La 101ème édition des 500 Miles d’Indianapolis a tenu en haleine tous les fans de sports mécaniques. Avant même le « Gentleman, Start Your Engine » la course nous a déjà connu nombreux rebondissements. Le forfait de Sébastien Bourdais sur blessure après son crash lors des qualifications. Quant à la sensation de cette édition c’est la venue de Fernando Alonso avec sa McLaren-Andretti-Honda #29 toute orange.

La grille de départ

© IndyCar Series - Indy 500

La course

Gentleman, Start Your Engine

Green Flag

C’est la Chevrolet Corvette Grand Sport qui officie de Pace Car, elle lâche la meute et c’est parti pour les 500 Miles D’Indianapolis. Scott Dixon conserve le leadership. Will Power se montre rapidement. Ed Carpenter l’expérimenté est là également. Fernando Alonso en observation est 9ème. Alexander Rossi le vainqueur de l’an passé est dans le top 3 alors que le leader a changé, c’est désormais Tony Kanaan.
En tête de course c’est un trip de blocs Honda, Kanaan devant Dixon et Rossi, les moteurs Chevrolet manquent un peu de vitesse de pointe.

Simon Pagenaud dans le tour 18/200 est en 18ème position, il vient de doubler Carlos Munoz le Colombien. Son coéquipier Juan-Pablo Montoya est P17 juste devant lui, les pilotes du Team Penske.
Dans le tour 25, Rossi prend le meilleur sur Dixon, Alonso double JR Hildebrand pour l’accès à la 5ème place.

Au tour 28, Kanaan est aux stands, il laisse le commandement à Carpenter. Alonso rentre au tour 30, il reprend la piste en 4ème position. Montoya est le leader avant son arrêt aux stands, il laissera le leadership à Ed Carpenter équipé d’un moteur Chevrolet. Montoya a perdu du temps à son arrêt, il a surement calé, ça s’est mal passé pour le Colombien.

Alonso vient de doubler Carpenter dans le tour 36. A l’entame du tour 37, l’Espagnol est en tête des 500 Miles d’Indianapolis. Il cèdera le leadership de la course quelques 5 boucles plus tard à son coéquipier Andretti.

Le clan Andretti mène les débats puisque Sato se mêle à la course de tête. Castroneves est P10 devant Power P11 pour le Team Penske. Simon Pagenaud est 16ème dans sa Dallara #1 jaune fluo Meynards.

Quart de la course : 50/200

Au quart de la course, Alonso est en tête, devant Rossi, Sato, Carpenter, Hunter-Reay, Kanaan, Hildebrand, Kanaan, Dixon, Castroneves et Andretti pour top 10.

Yellow Flag : Lap 55

Énorme crash entre Jay Howard et Scott Dixon. Howard perd le contrôle de voiture dans le mur haut et revient en perdition sur la piste. Dixon arrive à ce moment-là, Dixon décolle dans les airs sur la monoplace de Howard. Le choc est terrible, Dixon atterrit sur les murs de protection à l’intérieur de l’ovale, la monoplace retournée… Le train arrière est arrachée, la visière de Dixon a sauté. Les pilotes semblent indemnes, ils sont debout ! La course est interrompue au tour 55/200. Les pilotes regagnent la voie des stands.

Red Flag : Lap 55

 

Yellow Flag : Lap 55

Reprise de la course, tour 55/200 le leader est toujours Alonso devant Andretti et Sato ses 2 coéquipiers.
Alonso lance la vague des arrêts aux stands, il est suivi par l’ensemble du peloton. Le pilote espagnol conserve sa position, Simon Pagenaud gagne 4 places dans l’opération.

Green Flag

Le clan Andretti occupe les 4 premières places en tête de course, avec les relais qui s’effectuent. Rossi est devant Sato, Hunter-Reay a aussi doublé Alonso. Takuma Sato est en tête de la course au tour 65.

Yellow Flag : Lap 66

Conor Daly tente l’extérieur sur Charlie Kimball, il le frolle mais se déstabilise et vient frapper le mur. Jack Harvey l’autre pilote Andretti est parti à la faute également, le #50 abandonne.

Green Flag : Lap 75

En tête de course, Rossi a pris le meilleur sur Sato, qui rétrograde. Alonso a fait la bonne manœuvre sur Kanaan et Sato, le pilote espagnol est 3ème. Hunter-Reay prend le leadership dans le tour 79.

