Il y a exactement 40 ans, le drapeau à damier s'abaissait sur les 24 Heures du Mans 1979. Cette édition a été marquée par la victoire de Klaus Ludwig et des improbables frères Texans Don et Bill Whittington. Une histoire fumante...

Des frères passionnés de sports mécaniques !

Don et Bill Whittington en pleine discussion avec Paul Newman

Riches entrepreneurs, Don et Bill Whittington étaient passionnés de sports mécaniques. Ils ont commencé par des courses....d'avions ! En effet, ils étaient propriétaires d'un ancien chasseur de la seconde guerre mondiale, le Norht American P-51D Mustang "Precious Metal" pour des courses aériennes, notamment les fameuses Reno Air Races. Imaginez un groupe de plusieurs avions virant entre un parcours délimité par des pylônes à environ 700 km/h.

Ils ont écumé pendant plusieurs saisons les circuits américains notamment pour les championnats IMSA où Indy 500. Ils ont participé pour la première fois aux 24 Heures du Mans en 1978 avec un abandon rapide au bout d'une quarantaine de tours. Les frères ont également acquis en 1979 le circuit de Road Atlanta.

La victoire aux 24 Heures du Mans 1979 a été le sommet de leur carrière. Ils ont été bien aidés par l'allemand Klaus Ludwig qui en profita pour remporter la première de ses 3 victoires dans la classique mancelle. Les Texans avaient pu obtenir le volant de cette superbe Porsche 935 K3 du Kremer Racing (ce qu'il se faisait de mieux à l'époque).
Seulement la pluie est tombée pendant près de la moitié de la course et Klaus Ludwig a piloté la majeure partie du temps en raison de la relative inexpérience de ses coéquipiers. Les difficultés rencontrées par les Porsche 936 et les Rondeau ont permis au Porsche 935 de se mettre en valeur avec un superbe triplé, cela a été également la seule victoire du Kremer Racing.

La face cachée de la victoire

@Kremer Racing

Mais comment les frères Whittington se sont payés une Porsche 935 K3 "usine" ? A l'origine, les frères avaient payé leur baquet mais ils ont eu un désaccord avec Erwin Kremer... En effet Erwin Kremer voulait que Klaus Ludwig prenne le départ ce qui semblait logique au vu de la faible expérience des Texans. Cela n'a pas plus aux 2 frères qui ont demandé à Erwin Kremer ce qu'il fallait faire pour qu'ils puissent prendre le départ.

Erwin Kremer leur a dit qu'ils n'avaient qu'à devenir propriétaires de la voiture et ils en feraient ce qu'ils voudraient. La réponse a fusé : "d'accord, combien ?". Le préparateur allemand pensant faire revenir les 2 frères à la raison leur a annoncé un tarif de 200 000$. Il faut savoir que Kremer vendait effectivement ses voitures, mais pour un tarif bien moins élevé... Les frères ont accepté en indiquant à Kremer d'aller se servir en liquide dans une des valises qu'ils avaient emporté avec eux au Mans ! Ils ont tout de même indiqué à Erwin Kremer de ne pas prendre un centime de plus...

Mais d'où venaient l'argent des frères Whittington ? Comment avaient-ils pu se payer en cash une Porsche 935 ?

C'est simple : les frères n'étaient pas que de simples entrepreneurs, ils étaient en effet des narco-trafiquants. Certes ils n'étaient pas du niveau de Pablo Escobar (un autre amateur de sport automobile...), mais cela leur assurait une certaine fortune. A l'époque, le circuit de Road Atlanta avait la plus grande ligne droite des Etats-Unis, pratique pour y poser des avions, le circuit qu'ils avaient acheté était la plaque tournante de leur activité. La DEA a enquêté dans les années 80 sur plusieurs pilotes qui roulaient en IMSA et plusieurs ont été condamnés pour trafic de stupéfiants. Nos 2 frères ont d'ailleurs été condamné en 1986 à passer quelques mois à l'ombre.

Kremer Racing - Le Mans 79