Rallye de Grande-Bretagne, le retour du Roi !

2018-10-21T14:12:59+00:00dimanche 7 octobre 2018|WRC|
  • Sebastien Ogier

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia n’avaient plus gagné depuis le Tour de Corse. Certains voyaient même l’équipage français éliminé de la course au titre dès la fin de ce rallye. Ce rallye a tenu en haleine les passionnés tout au long du week-end. Cette comédie en 3 actes nous promet une fin de championnat épique !

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul abordaient ce rallye en tête du championnat avec 177 points. Vainqueurs des 3 derniers rallyes, Ott Tänak et Martin Järveoja comptaient 164 points. Les quintuples champions du monde, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, n’avaient plus gagné depuis 6 mois… Pannes mécaniques, erreurs, on les voyait dans une situation inhabituelle en pointant 3ème du championnat avec 154 points inscrits.

1ère étape : Tänak survole !

Esapekka Lappi ouvrait le bal avec un scratch dans la première spéciale. Mais dès la seconde spéciale Tänak a remis les pendules à l’heure. Ogier suit la cadence, mais Neuville, légèrement malade ce week-end n’évoluait pas sur son rythme habituel. Tänak triple la mise dans l’ES 4 mais premier coup de théâtre Sébastien Ogier est victime de gros problèmes de boîte… Neuville et Latvala se sont montrés à leur avantage dans les 2 spéciales suivantes. Ogier toujours en proie à ses problèmes de boîte rétrograde au 8ème rang avant l’assistance… à ce moment là qui pouvait parier sur le gapençais ? De plus Neuville est remonté second derrière Tänak.

Tänak et Neuville se sont partagés les 3 chronos restant de l’après-midi. Ogier libéré de ses soucis en profite pour remonter cinquième. En cette fin de première étape, joli tir groupé des japonaises avec notamment Tänak qui domine le rallye de la tête et des épaules ! Soupe à la grimace chez M-Sport, seul Ogier reste en lice… Et le gapençais semblait même un peux désabusé à la fin de cette première journée.

Ott Tanak

© compte officiel

2ème étape : Ogier, à qui perd gagne…

Rien ne semblait pouvoir arrêter l’ogre Tänak ! Ogier signe le scratch dans la première spéciale du jour. Déterminé à ne rien lâcher, lui et son copilote passent au général 3ème devant les 2 coéquipiers de Tänak ! Toutefois, cela n’est pas suffisant, les 2 français doivent devancer leurs 2 adversaires au championnat pour conserver leurs chances de titre….

Dans la seconde spéciale du jour, second gros rebondissement du rallye… Neuville part à la faute et perd 50 secondes dans l’aventure ! Erreur qui le fait chuter au huitième rang !

Tänak continue sa marche impériale et Neuville se fait même dépasser par son coéquipier Mikkelsen au classement. Grosse Bataille aussi pour la seconde place, Ogier toujours second mais il est marqué à la culotte par Latvale, Lappi et un étonnant Craig Breen !

L’ES 16 allait toutefois signifier le glas de la domination du pilote estonien… Victime d’un problème mécanique, le voilà contraint à l’abandon ! La paire Ogier/Ingrassia prend la tête du rallye !

Les français sont donc en tête à la fin de cette seconde étape mais sans marge. En effet, Latvala, Lappi et Breen restent à l’affût.

3ème étape : Ogier martyrisé mais Ogier libéré !

Pas à son avantage, Ogier perd le leadership à l’issue des 2 premières spéciales du jour ! Jari-Matti Latvala est en furie ! Il n’a plus gagné depuis le Rallye de Suède 2017 et il veut à tout prix s’imposer. 21ème spéciale, Ogier réplique et revient à 2 dixièmes du pilote finlandais.

Ogier prend tout les risques et en signant le scratch dans l’avant dernière spéciale il reprend la tête de ce rallye !

A noter que Thierry Neuville est remonté en cinquième position. Le belge n’a rien lâché non plus et mérite son résultat mais personne n’est dupe sur le fait que ses coéquipiers, Mikkelsen et Paddon l’ont laissé passer. Cela ne semble pas avoir choqué Alain Pénasse, Team Manager de Hyundai Motorsport qui déclarait à l’envie que les consignes données par M-Sport sur certains rallyes étaient de la tricherie.

Latvala allait-il tenter d’aller chercher Ogier dans cette dernière spéciale ? Non, cette dernière spéciale sur asphalte était favorable à Ogier/Ingrassia et de plus il fallait assurer de gros points au championnat constructeur pour Toyota ! Pas de problème en WRC-2 pour le jeune Kalle Rovanpera qui a dominé le rallye… Certaines rumeurs disent qu’il sera engagé par un Team du WRC dès 2019. Nous en saurons plus bientôt !

Ogier/Ingrassia remportent donc la dernière spéciale et ce Wales Rally au bout du suspens ! Neuville/Gilsoul conservent la tête du championnat avec 7 points d’avance sur les français et 21 points sur Tänak/Järveoja ! Les 2 derniers rallyes de la saison, en Catalogne et en Australie s’annoncent passionnant. De plus Sébastien Loeb sera présent dans le rôle du trouble fête en Catalogne. A noter toutefois, que si le duo Neuville/Gilsoul remporte le rallye de Catalogne et que leurs 2 adversaires au championnat abandonnent, les belges deviendraient champions du monde !