[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Avec cette nouvelle victoire aux 24 Heures du Mans, Michelin a fêté sa vingtième victoire consécutive sur le circuit manceau.

Il faut remonter en 1998 pour voir la première des vingts dernières victoires de Michelin aux 24 Heures du Mans. Elle a été remportée avec le même constructeur que la dernière, à savoir Porsche. A bord de la 911 GT1, le trio Laurent Aïello - Allan McNish - Stéphane Ortelli ont remporté la course devant l'autre Porsche 911 GT1. A cette époque, plusieurs manufacturiers s'affrontaient au Mans. Cette année 1998, Michelin était opposé à Bridgestone, Good Year, Yokohama, Dunlop et Pirelli.

© Michelin

En 1999, Michelin remporte une nouvelle victoire au Mans mais avec un autre constructeur allemand. Avec sa LMP, BMW amène son V12 LMR piloté par le trio Joachim Winkelhock - Pierluigi Martini - Yannick Dalmas à la victoire. L'équipe devance la Toyota GT-One et les deux Audi R8R. Avec ce podium, Michelin signe un podium 100% Bibendum au Mans.

© Michelin

Le début du succès avec Audi

A partir de 2000, Audi domine Le Mans. Durant trois années, une voiture de la marque aux quatre anneaux finit à la première place de la course. En 2000, Frank Biela, Tom Kristensen et Emanuele Pirro amène la R8 à la victoire devant deux autres R8. En 2001, on prend les mêmes et on recommence. Cette fois-ci, seules deux R8 sont sur le podium. Enfin, en 2002, rien ne change du côté des vainqueurs. Audi atomise les 24 Heures du Mans en plaçant trois R8 aux trois premières places.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_gallery interval="3" images="23470,23471,23472" img_size="large"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Bentley signe le doublé en 2003

La première victoire de Michelin sur une voiture qui n'est pas allemande est en 2003. Bentley parvient à hisser la Speed 8 à la victoire avec le trio Rinaldo Capello - Tom Kristensen - Guy Smith. Le constructeur anglais parvient même à réaliser un doublé, reléguant la première R8 à la troisième place.

© Michelin

Audi en dominateur

Si le constructeur allemand n'est pas parvenu à remporter la victoire en 2003, il renoue avec celle-ci à partir de 2004. Jusqu'en 2008, la victoire reviendra chaque année à la marque aux quatre anneaux. Un an après sa victoire au Mans, le duo Tom Kristensen - Rinaldo Capello, aidé par le pilote japonais Seiji Ara, hisse la R8 de l'équipe Audi Sport Japan Team à la première place du classement. Deux autres R8 suivront sur le podium.

L'année suivante, Tom Kristensen, aidé cette fois-ci par JJ Lehto et Marco Werner, remporte la course avec une Audi R8 de l'équipe américaine ADT Champion Racing. La Pescarolo du trio Emmanuel Collard - Jean-Christophe Bouillon - Erik Comas se hisse à la deuxième place.

Frank Biela, Marco Werner et Emanuele Pirro remporte l'édition 2006 avec la nouvelle arme d'Audi : la R10. L'équipage s'adjuge aussi l'édition 2007 alors que l'édition 2008 a été remportée par Allan McNish, Rinaldo Capello et Tom Kristensen.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_gallery interval="3" images="23474,23475,23476,23477,23478" img_size="large"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Peugeot - Michelin, une seule victoire pour le duo français

L'édition 2009 reste l'une des plus importantes pour Michelin. Si la 908 victorieuse a été pilotée par le trio David Brabham - Marc Gene - Alexander Wurz, il n'en reste pas moins que ça a été la seule victoire sur les vingt dernières années avec un constructeur français et la dernière avec un constructeur qui n'est pas allemand. Peugeot a pu s'offrir cette année-là le doublé avec la seconde voiture pilotée par Franck Montagny, Sébastien Bourdais et Stéphane Sarrazin.

© Michelin

Audi de retour aux affaires

Avec la R15+, Audi est allé chercher le triplé en 2010. Mike Rockenfeller, Romain Dumas et Timo Bernhard ont remporté la victoire sur l'Audi #9. En 2011, c'est un autre trio qui mène la nouvelle R18 à la victoire. Ainsi, Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer ont devancé les quatre Peugeot 908, si on compte celle de l'équipe Pescarolo. L'année suivante, le même trio remporte les 24 Heures du Mans. Cette fois-ci, Audi place trois R18 sur le podium. En 2013, Tom Kristensen, Allan McNish et Loïc Duval remportent la victoire face à Toyota. 2014 marque la dernière victoire d'Audi au Mans, avec le trio Marcel Fässler - André Lotterer - Benoît Tréluyer.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_gallery interval="3" images="23480,23481,23482,23483,23484" img_size="large"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Après Audi, au tour de Porsche !

Les dernières victoires de Michelin au Mans ont été remportées à chaque fois avec Porsche. Ainsi, depuis 2015, la marque allemande de Stuttgart a fini en tête du classement. En 2015, c'était avec le trio Nico Hülkenberg - Earl Bamber - Nick Tandy. En 2016, Marc Lieb, Romain Dumas et Neel Jani s'imposent devant une Toyota et une Audi. Enfin, cette année, Earl Bamber, vainqueur il y a deux ans, remporte une nouvelle fois la victoire avec Timo Bernhard, vainqueur en 2010 et Brendon Hartley.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_gallery interval="3" images="23485,23486,23487" img_size="large"][/vc_column][/vc_row]