Le rallye commence par 2 spéciales nocturnes. Ces 2 spéciales marqueront le début d'une nouvelle ère pour le WRC avec les Rally1. Les multiples vidéos des essais ont fait monter la pression, place désormais au verdict du chrono ! Le shakedown a en tout cas montré que Sébastien Ogier et Sébastien Loeb souhaitent rester les rois au Monte-Carlo !

Monte-Carlo 2022

SS1 - Lucéram/Lantosque (15,2km)

A noter que les pilotes Ford, Craig Breen, Adrien Fourmaux et Sébastien Loeb sont les seuls à s'élancer seulement en pneus Soft. Ogier démarre et boucle cette première spéciale de l'ère Rally1 en 10'34. Cette spéciale est piégeuse avec la présence de givre dans certaines portions. Elfyn Evans termine à 9"3 de Sébastien Ogier. Pour Hyundai l'addition est salée... Les pilotes sont à plus d'une seconde au kilomètre d'Ogier !

Sébastien Loeb et Isabelle Galmiche montrent que leur performance du shakedown n'était pas dû au hasard... Ils signent le second chrono à 5"4 d'Ogier ! L'autre belle surprise de cette spéciale est le 4ème temps de Greensmith qui termine à 12"3 d'Ogier, il devance de peu Breen et Fourmaux qui terminent respectivement à 13"2 et 13"7 du scratch.

Le plus lent des Rally1 est Kalle Rovanperâ, relégué à 26" après un tête à queue... Il termine de peu devant Eric Camilli qui a surclassé ses adversaires en WRC2, le Niçois est toujours performant sur son rallye presque à domicile ! Manu Guigou signe le 19ème temps, il est le premier des R-GT une poignée de secondes devant Raphaël Astier. Joli 27ème temps pour Anthony Fotia sur sa Clio Rally4.

SS2 - La Bollène-Vésubie/Moulinet (23,25km)

Cette spéciale et son passage au col du Turini est la plus mythique du rallye. A mi-spéciale, Ogier et Evans sont au coude à coude. Mais Ogier devance le gallois à l'arrivée de 1"9. Loeb roule dans le rythme d'Evans mais il attaque fort en toute fin de spéciale, les images sont somptueuses, et il s'intercale entre les 2 pilotes Toyota en terminant à 1"3 d'Ogier.

Superbe performance pour Fourmaux qui signe le 4ème chrono à 4"2. Pour Hyundai ça ne va toujours pas mieux, Neuville tient le rythme en début de spéciale et s'écroule ensuite, il est le plus rapide des pilotes de la marque coréenne en signant le 6e temps à 12"6 d'Ogier. Oliver Solberg commet une faute au sommet du Turini.

Camilli est de nouveau le plus rapide en WRC2, Nikolay Gryazin était son dauphin lors de l'ES1 mais le russe n'a pas chassé ses vieux démons, il tape, doit changer une roue, il repart, le disque de frein commence à prendre feu à l'arrivée de la spéciale... Heureusement les commissaires réagissent rapidement !

Sébastien Ogier et Benjamin Veillas rentrent au parc avec 6"7 d'avance sur Sébastien Loeb et Isabelle Galmiche. Elfyn Evans est troisième devant un solide Adrien Fourmaux et un étonnant Gus Greensmith ! Eric Camilli mène la danse en WRC2. Demain les concurrents auront 6 spéciales à parcourir, soit 100km de chrono, et le tout sans assistance ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises.