Il aura été bien difficile de déterminer le vainqueur de ce cinquième rendez-vous de la saison. Pas moins de cinq adversaires se seront échangés la place de leader durant les 4 heures de course où la météo sera restée convenable.

MN Développement maîtrise le début de course

La meute des 29 concurrents est lâchée à 14h00. Très vite, 3 autos s’échappent du groupe. La Ginetta #321 partie en pole position, est talonnée par la Golf #2 et la Seat #71. Poleman du T3, le Team Turbo 2000 ne prendra malheureusement pas le départ après avoir rencontré un problème de boite de vitesses durant la séance de qualifications. Après 10 minutes de course, la Ginetta perd coup sur coup deux positions, la famille Navarro (MN Développement) prenant le commandement de la course. La Ginetta (Andrey Sports Events) récupère quelques minutes plus tard la seconde place.

Déjà 20 minutes de course, la SEAT #71 du DMR rejoint prématurément les stands. Plus de 3’30 » passée au box pour résoudre un problème de puissance, la Racer Cup reprend la piste en fond de peloton. Désillusion également chez AEDS. La Seat Supercopa #555 a rencontré plusieurs problèmes la contraignant à rejoindre son box à différentes reprises. En milieu de classement, Malti Compétition remonte plusieurs places après être parti en fond de grille suite à un souci rencontré durant les qualifications.

DMR recolle en tête

L’heure de course approche, la Golf GTI TCR du MN Développement domine la course avec plus de 7″ d’avance sur la Ginetta du Andrey Sport Events. La Peugeot 308 Racing Cup du Clement Team est 3e avec 30″ de retard sur le leader. La Peugeot 308 #93 du Chazel Technologie est 4e. En T2, la Lotus #111 du GTR33 passe la Renault Clio 4 Cup du Autosport GP pour prendre la tête de catégorie. Dijon Racing Team sont 3e du T2 avec leur Peugeot RCZ.

La Seat Léon Super Copa #88 du Ciné Promotion alors 8e au général (4e du T3) est signalé à l’arrêt en bord de piste. Ce sera l’abandon pour le duo Du Castellet / Benoît. La Seat Léon Racer Cup du R-Breizh Compétition connaît elle aussi des déboires et est contrainte à l’abandon peu avant les deux heures de course. Le duo Loisy /Delavalle était 4e à bord de leur Seat #235.

Désillusion pour MN Développement

La deuxième heure de course vient de passer. MN Développement rencontrait des soucis faisant descendre la Golf GTI TCR en bas de classement. Pendant ce temps, DMR parvenait à se hisser en haut du classement notamment grâce à la régularité de leur équipage. L’abandon est officialisé quelques minutes plus tard pour la Golf. Problème de porte moyeux.

En T3, Of Course Compétition #99 domine depuis le début de course en étant régulièrement à la porte du top 5. En T2, trois autos se tiennent roues dans roues. La tête de catégorie revenant à la Clio 4 Cup du Autosport GP devant la Lotus #111 et la RCZ #121.

Une fin de course animée

Alors que les positions se sont figés, DMR Competition mène avec une confortable avance. Les deux Peugeot 308 sont en outsider sur avec la Ginetta pour les arbitrer. Il reste moins de 30 minutes de course lorsque la 308 du Chazel Technologie entre en contact avec la Seat DMR. La 308 de Gibeau / Tavares se retrouve alors en tête de la course. Coup de théâtre, alors que la Seat #71 tente de refaire son écart, la 308 #78 alors en tête perd la roue avant gauche.

La 308 #93 du Chazel Technologie prend alors la tête de la course mais se fait repasser par la Seat DMR. La Seat Léon Racer Cup #71 passe le damier après 4h00 de course et 136 tours couverts. Chazel Technologie #93 franchit la ligne en seconde position et Andrey Sport Events récupère la 3e marche du podium.

En T3, Chotard Team franchit la ligne à la 4e place, synonyme de 1ere place de catégorie. La Scirocco du R-Breizh Compétition termine 2e à moins d’une seconde. Il faut dire que le Team de Cédric Chapron (R-Breizh Compétition) menait en catégorie T3 avec la Scirocco, mais ces derniers ont laissé la victoire au Chotard Team. Pourquoi ? Un différent qui date de la course de Lédenon où le pilote du R-Breizh Compétition avait ruiné la course de leur adversaire après un contact. Les bretons ont donc rendu l’appareil et ont rendu une victoire que le Chotard Team aurait du glaner dans le Gard. La Seat #666 du EADS est 3e. Après une lutte acharnée tout au long des 4 heures de course, Dijon Racing Team impose sa Peugeot RCZ #121 juste devant la Renault Clio 4 #24 du Touzery Compétition.  Touzery Compétition complète le podium avec la seconde Clio #58.

En T1, Race Fr Team remporte la catégorie devant les Clio 3 Cup #77 et #91 du Touzery Compétition. La Peugeot 206 S16 du Bailly Sport s’impose une nouvelle fois en Trophée 206 et termine à la 23e position.

Ils ont dit :

Rémi Guillermin (vainqueur T4)

Ce fut une course mouvementée. En début de course, la voiture perdait sa puissance, ce qui nous a contraint à avancer notre premier arrêt. Nous nous sommes lancés dans une remonté et avec les problèmes des Navarro, nous prenions la tête à mi-course. A 20 minutes de la fin, alors que nous avions course gagnée, la 308 #93 nous envoyait dans le bac au virage de la ferme. Grâce à un dépannage rapide, j’ai pu reprendre la piste et remonter sur la 93 que je repassais à 10 minutes du damier. Je suis super content que ça se finisse bien et nous accentuons notre avance au Championnat.

Cyril Andrey (vainqueur du T5)

Objectif rempli pour nous avec la victoire en T5 et le podium au général après avoir réalisé la pôle position. Des petits ajustements à finaliser mais après 3h de courses avec un disque de frein voilé qui nous a contraint à baisser le rythme, nous sommes très satisfait de ramener la voiture sans égratignure et avec une victoire en prime.

Benoit Bailly  (Vainqueur en Trophée 206)

Nous espérions la pluie ce qui nous aurais permis de remonter mais elle n’est jamais arrivée. Circuit abrasif qui a fait souffrir les pneus pour tout le monde.

Prochain rendez-vous dans 6 semaines sur le circuit de Nevers Magny-Cours.