La colère des pilotes après l'accident du premier tour à Pocono

Par |2019-08-19T01:49:58+02:00lundi 19 août 2019|IndyCar|

La course du ABC Supply 500 à Pocono a encore été agitée cette année avec un impressionnant accident dès le premier tour impliquant 5 monoplaces, sans faire de blessés mais en provoquant la colère des pilotes.

La course de 500 miles de Pocono est encore une fois secouée par la dangerosité de la piste et la sécurité qu'elle présente. Un tracé aussi large que 7 monoplaces peuvent s'y aligner de front, des virages à l'inclinaison qui offrent des vitesses en courbes relativement élevées et des murets de protection où les monoplaces terminent souvent dans les grillages. C'est la scène que l'on a vu dimanche soir et qui nous rappelle le malheureux souvenir de l'accident de Robert Wickens l'an passé ou encore la tragique disparition de Justin Wilson en 2015.

Après l'accident de Pocono, les pilotes en colère

Dès lors, les réactions n'ont pas tardé parmi les pilotes impliqués et même de la part de Robert Wickens qui regardait la course depuis chez lui. Il ne s'est pas fait prier pour se fendre d'un tweet assassin.

"Combien de fois devons-nous assister à la même situation avant de pouvoir accepter que l'IndyCar ne peut plus courir à Pocono ? C'est juste une relation toxique et peut-être qu'il est temps d'envisager un divorce. Je suis très soulagé (à ma connaissance) que tout le monde aille bien après cet effrayant accident."

La course fut stoppée par un drapeau rouge après cet accident entre 5 monoplaces. Alors que Rossi, Hunter-Reay et Sato étaient à 3 de front, la monoplace du japonais a piqué vers la gauche en harponnant Rossi, puis Hunter-Reay tout en bas de la trajectoire.
Rossi avec une suspensions arrachée ne peut que contrôler comme il le peut sa monoplace en essayant de maintenir le cap. Hunter-Reay et Sato iront ensemble frapper le mur à l'intérieur du circuit avant de rebondir en milieu de piste, de couper la trajectoire à Rossi, d'harponner le malheureux Rosenqvist qui prenait la tangente le plus haut possible, le pilote suédois partira en vol plané dans les grillages en toupie, avant de glisser le long du mur, le châssis épousant ce dernier. Derrière, James Hinchcliffe ne put éviter ce carambolage. Fort heureusement, tous les pilotes vont bien.

Alexander Rossi, en sortant du centre médical du circuit

"Je n'ai pas eu un bon départ et c'était de ma faute, mais alors que nous étions trois de front, Sato était à l'extérieur. Je n'arrive pas à comprendre, après l’année dernière, comment Takuma pense que conduire de cette manière est acceptable, c’est scandaleux et déconcertant de couper la trajectoire à deux voitures à cette vitesse-là dans un virage sur une course de 500 km. Nous avons quelques jours pour rebondir avant de remporter des victoires, c'est tout ce qui compte à présent."

Takuma Sato, en sortant du centre médical du circuit

"Je suis désolé pour les gars. Ryan et moi étions à la lutte tous les deux au virage 1, et on dirait que Alexander a démarré lentement et nous sommes partis avec Ryan, à sa gauche et à sa droite. Je pensais être clair et malheureusement, nous nous sommes percutés."

Ça c'était la version polie du pilote japonais devant les caméras, mais une fois qu'il a pu revoir les images, il en a décidé une toute autre version en accusant Alexander Rossi d'avoir donné un coup de volant, comme il l'explique dans son tweet.

"Je sens que j'ai besoin de dire un mot. Je suis désolé d'avoir été impliqué avec Alexander Rossi, surtout pour le championnat. On dirait qu'il a été coincé entre Ryan et moi, et si vous voyez la proximité, Alex a clairement mis un coup de volant. Nous sommes tous très proches et malheureusement nous sommes allés au contact."

Ryan Hunter-Reay

"C'est ridicule. Dieu merci, tout le monde va bien ! Je pense que nous en retiendrons une leçon aujourd'hui dans ce premier tour d'une course de 500 milles. De mon point de vue, j’ai eu une trajectoire dégagée face à Rossi, j’étais presque aux trois quarts de mon dépassement, puis tout à coup, sorti de nulle part, je me retrouvais hors de contrôle. Je me suis vu heurter le mur intérieur et revenir en piste dans le peloton. Je pouvais voir les monoplaces arriver alors j'ai pensais que cela pourrait être vraiment mauvais. Puis j'ai vu Félix monter dans la clôture et il a fallu à nouveau réparer les grillages."

James Hinchcliffe

"Nous nous dirigions vers le virage 2 à trois de large. Je pensais que ce n'était probablement pas une bonne idée et j'ai donc ralenti. Je ne pouvais pas voir exactement d'où ça a commencé, mais l'épave est partie à l'intérieur. J'ai bien ralenti, mais il a glissé là où je me trouvais et je n'avais nulle part où aller. C'est nul, je suis heureux que tout le monde aille bien, mais je ne sais pas combien de fois nous allons devoir subir cela avant que les gars comprennent à quel moment attaquer ou non.
Cela ne vous donne aucune chance de gagner si vous vous trouvez dans la clôture. C'est fou, c'est juste une telle perte d'argent, de temps et de devoir participer à une course de 500 miles où la moitié des 10 meilleurs pilotes se retrouvent dans le mur du virage 2."

La course a repris après 45 minutes d'interruption, le temps aux officiels de réparer la clôture. Plus tard dans la course, quelques pilotes en perte de contrôle iront taper le mur également mais sans provoquer de Big One comme au premier tour.
Alors que le tracé de Pocono fait débat sur la sécurité, le circuit n'a toujours pas signé le moindre contrat pour la saison prochaine. La course, elle, s'est terminée au tour 129 sur les 200 prévus alors qu'un orage menaçait d'éclater, c'est Will Power qui a été déclaré vainqueur sous drapeau rouge.

Nous utilisons les cookies afin d’améliorer l’expérience de nos lecteurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés et stockés sur votre appareil. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir + OK

Google Analytics

_gid _ga _gat Ce site utilise des cookies de Google Analytics. Ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.

Google Adsence

IDE AdSense utilise des cookies afin d'améliorer l'efficacité de la publicité. Il en existe de plusieurs types, avec des applications variées. Ils peuvent permettre, par exemple, d'optimiser la pertinence des annonces, d'améliorer les rapports sur les performances des campagnes et d'éviter la rediffusion d'annonces déjà vues par l'utilisateur.Les cookies eux-mêmes ne contiennent aucune information personnelle.

Alexa Analytics

__auc __asc Ce cookie est utilisé pour collecter des informations sur le comportement du consommateur, qui sont envoyées à Alexa Analytics à titre statistique uniquement.

CloudFlare

_cfduid Notre site Web et notre service utilisent des cookies et d'autres technologies similaires afin de vous fournir un meilleur service et d'améliorer globalement notre site Web. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies pour vous diriger directement vers la partie appropriée de notre site Web, en indiquant que vous êtes un visiteur assidu.