C’est déjà la troisième épreuve du calendrier de l’IndyCar Series. Nous sommes en Alabama, état voisin de la Georgie, du Missipi et de la Floride. Le premier vainqueur de la saison est le Français Sebastien Bourdais, alors que James Hinchcliffe s’imposait à Long Beach pour la seconde épreuve.

C’est Will Power qui a signé la pole position emmenant avec lui ce trio de monoplaces Penske. En effet Helio Castroneves et Simon Pagenaud sont en embuscade, les moteurs Chevrolet sont devant. Les blocs Honda sont un trio suivant avec Scott Dixon, Ryan Hunter-Reay et James Hinchcliffe.

Listes des engagés

Pour vous aider à identifier les pilotes qui auraient changé les décorations des voitures en fonctions des sponsors, voici la liste des engagés.

© IndyCar - Alabama

© IndyCar – Alabama

Grille de départ

© IndyCar - Grille Alabama

© IndyCar – Grille Alabama

La course

L’IndyCar accueille un invité de luxe en la personne du double Champion du Monde de F1 : Fernando Alonso. Le pilote espagnol est confirmé pour les 500 Miles d’Indianapolis dans l’écurie Andretti Racing, l’ibère est venu prendre ses marques.
Ce tracé de l’Alabama est très vallonné, bordé de dégagements en herbe, les erreurs y sont rédibitoires….moins que les murets des tracés urbains. On observe le ciel et c’est très menaçant, c’est un plafond gris qui reçoit les pilotes.

Parmi les pilotes de la grille, Josef Newgarden, Sebastien Bourdais, Charlie Kimball et Carlos Munoz partent en pneus durs.
Le drapeau vert lâche la meute. Simon Pagenaud a perdu une place au profit de Scott Dixon. Ruan Hunter-Reay et James Hinchcliffe se frottent, des débris de carbone volent.

Le classement au tour 2 : Power, Castroneves, Dixon, Pagenaud, Newgarden, Hinchcliffe, Hunter-Reay, Aleshin, Kanaan et Sato pour le Top 10.

Nous avons un drapeau jaune au tour 2, c’est pour signaler les débris sur la piste, la voiture intervient. Le bout de carbone est l’aileron de la monoplace de Ryan Hunter-Reay. Marco Andretti est arrêté à son stand.

Le drapeau vert est donné au tour 5. Josef Newgarden met la pression sur Simon Pagenaud malgré ses pneus durs contre les Firestone Red (rouge) pour les hommes devant lui. Le leader Will Power ne creuse pas un écart significatif, il dispose d’à peine une demi-seconde d’avance sur Helio Castroneves. Scott Dixon, le seul représentant Honda est dans le top 5.

Premières attaques

Newgarden en pneus durs roule plus vite que Pagenaud, tout comme Bourdais équipé des mêmes pneus et revient sur Sato avec ses Firestone rouge.

Le classement au tour 12 : Power, Castroneves, Dixon, Pagenaud, Newgarden, Hinchcliffe, Kanaan, Aleshin, Sato et Bourdais pour le Top 10.

Les premiers arrêts aux stands sont imminents. Ils étaient estimés aux alentours du tour 13, mais la voiture de sécurité retarde cette échéance. On continue de scruter la météo, car les nuages sont toujours aussi menaçants. C’est donc au tour 15 que Kimball effectue son arrêt aux stands.
Josef Newgarden et son n°2 est vraiment logé dans l’aileron de Pagenaud. Le Français reste quand même au contact des leaders Power et Castroneves.

Newgarden trouve la faille sur Pagenaud qui le force à aller au large. Les coéquipiers se frottent légèrement, ça passe au forceps ! Dans les stands Aleshin, Hunter-Reay, Newgarden, Rahal et Kanaan.
Simon Pagenaud rentre aux stands au tour 20. Will Power en fera tout autant au tour 21, se joindront à lui Bourdais, Sato et Chilton.

