Larbre Compétition à l'arrivée de sa 25e participation aux 24 Heures du Mans

2018-06-19T07:47:42+00:00mardi 19 juin 2018|WEC|
  • Larbre Le Mans

Larbre Compétition a de nouveau rallié l’arrivée des 24 Heures du Mans avec un équipage composé de trois pilotes « bronze » au volant de la Ligier JS P217 #50.

L’écurie du Val de Vienne est engagée cette année dans la « Super Saison » du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2018/19 et a marqué les points de la septième place, avec un coefficient de 1,5 attribué pour le double tour d’horloge.

Romano Ricci, Erwin Creed et Thomas Dagoneau ont bien entamé la course à bord du prototype LMP2 Onroak, avec des relais rapides et constants. Malheureusement, une série de problèmes mécaniques et d’incidents de course au petit matin ont retardé la progression de l’écurie du Val de Vienne.

Après avoir réalisé le 19ème meilleur temps de la catégorie en qualifications, Romano Ricci a pris le départ de la 86ème édition des 24 Heures du Mans, remontant jusqu’à la 15ème place lors de son premier triple relais. Erwin Creed est ensuite monté à bord pour ses grands débuts sur le circuit sarthois.

Erwin a continué d’accroitre son rythme lors de son triple relais avant de passer le témoin à Thomas Dagoneau après une longue neutralisation sous Voiture de Sécurité. Lors de cet arrêt au stand, les mécaniciens ont dû remplacer un boa de frein bouché par une boule de gomme. Les précieuses secondes passées au stand ont malheureusement couté plusieurs positions à la voiture #50.

Les pilotes ont repris la piste, effectuant de solides triples relais jusqu’à la tombée de la nuit, Romano Ricci signant le meilleur tour en piste de l’équipage et se rapprochant des 20 premiers.

À la mi-course, un problème d’alternateur a obligé Thomas Dagoneau a rentrer au stand pour réparer, les mécaniciens de Larbre effectuant une superbe prestation pour renvoyer le prototype en piste après seulement 32 minutes.

Une crevaison lente s’est ensuite produite, puis l’Alpine a percuté la Ligier par l’arrière, abimant le feu de position. Dimanche matin, Romano Ricci est parti en tête-à-queue à l’entrée du virage du Karting heurtant violemment les rails de sécurité. Les services de piste l’ont sorti du bac à gravier, lui permettant ainsi de ramener l’auto dans les stands où les hommes de Jack Leconte ont changé les blocks avant et arrière de la voiture, tout en conservant la 17ème position de la catégorie.

Romano a ensuite terminé son dernier relais sans incident, puis Thomas Dagoneau, la priorité était maintenant de terminer la course, et le manceau n’a pas commis d’erreur ; puis Erwin a repris le volant jusqu’à l’arrivée. Il a roulé dans un bon rythme malgré un tête à queue sans conséquence dans  de la dernière heure.

« Vingt quatre drapeaux à damier en 25 participations pour Larbre Compétition ! C’est un palmarès plutôt solide et qui démontre la préparation extrême de notre équipe. Juste avant l’arrivée, nous avons également reçu le prix ESCRA qui récompense la meilleure équipe technique pendant les 24 Heures du Mans.

La rupture du câble d’alternateur nous a vraiment retardés. L’accès est difficile pour effectuer les réparations car il se situe derrière le moteur. La crevaison lente a bien été gérée et ne nous a fait perdre que quelques secondes. Par contre la petite touchette avec l’Alpine a cassé le feu arrière et nous avons de nouveau dû rentrer au stand pour réparer. Romano est ensuite sorti de la piste lorsqu’il a pris un vibreur par l’intérieur à l’entrée du virage du Karting. Il y a maintenant plus de dégagement à cet endroit et cette petite erreur n’a pas été fatale, mais les dégâts étaient importants.  Nous avons réparé en 17 minutes plus le temps perdu à rentrer au stand. Je suis satisfait de la prestation globale de l’équipe qui a été courageuse et performante tout au long de la course », déclare Jack Leconte.

D’après le communiqué de presse