Julien Falchero, pilote Campos en GP3, a accepté notre invitation et nous raconte son premier week-end de Grand Prix en GP3.

Je suis arrivé à Barcelone pour mon premier week-end de course en GP3. Le jeudi, j'étais assez excité à l'idée de rouler en même temps qu'un week-end de F1, avec le public et cette atmosphère propre à la F1.

On a commencé par faire le track walk. C'est quelque chose de très important. On n'a pas beaucoup de séances alors on commence déjà à prendre des informations sur le circuit, ce qui a changé par rapport aux tests officiels d'avril.

Le vendredi est une journée assez longue. On a une seule séance d'essais libres le soir. On doit attendre toute la journée avant de rouler ce qui rajoute un peu de stress. Le matin, on a rendez-vous avec l'équipe pour préparer la séance. Avec une seule séance d'essais libres, on doit être prêt pour les qualifications, alors on doit vraiment s'appliquer à bien préparer cette séance pour bien prendre ses points de repaires.

Pour ma part, le vendredi après-midi, j'avais rendez-vous à la F1 Game Zone. C'est vraiment sympa, on rencontre des fans et on affronte d'autres pilotes du GP3 sur simulateur. Malheureusement pour moi, mon simulateur est tombé en panne durant les qualifications, mais j'ai pu quand même voir les fans et faire des photos avec eux.

Après ma séance d'essais libres, j'étais plutôt content. J'étais un des seuls à ne pas avoir mis de pneus neufs, ce qui me faisait un train de pneus neufs en plus à utiliser en qualifications, et mon rythme sur le premier train de pneus était vraiment bien, entre la 8e et 10e place.  Les essais ont été vraiment positifs.

En route pour les qualifications !

Julien Falchero Espagne 2017 GP3 Barcelone

© GP3

Les qualifications se déroulaient le samedi matin vers 9 heures. Pour mon premier run en pneus neufs, j'ai dû avorter mon premier tour à cause du trafic, et mon équipe a décidé de me faire rentrer tout de suite au box pour passer le deuxième set de pneus neufs.

Avec le deuxième set de pneus neufs, j'étais assez performant. Je me retrouve avec le 10e temps. Je sentais qu'un coup était possible pour ces qualifications, je me sentais vraiment en confiance avec la voiture.

Pour le troisième et dernier set de pneus neufs, je fais malheureusement une erreur dans le virage 10,. Je bloque les roues arrières et tire tout droit. Je perds 2 dixie et je finis P15. J'étais vraiment déçu car sans cette erreur de 2 dixièmes, je pouvais facilement viser le top 10 et peut être une 8e place. Ceci étant dit, c'était ma première qualification en GP3, et je restais toujours autant déterminé pour accrocher des points en course, car je savais que j'avais la performance pour le faire.

Retour sur la première course en GP3

La première course était prévu pour le samedi après-midi. Je me suis élancé de la 15e position. J'ai légèrement loupé mon départ et perdu quelques places, mais j'ai réussi à éviter les problèmes dans le virage 2 et 3, et à partir du virage 4, je me suis retrouvé en 13e position.

Puis j'ai commencé ma remontée. Au virage 1 du deuxième tour, j'ai doublé Tveter par l'extérieur. Ensuite, je suis derrière Joerg pendant 5 tours. Impossible de le doubler et le DRS n'était pas encore autorisé. C'est là que j'ai commencé à dégrader mes pneus, car je ne pouvais ralentir sous peine de me faire doubler, et la voiture devant nous commençait à faire le trou.

Après 7 tours, le DRS a été autorisé et j'ai pu dépasser Joerg au virage 1. je me suis trouvé à la 11e place avec comme objectif le top 10 pour rentrer dans les points. Après quelques tours, je suis revenu au contact de mon coéquipier qui était 10e. J'avais un très bon rythme, avec un des meilleurs tours en course. J'ai pu dépasser mon coéquipier en milieu de course et je me suis retrouvé 10e, et même 9e avec l'abandon d'Aitken.

Mais c'est à ce moment-là que j'ai commencé à perdre le rythme et à avoir des pneus complètement usés. Le fait d'avoir suivi de près Joerg durant 5 tours a considérablement usé mes pneus arrières. J'ai commencé à me faire redoubler par mon coéquipier, puis en toute fin de course par Ferrucci et j'ai fini en 11e position. Malgré le fait que je ne sois pas rentré dans les points, j'avais fait une course sérieuse. J'ai réalisé beaucoup de dépassements, et j'ai été rapide. Mais j'étais quand même très déçu de finir si proche des points.

La deuxième course

La course 2 s'est déroulé le dimanche matin. Je suis parti de la 11e position. Le départ à été assez correct. J'ai gagné une position, puis dans les virages 1, 2, 3, 4 et 5, je me suis retrouvé côte à côte avec Kevin Joerg, mais j'ai dû m'incliner dans le virage 7.

Le rythme en course étant de nouveau assez correct, mais moins performant qu'hier, les changements effectués sur la voiture n'ont pas eu le résultat escompté. J'ai quand même réussi à dépasser Joerg en début de course, mais il m'a redoublé en fin de course et j'ai fini 10e.

Ce week-end de course a été vraiment intéressant pour moi. J'ai beaucoup appris, aussi sur le fait que la GP3 est très compliquée, du fait du peu de roulage avant la course, et du niveau de tous les pilotes. Mais ce fut un assez bon week-end, et j'ai hâte d'être à la prochaine course en Autriche pour finir dans les points et peut-être mieux encore.