Cosworth en rapprochement avec Aston Martin ?

Par |2018-01-19T00:47:15+02:00vendredi 19 janvier 2018|Formule 1|

Cosworth de retour en F1 ? Et en collaboration avec Aston Martin ? C’est la volonté du motoriste britannique, qui affirme avoir déjà eu des discussions avec l’autre partie pour un éventuel rapprochement.

Quoi, a-t-on bien entendu ? Cosworth en F1 à nouveau ? C’est probable, car le motoriste souhaite se rapprocher du développement des futurs moteurs 2021. Mais encore mieux : avec Aston Martin ? C’est en tout cas possible. Bruce Wood, le directeur du groupe propulseur chez Cosworth, explique que ce dernier souhaite collaborer avec le constructeur britannique. Il a déclaré au site autosport.com :  «  Nous avons déjà travaillé de nombreuses années durant avec Aston Martin, nous travaillons aussi actuellement avec Red Bull. De plus, ils [Aston Martin] n’aspirent pas à tout faire eux-mêmes. C’est sur ce terrain là que nous pourront entamer les discussions ».

Pour rappel, Red Bull avait annoncé son partenariat avec Aston Martin en F1 en septembre dernier. Celui-ci ne concerne que le rebadging du moteur Renault et le sponsor-titre. Mais il ouvre aussi des portes pour le développement du moteur en 2021. Red Bull n’est pas contre l’utilisation d’un moteur construit par Aston Martin. De son côté, cette dernière a engagé des discussions avec de potentiels futurs partenaires pour créer un moteur en 2021.

Cosworth souhaite conserver son indépendance

Si une éventuelle collaboration venait à voir le jour, le motoriste britannique pourrait revenir en F1. Ce n’était pas arrivé depuis 2013, et le moteur CA2013, utilisé à l’époque par Marussia. Cosworth avait été contrainte de se retirer car c’était Ferrari qui avait été retenue par l’écurie anglaise comme motoriste.

Malgré son absence en F1, il n’est pas sans rappeler que le motoriste britannique est un acteur historique en F1. Il y est présent depuis 1967, a rapporté 176 victoires, et a équipé de grandes écuries comme Benetton, Jordan et Williams.
Cependant, Bruce Woods reste prudent : « Cosworth est aujourd'hui indépendante et doit profiter de cet avantage. […] Mais il faut reconnaître que l’intérêt collectif prime, et un seul acteur ne pourra sûrement pas y arriver seul ». En attendant, Cosworth estime que si le projet se met en place, un nouveau moteur pourrait arriver dès 2022. De son côté, Aston Martin n’a toujours pas commenté la proposition de Cosworth. À suivre donc.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.