Victorieux lors de la première course en terres monégasques, Oliver Rowland veut enfoncer le clou. Car il n’est qu’à seulement deux points du leader Charles Leclerc.

L’anglais part 8e sur la grille, le monégasque est lui sur la 17e place. Johnny Cecotto part de la pole position, devant Nyck de Vries, Gustav Malja, Luca Ghiotto, et Alexander Albon qui part à la 5e position.

De Vries prend le meilleur départ

Extinction des feux et de Vries prend le meilleur sur le poleman. Leclerc effectue un très mauvais départ et se retrouve 18e dès le premier tour. Il prend le meilleur sur Delétraz pour le gain de la 17e place.

Au 4e tour,Leclerc rate son freinage à la rascasse et Nato ne peut l’éviter. Le français termine sa course au virage 19. Aux avants-postes, de Vries creuse progressivement l’écart sur Cecotto. Rowland pointe à la 9e position. Leclerc subit une pénalité de 10 secondes en raison de son accrochage avec Nato.

Au 8e tour, Canamasas prend le meilleur sur Fuoco à la Rascasse pour le gain de la 10e place. Delétraz subit une pénalité de 5 secondes pour être sortie de la piste et en avoir obtenu un avantage. Au 11e tour, ça bouge pour la 13e place. Jeffri double Gelael à la Rascasse.

Nyck de Vries déroule

Le leader du championnat butte toujours sur Sette Canamara mais son adversaire au titre est également bloqué derrière King. Delétraz trouve l’ouverture sur Visoiu et remonte à la 17e position. Devant, de Vries est confortablement installé en tête de la course avec près de 5 secondes d’avance sur le Cecotto.

Au 15e tour, Boshung s’arrête et abandonne. La bataille est rude pour le gain de la 7e position. Matsushita met la pression sur Markelov. Le russe parvient pour l’instant à contenir les attaques du japonais. Il en va de même pour la 3e place. Entre Malja, Ghiotto et Albon, la place du podium est très prisée. Finalement, Markelov se mêle à la lutte et prend le meilleur sur le Albon.

2nd abandon pour Leclerc

Au 22e tour, Leclerc entre aux stands, sa suspension avant gauche n’a pas tenu le Grand Prix. Le monégasque abandonne. Et il s’agit de son premier double abandon  depuis Imola 2004, soit son premier week-end en monoplace.

Cecotto subit désormais la pression de ses adversaires. Malja, Ghiotto et Markelov sont dans les échappements les uns des autres. A trois tours de la fin de la course, Ghiotto se montre dans les rétro de Malja. Sans succès. Canamasa percute Rowland à la rascasse. L’anglais reste 9e, mais Canamasas effectue un arrêt aux stands.

Nyck de Vries remporte cette deuxième course devant Cecotto et Malja.