Force India dans le doute d'une participation à Spa

Par |2018-08-22T20:16:42+01:00mercredi 22 août 2018|Formule 1|

L'écurie Force India fut rachetée par un consortium mené par Lawrence Stroll. Ceci assure l'avenir de l'écurie, mais une dernière étape au rachat remet en question sa participation au Grand Prix de Belgique.

A moins de 48 heures du Grand Prix à Spa-Francorchamps, c'est la mauvaise histoire belge pour Force India.

Force India et le sac de nœuds judiciaire

C'est la panique à bord chez Force India, la vente ne serait pas juridiquement bouclée. En effet, le consortium mené par Lawrence Stroll est devenu propriétaire de l'écurie Force India. Plus précisément le matériel et les voitures sont en leur possession, mais pas la structure juridique. Néanmoins ceci est nécessaire pour pouvoir s'aligner et participer au Grand Prix de Belgique.

L'administration judiciaire, FRP Advisory, a accordé au consortium mené par Lawrence Stroll la vente de Force India. Les ex-associés Vijay Mallya et Subrata Roy détenaient 85 % de Force India Limited dont le consentement de 13 banques indiennes créancières étaient nécessaires pour finaliser la vente. C'est sur ce point précis qu'il n'y a toujours aucune confirmation et qui met l'écurie en porte-à-faux.

La vente actée actuelle s'est faite sur la base d'une vente d'actifs et non pas d'une continuité d'exploitation. Le consortium de Lawrence Stroll a acquis l'écurie sous une nouvelle entité qui à terme changera le nom de l'écurie. Ce changement de nom d'écurie doit faire l'objet d'une approbation par l'ensemble des autres équipes, sous peine de perdre les revenus redistribués à Force India. Dans la semaine Force India a fait face aux accusation de Dimitri Mazepin, l'autre candidat au rachat, mettant en doute la vente de l'écurie.
A l'heure actuelle, Force India Limited détient l'autorisation d'aligner l'écurie Sahara Force India, mais n'a plus aucun actif (matériel). Le consortium et la nouvelle entité de Lawrence Stroll détient l'actif, mais n'a aucune autorisation pour rouler.

Si ce démêlé judiciaire n'est pas résolu d'ici à demain, l'écurie pourrait se voir refuser de participer au Grand Prix. La FIA doit se pencher sur le dossier et statuer prochainement, elle devrait publier rapidement un communiqué.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur. Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.