Cette année, les 24 Heures du Nürburgring fêteront leur 50ème anniversaire. En effet la première édition de cette course mythique a eu lieu les 27 et 28 Juin 1970. A travers une série d'articles, nous reviendrons sur le célèbre double tour d'horloge allemand.

2014 : Phoenix Racing l'emporte avec le record

© ADAC Nordrhein

Kevin Estre décroche la pole de cette édition 2014 au volant de la McLaren MP4-12C GT3 du Dörr Motorsport avec un chrono en 8'10"921. Il devance dans cette exercice la BMW Z4 pilotée par le belge Maxime Martin. Audi, BMW et Mercedes allaient se battre pour la victoire. Les Porsche sont malheureusement dépassées en performance pure par leurs adversaires.

La McLaren se faisait rapidement passer par les Audi #3 et #4 du Phoenix Racing en début de course.  Seulement, après 8 tours, Marc Basseng sortait violemment de la piste au volant de l'Audi #3 à cause d'une casse mécanique. Malheureusement les BMW du Team Marc VDS n'allait pas en profiter car elles abandonneront toutes les 2 durant la nuit. La McLaren Dörr Motorsport abandonnait elle aussi après 48 tours.

A l'aube, l'Audi #4 Phoenix Racing se retrouvait en tête devant la Mercedes #1 Black Falcon et la BMW Z4 #20 Schubert. La BMW laissait sa place dans la dernière heure à la Mercedes #22 Rowe Racing. Avec 159 tours couverts, Christopher Haase, Christian Mamerow, René Rast et Markus Winkelhock signent une superbe victoire au volant de l'Audi R8 LMS GT3 #4 Phoenix Racing. La Mercedes SLS AMG GT3 #1 Black Falcon échoue à seulement 3 minutes des vainqueurs. La Porsche 911 #44 Falken Motorsports termine 4e et meilleure des Porsche.

L'Audi R8 LMS GT3 #502 Audi Race Experience accueillait un grand sportif dans son équipage : Felix Baumgartner ! L'autrichien et ses coéquipiers terminent neuvièmes. Jordan Tresson accroche la 14e place au volant de la Nissan GT-R Nismo GT3 #24 Schulze Motorsport. Le trio tricolore Pascal Bour, Philippe Haezebrouck  et Patrick Henry termine à une superbe 19e place au volant d'une Porsche 997 GT3 Cup. Fabrice Reicher termine 70e.

© ADAC Nordrhein

2015 : WRT seigneur des anneaux

© ADAC Nordrhein

Pour cette édition 2015, 3 massives Bentley Continental GT3 viennent défier les constructeurs allemands. La Scuderia Cameron Glickenhaus est là aussi avec ses 2 nouvelles SCG 003C, ces voitures ont fait forte impression lors de leurs débuts en VLN... Malheureusement, une des 2 SCG sort violemment lors des qualifications et ne prendra pas le départ. La bataille fait rage lors du top 30 en qualifications.
Augusto Farfus devient le premier brésilien à décrocher la pole aux 24 Heures du Nürburgring au volant de la BMW Z4 E89 GT3 #26 Team Marc VDS. Le brésilien signe la pole en 8'17"394 et devance de moins d'une seconde Adam Christodoulou sur la Mercedes SLS AMG GT3 #2 Black Falcon. Jens Klingmann signe le troisième chrono sur la BMW Z4 E89 GT3 #20 Team Schubert.

Le début de course est agité avec des conditions changeantes. Le Team Rowe est particulièrement malchanceux, la Mercedes #22 est victime d'une crevaison au second tour tandis que la #23 est endommagée dans une collision. Chez WRT, on s'offre une chaleur avec quelques flammes qui apparaissent à l'arrière de l'Audi R8 LMS GT3 #28 lors du premier ravitaillement. Grosse déception chez Wochenspiegel Team Manthey avec la sortie de Michael Christensen au 23e tour.
Le danois réussit à ramener la voiture aux stands mais elle est irréparable. A 20h00, petite surprise avec la Porsche 911#30 Frikadelli Racing en tête de la course. Il faut dire qu'au cours de la 3e heure de course, dans des conditions difficiles, Patrick Pilet était le seul pilote à descendre en dessous des 9 minutes au tour. L'Audi WRT est 9e.

A minuit, Audi domine les débats avec 3 voitures en tête, menées par la #1 des vainqueurs de l'édition précédente. Toutefois, la BMW Z4 E89 GT3 #25 Team Marc VDS reste à portée de tir. Le top 5 est complété par la Porsche 911 #44 Falken Motorsports. Malheureusement, à 01h30, Christian Mamerow sort de la piste au volant de l'Audi de tête. L'Audi #28 pilotée par Nico Müller se retrouve en tête. La course se résumera désormais à un duel entre l'Audi #28 et la BMW #25, duel d'équipes belges entre WRT et Marc VDS.

