24 Heures du Mans 2018 : bouleversements dans la catégorie LMP2

Par | 2018-06-18T23:08:27+00:00 lundi 18 juin 2018|A la une en Endurance, Endurance, WEC|
  • G-Drive Le Mans
Seulement 24 Heures après la fin de cette 86ème édition des 24 Heures du Mans, le podium de la catégorie LMP2 ainsi que le classement final ont été bouleversés. 
En effet la G-Drive Racing #26 de Vergne/Rusinov/Pizzitola ainsi que la TDS #28 de Perrodo/Vaxivière/Duval furent déclassées. La Signatech Alpine #36 du trio Lapierre/Negrao/Thiriet gagne donc les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2 sur tapis vert.

Des irrégularités lors des ravitaillements

Malgré un début de saison quasi-parfait de la G-Drive Racing #26 avec une victoire à Spa mais également à Monza à l’occasion de ELMS, la série fut stoppée nette. En effet les commissaires techniques ont rapporté à la direction de course du non-respect de certains articles du code en matière de régulation. C’est également le cas pour la TDS #28 de Perrodo/Vaxivière/Duval. Le team a possibilité de faire appel de cette sanction sous 96 heures. En attendant le classement reste fictif avant le résultat final suite à cet appel.

Podium fictif : Alpine – Graff/So24 – United Autosports

Ce déclassement entraîne une modification complète de la hiérarchie finale en LMP2. Dans la catégorie LMP2, c’est finalement l’Alpine Signatech #36 A470-Gibson qui se retrouve sur la plus haute marche du podium. Elle était pilotée par le trio Lapierre/Thiriet/Negrão.
Le Graff-SO24, qui a réalisé une performance hors-norme finit en deuxième position de cette catégorie. C’est la JS P217 d’United Autosports avec à son bord Montoya/De Sadeleer/Owen qui complète le podium. Le classement final de ces 24 Heures du Mans sera connu lorsque l’appel des écuries sera acté.

FranceRacing - Alpine

À propos de l'auteur :

Fan de sport automobile depuis petit c'est vers l'adolescence que mon frère me transmet cette passion pour les voitures et pour les courses automobile . Depuis je suis commissaire de piste sur Le Mans. Je suis la WEC, et j'adore les courses d'endurance.