Michelin en F1, une chose qui n’est pas d’actualité

Par | 2017-12-03T15:20:48+00:00 dimanche 3 décembre 2017|A la une en F1, Actualité F1, Formule 1|
  • Michelin F1 Formule E

Alors que la Formule E a recommencé ce week-end, Pascal Couasnon, directeur de Michelin Motorsport, s’est exprimé au sujet de la F1.

Le week-end a été riche en actualité pour Michelin avec la prolongation de son contrat avec la Formule E jusqu’en 2021. Mais à Hong Kong, la voix de Michelin sur les circuits a détruit le rêve de nombreux fans.

« J’adore la F1, mais en termes de technologie pure pour le pneu, ce n’est pas la série la plus utile pour aujourd’hui », déclarait-il ce week-end devant de nombreux médias.

Le fournisseur de pneus de 2001 à 2006 ne reviendra pas pour le moment en F1. Pourtant, l’idée d’un retour a été suggéré lors du renouvellement de contrat de Pirelli avec la F1.

La Formule E, une série pertinente pour la voiture de Monsieur Tout-le-monde

En s’engageant en Formule E, Michelin estime que la Formule E est un exemple parfait pour le développement de ses pneus.

« Nous ne voulons pas courir dans une série où il n’y a pas de défi ou les défis qui n’ont aucun sens pour votre voiture et la mienne. S’il y a un défi, même si nous sommes seuls, c’est OK. La formule E est un exemple parfait. En F1, pour être honnête avec vous, nous avons parlé de pneus de 18 pouces, de flancs plus petits. C’est ce que vous voyez dans la rue », déclare-t-il.

L’objectif de l’investissement en compétition d’un manufacturier est de développer et transférer une technologie rapidement sur la voiture d’un automobiliste lambda.

« Si vous apprenez quelque chose, vous pouvez le transférer rapidement. Avec le grand flanc du pneu latéral, vous n’apprendrez rien d’utile », déclare-t-il.

À propos de l'auteur :

Fan de F1 depuis de nombreuses années, ayant officié sur différents médias dont ToileF1, gérant F1Feeds sur Facebook. Community manager des pages FranceRacing.