James Hinchcliffe stoppe au tour 22 pour mettre des pneus durs. Il ressort à nouveau devant Simon Pagenaud. Helio Castroneves au tour 23 réalise son premier arrêt également. Pagenaud passe Hinchcliffe grâce au Push-to-Pass. Le dernier à s’arrêter est Scott Dixon qui resort en pneus durs.

Josef Newgarden est second, c’est l’homme le plus rapide actuellement. Un duel Penske en piste entre Simon Pagenaud P5 et Helio Castroneves P4.

Tiers de la course

Le classement au tour 28 : Power, Newgarden, Dixon, Castroneves, Pagenaud, Hinchcliffe, Rossi, Kanaan, Bourdais et Pigot pour le Top 10.

Will Power est toujours en tête de la course il est en pneus durs il dispose de 1,5 secondes d’avance sur Josef Newgarden, ce dernier est en pneus tendres ! Alors que le tiers de la course vient d’être franchi les écuries déroulent leurs stratégies. Ils espèrent que la pluie ne viendra pas perturber l’ordre.

Simon Pagenaud a laissé de la distance s’élancer avec Castroneves qui le devance. Il y a près de 3,6 secondes entre les deux pilotes Penske. Alexander Rossi rentre aux stands au tour 39, le dernier vainqueur en date des 500 Miles d’Indianapolis.
Will Power possède 3,5 secondes d’avance sur Josef Newgarden, ce dernier voit Scott Dixon se rapprocher dans ses rétroviseurs. Dixon est en pneus durs contre les tendres pour Newgarden. Les pneus durs sont plus véloces que les Firestone Red.

Le leader Will Power s’échappe à l’avant de la course, il possédait une bonne avance, il n’avait pas besoin d’aide. Scott Dixon porte des attaques sur Newgarde, mais ce dernier rentre aux stands au tour 43.
Le leader Power stoppe un tour plus tard, tout comme Scott Dixon, Simon Pagenaud et James Hinchcliffe.

Will Power et Scott Dixon sont ressortis en Firestone Red, Josef Newgarden a fait le chois inverse, il a des pneus durs. Durant ces arrêts aux stands, Newgarden s’est rapproché du leader Power. Il est distancé de seulement 2,2 secondes, et l’écart se réduit peu à peu.

La pluie n’a toujours pas fait son apparition alors que la mi-course est passée. Il reste encore 40 tours à parcourir.
Les pneus tendres rouges ne fonctionnent pas aujourd’hui, Josef Newgarden revient sur le leader de la course. Il poursuit le leader mais est également en lutte pour conserver Dixon toujours présent dans ses rétroviseurs.

Simon Pagenaud est en 4ème position et équipé des pneus tendres, il n’est donc pas parmi les plus rapides en piste, il pointe à 14 secondes de la tête de course.

Le classement au tour 53 : Power, Newgarden, Dixon, Pagenaud, Hinchcliffe, Castroneves, Rossi, Kanaan, Bourdais et Pigot pour le Top 10.

Sweet Home Alabama

Josef Newgarden a établi le contact avec Will Power, il amène avec lui dans sillage Scott Dixon. Power est en pneus tendres, Newgarden en pneus durs et Dixwon en pneus tendres qui s’en sort le mieux avec ses Firestone Red.

Le Money-Time du dernier tiers de course se présente, les pilotes vont effectuer leur dernier arrêt aux stands. Il se pourrait que la pluie vienne perturber la fin de course.
Il y a une lutte dans le peloton entre Bourdais, Kanaan et Chilton. Le Français réussit à prendre le meilleur sur le Brésilien, mais ce dernier réplique avec le Push-to-Pass. Statut-quo dans le top 10.

