Les géants pétroliers qui ont été et qui sont toujours sponsors en F1, c'est familier aux yeux des amateurs de la discipline. Mais pourquoi retrouve-t-on Shell aux cotés des écuries Nissan et Mahindra en Formule E, une discipline électrique ?

Le célèbre coquillage Shell a de notoriété sa place sur la carrosserie des Ferrari en F1, on n'oublie pas les autres compagnies pétrolières qui ont fait les beaux jours de la monoplace ou de tout autre catégorie de sport auto, on citera Total, BP / Castrol, Petronas, Petrobras, PDVSA... Mais pourquoi voit-on Shell aux côtés de certaines écuries en Formule E ?

Shell en Formule E, pourquoi ?

C'est la question qu'a posé Reuters à Richard Tucker, directeur général de Shell Lubricants Technology. La Formule E est une discipline avec des monoplaces 100% électriques qui se produit dans les plus grandes villes ou Capitales, donc quel est le sens d'un tel sponsoring pour un pétrolier ?

"La plupart des gens qui regardent une monoplace de Formule E ou même un véhicule routier électrique penseraient qu'il n'y a pas de fluide d'une entreprise comme la nôtre. Mais il y a encore des lubrifiants et des liquides de refroidissement impliqués dans cette technologie, et nous voulons être pionniers dans ce domaine. L'électrification est le grand sujet de toute l'industrie automobile, alors pour être une partie crédible de ce marché, vous voulez vous impliquer dans de nombreux aspects différents."

La Formule E va acquérir le statut du Championnat du Monde dès la Saison 7 en 2020/2021, elle est déjà la série phare où se produisent la plupart des constructeurs automobile qui cherchent à promouvoir leur technologie électrique. Les géants allemands sont là, Audi, BMW, Mercedes et Porsche, Jaguar et Nissan sont aux côtés de DS, le chinois Nio et la marque monégasque Venturi sont également impliqués.

La Formule E, qui a commencé sa saison dans le plus grand producteur de pétrole du monde, l'Arabie Saoudite, se présente ainsi comme un important laboratoire d'essais pour la technologie des voitures de route. Les moteurs électriques nécessitent des graisses tandis que les lubrifiants doivent montrer des propriétés anti-mousse avancées car la boîte de vitesses tourne si vite.

"Si vous chargez votre téléphone, vous savez qu'il dégage de la chaleur. Si vous faites cela à grande échelle, en particulier si vous voulez le faire rapidement pour votre voiture, alors vous devez retirer cette chaleur des batteries.
Il y a beaucoup de réflexion sur ce thème, mais celui que nous pensons être gagnant pour l'avenir est le refroidissement par immersion, car les batteries sont en contact direct avec le liquide qui est le meilleur moyen de transfert de chaleur pour nous. Nous développons donc une gamme de fluides pour l'immersion ou le refroidissement direct."

Le fondateur de la Formule E, Alejandro Agag, qui passe maintenant la majeure partie de son temps sur la nouvelle série Extreme E, a déclaré que les compagnies pétrolières étaient les bienvenues.