E-Prix de Rome : Evans s'impose à Rome grâce à une stratégie millimétrée

Par |2019-04-13T18:45:23+02:00samedi 13 avril 2019|Formule E|

Cette saison de Formule E ne cesse de surprendre. C'est bel et bien un huitième pilote différent qui s'est imposé aujourd'hui à Rome. Mitch Evans a profité d'une stratégie parfaite pour prendre le meilleur sur André Lotterer, offrant ainsi sa première victoire à Jaguar.

D'abord, le chaos

Avant le départ, l'autre Jaguar d'Alex Lynn a été reléguée en fond de grille suite à une pénalité. L'ancien pilote Virgin s'est élancé de la 21ème position. Pascal Wehrlein a lui aussi écopé d'une sanction pour avoir roulé trop vite lors du drapeau rouge des qualifications.

Les feux s'allument, s'éteignent, et les vingt-deux pilotes s'arrachent de la grille de départ détrempée. Lotterer parvient à conserver le bénéfice de sa pole position tandis qu'Evans le suit de près. En 3ème position, José-Maria Lopez loupe complètement son envol et voit Stoffel Vandoorne le dépasser. Lopez, qui se retrouve à l'extérieur du premier virage, bloque les roues et tire droit. C'est un départ catastrophique pour l'argentin qui dégringole au classement. Il est 11ème à la fin du premier tour.

Sam Bird, qui partait du fond du peloton, se retrouve rapidement derrière la Dragon et lui met la pression. Le britannique finit par dépasser. Cela était peut-être une erreur, car Lopez s'écrase sur la roue arrière de la Virgin dans la chicane. Bird heurte violemment le mur mais continue à rouler. Mais Lopez n'a pas encore fini de semer le trouble dans le peloton.

Le triple champion de WTCC fait une erreur dans cette même chicane au tour suivant. Gary Paffett, qui le suit de près, ne peut éviter la voiture de l'argentin qui s'empale dans le mur. Cette faute crée immédiatement un bouchon, bloquant complètement les pilotes situés derrière. Le drapeau rouge est logiquement de sortie.

Durant cette interruption qui durera près d'une heure, la direction de course remettra de l'ordre dans le classement de la course en repositionnant les voitures à leur véritable place. Les pilotes bloqués par Lopez, qui ont perdu un tour sur les leaders, récupèrent leur boucle de retard avant la reprise. Chez Virgin, on profite de cette longue pause pour changer complètement la suspension arrière gauche de Bird. Max Günther, qui a heurté le mur suite à un travers impressionnant, remplace lui aussi son museau avant.

Reprise des hostilités

Au retour en piste des monoplaces, Lotterer emmène Evans dans son sillage, suivi de Vandoorne, Buemi, Frijns, Rowland, Massa, Mortara, Günther, Da Costa, Di Grassi, Lopez, Vergne, Wehrlein, Dillmann, Lynn, Sims, Bird, Abt, Turvey et D'Ambrosio. La HWA de Paffett est trop endommagée pour continuer, c'est l'abandon.

La course reprend ses droits après un tour sous régime de Safety Car. Plusieurs pilotes en profitent pour activer leur premier Attack Mode. Dix minutes se sont écoulées lorsque Mortara prend l'avantage sur son coéquipier Massa. Günther tente sa chance mais ne dépasse pas. Le trio de tête se détache rapidement de Buemi, 4ème.

Vingt-neuf minutes avant l'arrivée, Daniel Abt tire droit dans l'échappatoire. Le pilote Audi repart après avoir perdu plusieurs places. Au même instant, Mortara dégringole au classement. Le vainqueur du E-Prix de Hong Kong rencontre un problème mécanique et est au ralenti. C'est l'abandon pour le suisse. Lopez écope d'un drive through pour son accrochage avec Bird en début de course.

Moins de cinq minutes plus tard, c'est à la deuxième Venturi de perdre des positions. Massa est arrêté en piste, c'est une fin de course brutale pour l'équipe monégasque. La course est placée sous régime de Full Course Yellow. Comme à son habitude, le directeur de course fait le décompte dans la radio des pilotes avant que ceux-ci ne règlent leur limiteur sur 50km/h. Cependant Da Costa, qui revenait sur Günther à vive allure, freine fort et hésite à doubler. Vergne, qui arrivait derrière la BMW, n'hésite pas et s'intercale entre les deux pilotes.

Le français recevra une pénalité de passage par les stands dans les derniers tours de course pour ce dépassement hasardeux. Günther est lui aussi puni de cinq secondes sur son temps de course pour avoir roulé trop vite sous Full Course Yellow. Au drapeau vert, Evans active son premier Attack Mode pour revenir sur Lotterer.

Evans-Lotterer, duel décisif

Cinq minutes plus tard, le néo-zélandais s'impose autoritairement face à son adversaire. La Jaguar plonge dans le virage 14, et manque d'envoyer la Techeetah dans le mur. Les deux pilotes sont au coude à coude mais s'en sortent sans dégâts.

Lotterer active son premier Attack Mode à huit minutes du drapeau à damier. Cela lui permet de revenir sur Evans sans pour autant se montrer pressant. Le pilote Techeetah active son second Attack Mode dès la fin du premier et continue d'attaquer la Jaguar. Evans essaie d'activer son boost au tour suivant mais rate la deuxième ligne de détection, à l'image de Di Grassi à Sanya.

Si l'attention se concentre sur la lutte aux avant-postes, Frijns anime la course à son tour en dépassant Buemi. Le néerlandais prend sa revanche du E-Prix de Sanya où Buemi l'avait percuté. Evans mène alors devant Lotterer, Vandoorne, Frijns, Buemi, Rowland, Vergne, Di Grassi, Da Costa et D'Ambrosio.

Evans réussit à activer son boost au tour suivant. Son équipe le prévient alors qu'il doit désormais ralentir le rythme de façon drastique. Les deux pilotes de tête sont en effet à court d'énergie et doivent franchir la ligne le plus tardivement possible pour s'épargner une boucle supplémentaire. On parle de diminuer le rythme de deux secondes durant deux tours.

La Jaguar parvient à garder Lotterer derrière elle, car ce dernier est lui aussi à court de jus. Evans s'impose ainsi devant Lotterer, Vandoorne, Frijns, Buemi, Rowland, Di Grassi, Da Costa, D'Ambrosio et Wehrlein. Vergne termine 14ème. A noter que Stoffel Vandoorne a été victime d'un nouveau bris de transmission, cette fois-ci dans le tour de décélération.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.