Yellow Flag : Lap 81

Interruption dans le tour 81, ce que les Américains appellent « Caution Debris ». Un drapeau jaune pour cause de débris en piste. C’est Marco Andretti qui a perdu un flap de son aileron arrière. C’est le rush dans la voie des stands.

Green Flag : Lap 85

Le clan Andretti est toujours bien représenté en tête avec Hunter-Reay devant Rossi. Max Chilton est P3 alors qu’il voit Alonso revenir depuis la 6ème place. Le pilote espagnol gagne 2 places en 2 virages. Castroneves est P5 et Newgarden est P6, le Team Penske fait meilleure figure.
Max Chilton sur une stratégie décalée fait le blacage sur Alonso pour le gain de la 3ème place. Les 4 moteurs Honda aux premières places, c’est Castroveneves du Team Penske avec un V6 Chevrolet revient sur ce duo.

Helio Castroneves se défait dans un premier temps de Alonso, puis de Chilton, le Brésilien est P3. Certainement que le pilote espagnol a scruté ce que faisait Castroneves pour l’imiter le tour suivant. C’est rusé !

Mi-course : 100/200

A la mi-course Castroneves est en tête, Hunter-Reay, Rossi, Alonso, Kanaan, Rahal, Newgarden, Chilton, Power, Montoya pour le top 10.

Alexander Rossi fait le forcing pour revenir en haut du classement, Castroneves est en délicatesse, il rentre aux stands au tour 105. Rossi est en tête devant Hunter-Reay et Alonso. Les Andretti Autosport sont à la parade.

Au tour 112, Rossi est dans les stands. Alonso, Hunter-Reay, Kanaan et Sato au tour suivant. Observons les positions à l’issue de cette phase de ravitaillements. Alonso ressort en 3ème place, juste derrière Rossi. Mais Ryan Hunter-Reay en a profité pour creuser l’avance avec 3″7 à son avantage, un boulevard !

Castroneves est P4 devant Will Power 5ème et Newgarden P6. Il y a 3 équipiers Andretti aux avant-postes, juste devant 3 pilotes du Team Penske.

Yellow Flag : Lap 122

Buddy Lazier a perdu sa monoplace et percute par l’arrière le mur de protections. Le vétéran âgé de 49 ans est hors-course.
Simon Pagenaud dans le ventre mou du peloton depuis le début, rentre aux stands pour une stratégie décalée.
Sage Karam #24 est en panne au bord de la piste pendant la neutralisation. Toujours sous le régime de la voiture de sécurité et dans le tour 128 on commence déjà à réfléchir les stratégies. Car si les pilotes peuvent effectuer une trentaine de tours, il n’en resterait que 2 à faire par monoplaces.

Green Flag : Lap 129

A la relance c’est Alonso qui se montre en tête de la course en doublant Hunter-Reay, les pilotes Andretti font le relais dans la course.

Yellow Flag : Lap 131

Un « Caution Flag », un débris est en piste. Simon Pagenaud est en 20ème position, Montoya navigue à la 10ème place. Will Power est P9, Josef Newgarden P7 et Helio Castroneves P4, les Penske sont revenus dans le match.

Green Flag : Lap 134

A la relance, Hunter-Reay et Alonso s’échangent les positions. Les deux hommes se jaugent. C’est bientôt le « Money Time », il ne reste que 65 tours.

Yellow Flag : Lap 137

Ryan Hunter-Reay est OUT, son moteur Honda vient de rendre l’âme. C’est la désillusion dans le clan Andretti et l’inquiétude.
On attend la majorité du peloton dans les stands sous régime de Safety-Car. Il y a eu problème de ravitaillement en essence pour Alexcander Rossi #98. Le pilote Andretti est reparti dans le peloton en 21ème place. Alonso est 9ème derrière Andretti 8ème. Devant eux les pilotes sont en stratégie décalée.

Green Flag : Lap 142

Simon Pagenaud est 6ème il profite de son arrêt décalé. le peloton semble agité et c’est à son nouveau un drapeau jaune.

Yellow Flag : Lap 142

Ed Carpenter en perdition est allé taper Aleshin le pilote russe, la moitié de son aileron est arraché. Une nouvelle neutralisation de la course. Les calculs sont précieux, car il ne reste que 55 tours de course et le rush final va servir les opportunistes. C’est tout le charme de l’IndyCar, la chance peut tourner en une fraction de seconde.