Un drapeau jaune au tour 62, c’est le second de la course. C’est Spencer Pigot qui était 8ème a tiré tout droit dans l’herbe. La voiture de sécurité entre en piste, et les opportunistes vont rentrer aux stands.
Les monoplaces vont se resserrer derrière la voiture de sécurité, ça ne change presque rien pour le trio de tête, en revanche Simon Pagenaud gagne beaucoup de temps. C’est idéal pour effectuer son arrêt aux stands en étant le moins pénalisé possible.

C’est la cohue dans les stands. Ça va se jouer à la lutte aux mécaniciens. Power a repris sa place de leader, devant Dixon qui gagne une place sur Newgarden. Pagenaud est toujours le 4ème larron devant Hinchcliffe.
Il y a du soleil sur une partie du circuit, alors qu’à l’opposé c’est la pluie qui commende à poindre.

Le classement au tour 65 sous régime de voiture de sécurité : Kimball, Power, Dixon, Newgarden, Pagenaud, Hinchcliffe, Castroneves, Rossi, Kanaan et Bourdais pour le Top 10.

Le dernier tour sous régime de voiture de sécurité. La course va reprendre au tour 68. La relance de course est gérée par Kimball mais qui devrai s’arrêté une nouvelle fois. Spencer Pigot est intercalé entre Kimball et Power. On commence à apercevoir des gouttes sur les caméras des premiers virages.

Josef Newgarden s’est défait de Scott Dixon, il va partir à la chasse à Will Power. James Hinchcliffe part à la faute au large, Simon Pagenaud en profite. Ça commence à monter en tension en piste.
La Penske #2 de Newgarden roule plus vite que Power, mais Dixon lui oppose une lutte pour reprendre sa seconde place. Simon Pagenaud ne roule pas parmi les plus vite, cela va être compliqué pour le Français d’être sur le podium final.

Le leader Kimball rentre aux stands, ce qui était prévisible, il le fait au tour 74. La lutte des trois hommes de tête reprend de plus belle. Power, Newgarden et Dixon sont dans la même seconde ! Aucune erreur pour ce trio-là ! Simon Pagenaud bénéficie de cette lutte pour recoller aux avant-postes. Mais un coup de théâtre, une crevaison lente affecterait la monoplace de Scott Dixon…

Le leader de la course doit rentrer au tour 77, toutes ses chances de victoire s’envolent !

Le classement au tour 78 : Newgarden, Dixon, Pagenaud, Castroneves, Rossi, Hinchcliffe, Kanaan, Bourdais, Sato et Hunter-Reay pour le Top 10.

Rush Hour

Scott Dixon met à nouveau la pression sur Newgarden, quant à Pagenaud il reste spectateur de cette lutte, il pourrait en bénéficier si cela tourne mal.

Les 10 derniers tours de la course vont livrer leur verdict, le leader Newsgarden n’est qu’une seule avance de 0,5 seconde. Simon Pagenaud est à 2 secondes derrière. Le Français dispose d’un matelas de 2,4 secondes sur son coéquipier Castroneves !
A 8 tours du but, le leader creuse à nouveau un léger écart, mais Dixon possède un potentiel de Push-to-Pass doublé par rapport à Newgarden.

Scott Dixon fait le forcing, il actionne le Push-to-Pass à toutes les sorties de virage, l’écart est à nouveau en dessous des 0,4 seconde ! Il reste 5 tours est n’est décidé concernant le vainqueur de cette épreuve.
En 8ème position Bourdais est logé sous l’aileron arrière de Kanaan, un défi de taille pour le Français. Plus que 3 tours, Scott Dixon va tout tenter pour porter une attaque pour espérer décrocher cette victoire.

C’est le dernier tour, que va tenter Dixon ? Josef Newgarden s’était déjà imposé ici en 2015, c’était sa première victoire en IndyCar. Il peut réitérer l’exploit en inscrivant sa première victoire chez Penske, la 4ème de sa carrière.

Et c’est la victoire de Josef Newgarden devant Scott Dixon et Simon Pagenaud.

Résultat de la course

© IndyCar - Résultats Alabama

© IndyCar – Résultats Alabama