6H de Spa, la Toyota #8 en tête à la mi-course

Par |2019-05-04T16:36:01+02:00samedi 4 mai 2019|WEC|

Les 6 Heures de Spa-Francorchamps marquent l'avant-dernière course de cette Super Saison 2018/2019. La Toyota #7 de Kobayashi/Conway/Lopez part de la pole position

La neige s'était invitée sur la matinée belge. Fort heureusement pour les engagés, elle n'est pas restée bien longtemps. Et le 7e rendez-vous de cette saison se fera bien sous un soleil timide et des nuages menaçants. La pluie fera sûrement son apparition lors de cette course, voire très tôt dans cette course.

Bon départ des deux premiers, qui restent sagement dans le même ordre. Les deux SMP prennent un excellent départ, Stéphane Sarrazin à bord de la  SMP Racing #17 passe 3e, derrière les deux Toyota. Thomas Laurent qui pilote la Rebellion #3 résiste à voiture SMP #11 pilotée par Stoffel Vandoorne et conserve la 4e place. A peine le départ donné que la pluie, ou plutôt la neige, apparaît sur le circuit. En LMP2, la Racing Team Nederland #29 pilotée par Giedo van der Garde est en tête devant la TDS Racing #28 pilotée par Jean-Eric Vergne.

Stéphane Sarrazin se fait piégé et laisse Thomas Laurent prendre l'avantage et la 4e place. Très vite, certains s'arrêtent aux stands car il neige dans la ligne droite des stands. La #17 prend la 2e place à Sébastien Buemi alors que la grêle se met à tomber également. Les deux SMP restent en piste tandis que leur concurrent rentrent aux stands. Elles ne restent pas plus d'un tour en piste et décide de faire le passage pour un changement de pneus plus adéquates alors que la pluie et la neiges tombent fortement sur le circuit.

Après tous ces arrêts, Mike Conway sur la Toyota #7 est en tête devant Thomas Laurent et la Rebellion #3 et Sébastien Buemi sur la Toyota #8. Du coté des LMP2, Giedo van der Garde et sa Dallara #29 sont en tête devant Jean-Eric Vergne et la GT Drive #26 et Matthieu Vaxivière sur la TDS #28. En GT Pro, Nicki Thiim sur l'Aston Martin #95 devance Antonio Felix da Costa sur la BMW #82. Enfin en GT Am, Egodop Perfetti mène avec sa Porsche 911 #56.

Les conditions météorologiques sont dantesques, rendant l'adhérence très précaire. Antonio Felix da Costa sur la BMW a pris la tête de la catégorie GT pro. Dans ces conditions, certaines LMP2 tirent leurs épingles du jeu. Giedo van der Garde et sa Dallara #29 sont en 5e position du général. Jean-Eric Vergne et son Oreca #26 sont 8e du classement  général. La voiture de sécurité est en piste après moins de 30 minutes de course.

Les conditions s'améliorent à l'approche de l'heure de course et le soleil revient. La voiture de sécurité rentre aux stands laissant les pilotes sur une piste humide. Ça bouge dans le classement, notamment en tête de la course entre les Toyota, les Rebellions et les SMP. Mike Conway sur la Toyota #7 est en tête mais Sébastien Buemi sur la Toyota #8 prend la tête à 5 minutes de la fin de la première heure de course.

La Toyota #7 prend les rênes à travers la neige

Du coté des GT Pro, ça se bagarre dur entre la BMW #82 et l'Aston Martin #95, jusqu'au léger contact entre les deux. La Ferrari #71 reste sagement derrière, prête à récupérer une place. Tom Dillmann sur la Bykolles #4 et Jordan King sur l'Oreca #37 entrent en contact au virage de La Source, Tom Dillmann se retrouve à contre-sens. Il doit refaire tout le circuit petite allure avec sa voiture abîmée, pour rentrer aux stands. En tête, la Toyota #8 prend le large.

Une nouvelle voiture de sécurité entre en piste pour que les commissaires puissent nettoyer les débris en toute sécurité. La Toyota #8 s'arrête pendant la période de la voiture de sécurité mais ressort avec les mêmes pneus. L'Oreca #26 s’arrête pour chausser des pneus intermédiaires. D'autres en profitent également, notamment la Toyota #7, elle en pneus lisses. La Toyota #8 rentre à nouveau aux stands lorsque la voiture de sécurité s'efface.

