligne d'arrivée à la troisième place.

"Si la première course se passait pour le mieux, les courses suivantes n'allaient pas du tout se dérouler de la même manière. Alors que nous menions la course à Lédenon, nous étions contraints à l'abandon suite à une casse de l'arbre de transmission. A Charade, c'était le deuxième chat noir. Sur une piste très abrasive, la voiture avait un très bon potentiel. Malheureusement nous abandonnions."

La chasse au chat noir

Le quatrième rendez-vous de la saison se déroulait proche des terres du DMR Compétition.

"Nous avions une auto performante, malheureusement elle était victime d'un accrochage avec la Peugeot #5 du Touzery Compétition. Nous avons énormément travaillé pour remettre en état la voiture. En partant depuis la dernière position, nous avons réussi à remonter dans le classement, jusqu’à prendre la tête de notre catégorie, et de la remporter."

C'est un nouveau podium que décrochait la Ginetta #71, en terminant à la seconde place du T5.

© France Racing - K-Worx (2)

De la Ginetta Cup à la Ginetta GT4

Alors troisième du classement général à se stade de la saison, tout les espoirs pour recoller au classement étaient bon à prendre. K-Worx débarquait avec une seconde auto, avec une Ginetta G55 GT4.

"Pour permettre à nos hommes de la Ginetta #71 puissent se battre à armes égales face au team Speed Car, nous décidions de leur fournir la version GT4 et d'engager la Cup pour un nouvel équipage avec le #74."

"La course de Magny-Cours n'allait pas se passer comme prévu. Avec une piste froide, il était difficile d’établir une bonne stratégie, à cause de nombreux Safety-Car. Nous étions régulièrement aux avant-postes, mais plusieurs pénalités nous ont été infligées, notamment suite à une vitesse excessive dans la pit lane."

En terminant à la cinquième place du T5, tout espoir de titre avait disparu. Seul satisfaction du week-end, la seconde place de l'équipage de la #74.

La finale en apothéose

Pour cette finale, le week-end dernier sur le circuit du Mans, la Ginetta #71 arborait une imposante moustache, en soutient au mouvement Movember qui lutte contre le cancer des hommes. Pierre De Graff, Olivier Flèche et Rémi Guillermain, réalisaient une course propre, et parvenaient à prendre le commandement de la course avant de s'imposer au général, confirmant ainsi le titre de vice-champion.

© France Racing - K-Worx (2)

K-Worx déjà tourné vers 2019

Avant de se projeter vers 2019, la structure K-Worx va investir début décembre dans de nouveaux locaux. La structure aura une base de 800 m2 dans l'enceinte du circuit du Castellet, au Circuit Paul Ricard.

Un programme pour le Trophée Tourisme Endurance est prévu pour la saison prochaine. "Nous avons pour idée de revenir avec deux Ginetta en version GT4 et La Seat Leon Racer Cup sera également présente."

Après une première tentative en GT4 FFSA en 2018 sur le Circuit Paul Ricard, K-Worx sera présent avec deux Ginetta GT4. Une troisième auto est à l'étude, sachant que le modèle n'est pas encore défini. "Je veux de par mes racines, être la référence Ginetta en GT4 FFSA. C'est une voiture qui convient parfaitement au championnat de France FFSA GT comme au Trophée Tourisme Endurance."

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.