Les discussions Fiat-Chrysler / Renault sont relancées

Par |2019-06-11T02:19:38+02:00mardi 11 juin 2019|Automobile|

Récemment le Groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et Renault ont entrepris un rapprochement, suspendu aux exigences du Gouvernement Français et finalement abandonné par Fiat. Mais en coulisses les discussions sont relancées.

John Elkann avait décidé de retirer son offre aux premières heures du 6 juin dernier (un communiqué de presse dans la nuit) suite aux volontés du Gouvernement Français d'avoir un délai supplémentaire de réflexion, une position qui n'a pas plus au dirigeant italien.

Les discussions Fiat / Renault reprennent

Dans les premières tractations il y avait plusieurs points noirs. Le deal entre Fiat et Renault excluait un peu Nissan, le partenaire de 20 ans du losange dans l'Alliance Renault-Nissan. Le constructeur nippon n'était pas totalement exclu de ce nouveau rapprochement, car il était utile à l'expansion des deux autres constructeurs, mais le mariage lui a été un peu imposé.

L'autre point délicat provient de la récente affaire Carlos Ghosn, l'ex-homme à la tête de l'Alliance, de Renault, de Nissan et de Mitsubishi a été démis de ses fonctions suite à des soupçons de fraude aux fisc respectifs de ses pays de résidence. Enfin, pour Fiat, l'implication du Gouvernement Français dans le Capital de Renault n'aide pas aux négociations, le voyant même comme un frein.

Cependant, la reprise des négociations pourraient donner une autre issue avec un nouveau scénario. Premièrement, Nissan demanderait à Renault d'abaisser sa prise de Capital de 43,4 % aujourd'hui à une valeur bien moindre (sans la préciser toutefois). Ceci inciterait le constructeur nippon à considérer la nouvelle alliance entre Fiat et Renault.
De son côté, Fiat via John Elkann et Jean-Dominique Senard (Président de Renault) auraient repris contact et se seraient réunis au Japon à Yokohama, le siège social de Nissan pour convaincre leurs homologues nippons.

Il existe des tensions entre les différents Conseils d'Administration de Renault et Nissan, la logique industrielle et les économies réalisées par l'alliance Fiat-Renault pourrait aider à circonscrire ces conflits.
Les difficultés financières et les capacités de production de Fiat inquiètent Nissan, qui ne veut pas d'un partenaire qui ternisse l'équilibre de l'Alliance Renault-Nissan actuelle. Le précédent deal entre Fiat et Renault, comprenait que la prise de Capital de ces deux sociétés le soit par une société hollandaise.

De son coté, l'État Français est prêt à revoir sa prise de participation dans le Capital de Renault à la baisse. Le Ministre des Finances, Bruno Le Maire, voit toujours une belle opportunité dans cette alliance entre Fiat et Renault.
Toutefois les garanties concernant l'emploi étant l'une des prérogatives à laquelle il ne faudra pas se dédouaner... on sait ce que valent les promesses des actionnaires... Si la fusion doit se concrétiser, il faut comprendre que cela sera plus une question de semaines plutôt que de mois...

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.