A la relance, l'Alpine #36 mène la course devant l'Oreca #38 et la Porsche #92. Stoffel Vandoorne au volant de la SMP #11 prend la tête de la course moins d'un tour après la rentrée de la voiture de sécurité. La Toyota #7 remonte à la 2e place, à quelques secondes du leader. Mike Conway ne perd pas de temps et prend la tête de la course. Du coté des LMP2, l'Alpine #36 mène devant l'Oreca #38, en étant pour l'instant 3e et 4e au général. Pour les GT Pro la Porsche #91 mène devant la Ferrari #51. Pro Am l'Aston Martin #98 est en tête, 25e au classement général.

La SMP #11 s'arrête aux stands pour changer ses pneus. La Toyota #8 remonte à la 4e position, derrière l'Alpine #36 et l'Oreca #38. Sébastien Buemi remonte rapidement et prend la 2e place au général. Stoffel Vandoorne au volant de la SMP #11 remonte à la 3e place.

Après moins de 2h, la Porsche #88 finit dans les gravier provoquant un drapeau jaune. Drapeau jaune qui devient un drapeau jaune sur tout le circuit.

Toyota mène la danse

Changement de pilote du coté de la Toyota #7 avec Kamui Kobayashi désormais au volant. Il en va de même avec Fernando Alonso au volant de la Toyota #8. Changement également du coté de l'Alpine #36, qui ressort juste avant la fin de la période de drapeau jaune intégral. A la relance, tête à queue de l'Oreca #38 juste après la voie d'entrée des stands.

Du coté des classements, les deux Toyota mène la course devant la SMP #11. En LMP2, Pierre Thiriet au volant de l'Alpine #36 mène devant Ho-Pin Tung sur l'Oreca #38. En GT Pro, Alessandro Pier Guidi au volant de la Ferrari #51 devance Richard Lietz et la Porsche #91. Enfin, en GT Am, Matteo Cressoni sur la Ferrari #61 est en tête, à la 25 place du classement général.

La SMP #17 pilotée par Egor Orudzhev perd sa roue avant droite et continue jusqu'aux stands sur trois roues. La Toyota #8 part à la faute mais sans conséquence. Un nouveau drapeau jaune sur tout le circuit est déployé en raison de débris sur la piste. La Toyota #7 en profite pour s'arrêter aux stands. La Toyota #8 fait de même mais sans changement de pneus. André Lotterer au volant de la Rebellion #1 se fait piéger sous ce drapeau jaune. Pas de conséquence pour l'allemand. De nouveaux nuages noirs approchent du circuit.

Il reste 3h et 40 minutes dans cette course. Bagarre entre l'Oreca #31 et l'Oreca #28 pour la 4e place du classement LMP2. Du coté des GT Pro, bataille à trois pour la tête de la catégorie entre la Porsche #91, l'Aston Martin #97 et la Ferrari #71.

La Rebellion #1 reprend la 6e place au général à l'Oreca #38 désormais 7e et 2e du classement LMP2. En tête de la course, Kamui Kobayashi mène toujours confortablement au volant de la Toyota #7. Duel entre l'Aston Martin #95 et la BMW #82 pour la 19e place au classement général. La pluie revient sur le circuit perturbant les batailles en piste.

L'Aston Martin #97 prend la tête de la catégorie GT Pro. La Porsche #91 prend le meilleur sur la Ferrari #71 et se positionne en 2e position de la catégorie. Du coté des GT Am, la Ferrari #61 est sous la pression de l'Aston Martin #98, elle même sous la pression de la Porsche #56. Cette dernière parvient à trouve l'ouverture et prend la 2e place de la catégorie.

La SMP #11 s'arrête, Vitaly Petrov prend le volant alors que l'on approche de la mi-course. Un problème survient sur la  Toyota #7 de Kamui Kobayashi, contraint de s'arrêter aux stands. La Toytoa #8 s'arrête, etKazuki Nakajima prend le volant.

A la mi-course, la Toyota #8 mène la course devant la Rebellion #3 . En LMP2, l'Alpine #36 devance l'Oreca #38. En GT Pro, l'Aston Martin #97 mène tandis qu'en GT Am, la Ferrari #61 devance les autres voitures de sa catégorie.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.