Green Flag : Lap 147

Charlie Kimball en tête donne la relance de cette course. Le leader de ce championnat Pagenaud se fait enfermer par des concurrents, ils sont 5 de front. les monoplaces Honda lui tournent autour.

Dernier Quart de course : 150/200

Au dernier quart de course, Chilton est en tête, Kimball, Davison, Castroneves, Hildebrand, Jones, Servia, Kanaan, Alonso et Sato pour le top 10.

Les 7 premiers pilotes du classement sont en arrêts décalés par rapport à Kanaan et Alonso qui peuvent être les leaders virtuels si tout se déroule sans accroc. Mais c’est Indianapolis !

Au tour 161, Chilton est toujours devant en attendant son ultime ravitaillement. Kimball et Davison sont en lutte pour la seconde place.
A 36 tours de l’arrivée c’est le jeu des intox qui débute. Quel pilote va tenter le ravitaillement le plus tard possible pour réaliser le « Splash & Dash ».

Yellow Flag : Lap 166

Max Chilton a effectué enfin son arrêt aux stands au tour 165, alors que Charlie Kimball voit son moteur Honda partir en fumée. Il provoque une nouvelle interruption de course.
Il y a la totalité du peloton dans les stands, hormis Chilton qui est en tête derrière le Pace Car, la Chevrolet Corvette Grand Sport. Que va-t-il se passer durant ces 30 derniers tours de course ?

Green Flag : Lap 171

Max Chilton est à nouveau à la relance de la course, le pilote britannique part pour la victoire de ces 500 Miles d’Indianapolis, peut-il tenir la distance ? A 4 de front à l’avant de la course, c’est plus que serré. Helio Castroneves est à la poursuite de Chilton. Takuma Sato est 4ème derrière Ed Jones. Simon Pagenaud est 9ème derrière Alonso en 8ème place. C’est la lutte au centimètre entre Castroneves, Jones et Sato. Les monoplaces se fleurent sans se toucher.
Nous sommes à 25 tours de la fin de la course, c’est le sprint final. Fernando Alonso est autoritaire sur Kanaan et le double à l’extérieur, il revient sur Hildebrand à moteur Chevrolet devant lui.

Yellow Flag : Lap 179

C’est Fernando Alonso qui voit son moteur partir en fumée au tour 180. Ce n’est pas la première alerte chez Honda. On va commencer à croire que c’est du comique de répétition de mauvais goût pour Alonso avec Honda.

Green Flag : Lap 184

Il ne reste que 16 tours et c’est le crash dans le peloton, Davison, Servia, Hinchcliffe, Power, Newgarden sont au tapis. Oriol Servia est venu harponner James Davison le remplaçant de Sébastien Bourdais, et a provoqué un carambolage. Chilton et Sato rentrent aux stands sous le régime de la voiture de sécurité, nous sommes au tour 187. Ils sont imités par l’ensemble du peloton, il va être primordial de ressortir en tête des stands.

Green Flag : Lap 190

Il reste 10 tours de course, c’est le sprint final. Rossi le vainqueur de l’édition 2016 est en 6ème position. Chilton est toujours en tête et voit Castroneves revenir car il a doublé Sato. Tony Kanaan est 5ème derrière Ed Jones en 4ème place. Le Brésilien Castroneves a déjà gagné par 3 fois les 500 Miles d’Indianapolis, il aimerait en collectionner une 4ème. Il passe Chilton dans le tour 194, il ne reste que 6 boucles à parcourir.

Takuma Sato s’est aussi défait de Max Chilton, le Japonais voudrait créer la surprise également. Et le pilote Honda double Castroneves à son tour. Takuma Sato est en tête dans le tour 196, c’est une course haletante et exceptionnelle. Le pilote japonais prie le ciel que le moteur Honda ne connaisse pas les mêmes problèmes que ses coéquipiers de chez Andretti. Le rookie Ed Jones se montre en 3ème position, il est dans la structure du Dale Coyne Racing, l’écurie de Sébastien Bourdais.

Dans le tour 198, Sato l’ex-pilote de F1 est toujours en tête de la course sprint de ces 10 derniers tours des 2,5 Miles de l’ovale d’Indianapolis. C’est l’euphorie dans les paddocks, on connaissait Sato comme étant difficile à doubler en F1, peut-il s’imposer aux 500 Miles d’Indiapolis ?

Il l’a fait, le Japonais a remporté les 500 Miles d’Indinapolis avec le moteur Honda, c’est la consécration pour Takuma Sato.

© IndyCar - Classement final