A l'aube, L'Audi du Team WRT conforte son avance, elle est plus rapide et elle effectue un tour de plus par relais par rapport à la BMW Marc VDS. On peut noter la bonne prestation de la Bentley Continental GT3 #11 HTP Motorsport qui est 8e à ce stade de la course. Malheureusement, pour la BMW 1M #106 Leutheuser Racing du quatuor Harald Rettich, Fabrice Reicher, Dominique Nury et Richard Purtscher, le moteur casse à 07h15 alors que l'équipage était en tête de la catégorie SP5.
A 4 heures de l'arrivée, l'Audi #28 dispose de 2 minutes d'avance pourtant chez BMW on attaque, pour preuve, Augusto Farfus démontre une nouvelle fois sa pointe de vitesse en signant le record du tour en 8'18"690.

Au final, Audi remporte une 3e victoire en 4 ans et WRT remporte la bataille belge. A l'arrivée, la R8 pilotée par Christopher Mies, Edward Sandström, Nico Müller et Laurens Vanthoor l'emporte avec seulement 40"729 sur la Z4 pilotée par Maxime Martin, Lucas Luhr, Markus Palttala et Richard Westbrook. Falken Motorsports s'offre son premier podium !
La Bentley du team HTP termine 8e, débuts encourageants pour le constructeur britannique. A 71 ans, Harald Grohs prend une dernière fois le départ des 24 heures du Nürburgring et avec ses coéquipiers, il termine 42e et vainqueur de la classe SP8T.

© ADAC Nordrhein

2016 : Mercedes vs Mercedes

© ADAC Nordrhein

Pour cette édition 2016, les nouvelles Mercedes AMG GT3 et BMW M6 GT3 feront leur première course de 24 Heures. La parade du mercredi à Adenau rassemble toujours autant de monde. La course de 3 heures du vendredi "24h Classic" s'est déroulée sous une météo capricieuse et Michael Schrey y signe une quatrième victoire.

Dès les qualifications, le duel entre les nouvelles Mercedes et les nouvelles BMW tient toutes ses promesses. Maro Engel signe la pole en 8'14"515 au volant de la Mercedes AMG GT3 #9 Black Falcon. Il est suivi par Augusto Farfus sur la BMW M6 GT3 #18 Schubert Motorsport (8'16"146) et Maximilian Götz sur la Mercedes AMG GT3 #88 Haribo Racing Team (8'18"380). A noter que Maro Engel est engagé sur les 2 Mercedes Back Falcon (un pilote a le droit de rouler sur plusieurs voitures aux 24 Heures du Nürburgring).

Pour la première fois, le départ est donné à 15h30. Néanmoins, le drapeau rouge est sorti après 50 minutes de course. Une tempête s'abat sur le circuit et il grêle même. Pas moins de 27 sorties de piste sont recensées sur le parcours... La course repart à 19h20 après 3 tours derrière le Safety-Car. A 21h15 la pluie finit par cesser. La Mercedes #8 abandonne suite à une collision avec un concurrent tandis que la BMW #18 est victime d'une casse moteur ! A 01h30 du matin, 4 Mercedes occupent les 4 premières places devant une BMW.

© ADAC Nordrhein

Au lever du soleil, la Mercedes AMG GT3 #29 HTP Motorsport s'empare du commandement. C'est la troisième Mercedes à prendre la tête depuis le début de la course. Au cours de la matinée, la situation reste la même avec 4 Mercedes qui se battent : les #4 et #9 Black Falcon, la #29 HTP et la #88 Haribo Racing Team. Malheureusement pour les amateurs de sucreries, à moins de 3 heures de l'arrivée, la Mercedes #88 écope d'un stop & go de 1'32" pour non respect d'un drapeau jaune. Dans une lutte aussi intense, elle perd toutes ses chances de victoire.

A moins de 2 heures de l'arrivée, la Mercedes #29 HTP Motorsport (Hohenadel/Vietoris/Seefried/Van der Zande) et la Mercedes #4 (Schneider/Engel/Metzger/Christodoulou) prennent le dessus. Christian Hohenadel ravitaille au 124e tour et Maro Engel au 126e tour.
Ce qui veut dire qu'Hohenadel devra forcément s'arrêter avant la fin de la course ! Hohenadel s'arrête au 132e tour, tandis qu'Engel signe le meilleur tour en course au 133e passage en 8'19. A l'attaque de la 134e et dernière boucle, Hohenadel n'a que 0"78 d'avance ! Dans les virages du circuit GP, Engel attaque... les 2 Mercedes se touchent, les équipes retiennent leur respiration... Engel passe en force devant Hohenadel ! Engel passe la ligne d'arrivée avec une avance de seulement 5"697 ! Le triomphe est total pour Mercedes qui réalise un quadruplé !