Le Mans 1949, une exposition à découvrir au musée des 24 Heures du Mans

Par |2019-03-06T21:23:44+02:00mercredi 6 mars 2019|WEC|

Rendez-vous le 7 mars, à 19 heures ! L’exposition temporaire du Musée des 24 Heures est actuellement consacrée à l’édition 1949, année de la reprise de la compétition sur le circuit manceau après la seconde guerre mondiale. Venez la découvrir à l’occasion de l’inauguration organisée au Musée, le 7 mars, à 19 heures, en présence de Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest.

Jusqu’au 19 mai 2019, le Musée des 24 Heures du Mans vous fait découvrir ou redécouvrir l’édition 1949 des 24 Heures, une épreuve particulière puisqu’elle marque la reprise de la compétition après son interruption due à la seconde guerre mondiale. Soixante dix ans après, il est intéressant de découvrir l’ambiance dans laquelle se sont disputées ces 24 Heures du Mans, quelles machines ont participé à cette course singulière ? Certaines de ces autos, de par le contexte économique et historique, datent d’avant guerre. 1939 marquait effectivement le dernier rendez vous avec la classique de l’endurance, avant ces 25 et 26 juin 1949.

Cinq véhicules historiques à découvrir ainsi que la bible des 24 Heures du Mans, "le Labric"...

Exposées au Musée des 24 Heures, vous pourrez ainsi admirer cinq véhicules historiques ayant participé à l’épreuve d’avant-guerre et d’après-guerre ainsi que la « Bible » des 24 Heures du Mans, le « Labric ».

" Les 24 heures du Mans ", édité par l'ACO en 1949. 

Ferrari 166 MM Barquette Touring #22 1949 // Collection Automobile Club de l’Ouest.

La Ferrari 166MM, troisième voiture conçue par la marque italienne, doit son nom à la taille des cylindres de son moteur et à sa victoire en 1949 dans la célèbre course des « Mille Miglia ». Voiture de compétition que la petite usine Ferrari vend à ses clients sportifs, la 166 MM est en rupture avec les voitures de course de sport d’avant-guerre : les roues sont protégées par la carrosserie, la silhouette est aérodynamique. Avec une victoire au classement général, dans la catégorie des 1 501 à 2 000 cm 3, et à l’indice de performance, la première participation de Ferrari aux 24 Heures du Mans est un véritable succès. Moteur : 12 cylindres en V, 2 arbres à came en tête, 1 992 cm3, 140 ch - Vitesse : 201 km/h.

D.B. Tank #42 - 1949 // Collection famille Deutsch.

La marque D.B. est créée juste avant la guerre par Charles Deutsch, polytechnicien, et René Bonnet, garagiste. Les deux hommes s’associent pour réaliser des voitures de sport à mécanique Citroën. Barquette sportive, à la silhouette aérodynamique, le Tank est léger. Les modifications apportées au moteur Citroën permettent de faire de cette traction avant une vraie « machine » de compétition. Deux Tank DB sont engagés aux 24 Heures du Mans en 1949. La première, conduite par René Bonnet et Charles Deutsch, abandonnera à la 19ème heure. La seconde, portant le n°41, se classe 2ème de sa catégorie. Moteur : Citroën 4 cylindres préparé, 1 490 cm3, 50 ch - Vitesse : 150 km/h.

Renault 4CV – 1949 // Collection Automobile Club de l’Ouest

Lancée en 1946 pour offrir une voiture bon marché aux français, la 4CV n’est pas pensée par la marque comme une voiture de compétition. Pourtant, en 1949, deux pilotes, Camille Hardy et Maurice Roger, engagent une 4CV à titre privé. La sangle en cuir maintenant le capot avant en place est le seul élément qui indique sa reconversion en voiture sportive. Ils parviennent à effectuer 21 tours avant d’abandonner sur une défaillance des soupapes. Cet engagement n’est pas bien accueilli par la Régie Renault mais donne des idées au département compétition de la marque. L’année suivante, la victoire de catégorie d’une 4CV convainc définitivement Renault de s’engager en endurance. Moteur : 4 cylindres, 760 cm3, 21 ch - Vitesse : 100 km/h.

Delahaye 135 S #12 - 1939 // Collection privée

Commandée spécialement par le pilote français Louis Villeneuve, cette Delahaye est engagée aux 24 Heures du Mans en 1937, 1938, 1939 et 1949. Le modèle 135 devient rapidement le symbole de la voiture sportive de luxe à la fin des années 30 et les amateurs de sport automobile ont l’habitude de la voir aux départs des rallyes, des courses de côtes ou des épreuves d’endurance sur circuits. Louis Villeneuve achète le châssis nu et commande sa carrosserie à Figoni, célèbre carrossier de luxe qui crée une « carrosserie selon le règlement des 24 Heures du Mans ». Moteur : 6 cylindres en ligne, 3 590 cm3 - Vitesse : 185 km/h.

Simca 8 Gordini // Collection privée

À la fin des années 30, alors que l’automobile devient un peu plus accessible et que les congés payés se démocratisent, Simca (filiale française de la marque italienne Fiat) lance sur le marché sa Simca 8. Cette voiture se forge rapidement l’image d’une auto rapide et nerveuse mais économique. Certains clients doutent pourtant de sa fiabilité. Amédée Gordini, mécanicien, pilote et préparateur mécanique, engage en 1938, 1939 et 1949 des Simca 8 aux moteurs modifiés par ses soins pour la course des 24 Heures du Mans. Il remporte une victoire de catégorie en 1939 et termine deuxième de sa catégorie en 1949 prouvant aux clients français la fiabilité de cette voiture. Moteur : 4 cylindres en ligne, 1 220 cm3, 75 ch.

Cette année 1949 s’avère particulière à bien des égards, puisqu’elle marqua aussi le premier succès de Ferrari aux 24 Heures du Mans. En effet, le duo Luigi Chinetti-Lord Selsdon, alias Peter Mitchell-Thompson imposa sa Ferrari 166MM, après avoir bouclé 3178,299 km à la vitesse moyenne de 132,420 km/h.

Infos pratiques

  • Prix du billet d’entrée : à partir de 8,50 euros
  • Horaires : tous les jours de 10 h à 18 heures, jusqu’au 30 avril.
  • De 10 à 19 heures à partir du 1 mai.
  • Les dernières entrées se font 1 heure avant la fermeture.
Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.