C’est à Barcelone que la saison 2017 des GP3 Series débute. Nirei Fukuzumi et Arjun Maini se sont illustrés à Barcelone.

Le pilote ART Grand Prix Nirei Fukuzumi a été le plus rapide des essais libres. Arjun Maini le suit devant Marcos Siebert. Le premier français est Anthoine Hubert est 12e. Giuliano Alesi est 15e, juste devant Dorian Boccolacci. Enfin, Julien Falchero est 17e.

En qualifications, Jack Aitken prend la pole position. Il devance son coéquipier Nirei Fukuzumi et le pilote français Dorian Boccolacci. Giuliano Alesi est 7e sur la grille de départ, Anthoine Hubert 10e, Julien Falchero 15e.

Fukuzumi, premier vainqueur de la saison

Il est 17h20 lorsque le départ de la course de GP3 sera donnée. A l’extinction des feux c’est un bon envol pour Fukuzumi qui se défait rapidement du poleman. Boccolacci est poussé au large au virage 2, il doit lutter pour garder le contrôle de sa GP3. Fukuzumi est installé en tête de la course devant Aitken et Pulcini. Boccolacci est hors de ce top 3, mais le Français s’emploie à garder le contact. Dans le peloton les premières velléités pour gagner une place se font insistantes.

Le leader Fukuzumi n’est pas serein en tête de course, car Aitken est à une demie-seconde derrière lui ! Aitken se montre dans les rétroviseurs, il n’a pas utilisé son DRS alors qu’il lui était autorisé. Du coté des Français, Boccolacci est installé P4 et surveille la lutte aux avant-postes, Falchero est P12 en embuscade sur Joerg et Hyman pour le top 10. Alesi est plus loin, en 17ème position dans un groupe compact où tous les pilotes depuis la 12ème place ne sont séparés que d’une demie-seconde !

Devant Fukuzumi réagit aux attaques et réalise le meilleur tour en 1’39″703, quelques 3 dixièmes de mieux que son poursuivant ! Pulcini imprime le rythme également et prend la meilleure référence sur un tour en 1’39″691. Russell à son tour est l’homme le plus rapide en 1’39″672 il est 7ème et en lutte pour la 6ème place de Lorandi. C’est ce dernier à présent qui est le plus rapide en 1’39″490.

Fukuzumi essaie de creuser son écart, mais la distance avec Aitken se maintient sous la seconde. Lorandi au DRS vient de doubler son coéquipier Maini dans la ligne droite des stands. Le tour le plus rapide en course revient à Antoine Hubert à présent en 1’39″386, le Français est 8ème.

Le classement au tour 10 : Fukuzumi, Aitken, Pulcini, Boccolacci, Lorandi, Maini, Russell, Hubert, Siebert et Hyman pour le top 10.

Nous sommes à mi-course et Lorandi vient de réussir à prendre le meilleur sur Boccolacci. Le podium s’éloigne pour le pilote français. En tête Fukuzumi réussit à augmenter son avance au-delà de la seconde.
Devant Aitken ne s’en laisse pas compter, il utilise son quota de DRS pour revenir sur le leader, la fin de course s’annonce plus que jamais disputée. Lorandi sous la zone de DRS a allumé ses gommes au freinage, ce qui permet à Boccolacci de rester au contact.

Dans le tour 16, Aitken ouvre encore son DRS, il est désormais dans le sillage de Fukuzumi. Les deux hommes de tête bénéficient de presque 5′ d’avance sur Pulcini ! Coup de théâtre !  Aitken est au ralenti ! Il était en seconde position. Il rentre à son stand pour abandonner, le poleman est mal récompensé.

Fukuzumi a une menace en moins pour sa victoire et un boulevard de plus de 5 secondes. Hubert fait le spectacle dans le peloton. Il tente de se frayer un chemin sur Maini et Russell devant eux ! Il reste 4 tours au Français pour gagner quelques positions. Hubert au DRS gagne une place sur Maini dans la longue ligne droite. Lorandi met la pression sur Pulcini, il est dans ses échappements, prêt à bondir. Dans le tour 20 les deux hommes sont proches, Lorandi se décale à l’extérieur sur le vibreur pour aborder le premier virage. Pulcini doit avoir du bleu dans ses rétroviseurs.

Russell vient de prendre une position à Dorian Boccolacci, c’était la lutte pour la 5ème place. Le Français a manqué son dernier virage, et Russell à la relance le double au DRS. Le dernier tour de la course, Fukuzumi est large leader de la course et franchit en premier le drapeau à damiers. Pulcini et Lorandi complètent ce podium. Hubert a doublé Boccolacci dans le dernier tour pour la 5e place. Falchero finit à la porte des points.

Maini vainqueur, Boccolacci sur le podium

Hyman et Maini sont les pilotes de la première ligne, ayant fini chacun respectivement à la 8e et 7e place. Nos pilotes français Boccolacci et Hubert sont sur la deuxième ligne. Au départ, Boccolacci réalise un magnifique départ, mais Maini conserve la tête de la course. Hubert se retrouve très vite sous la menace de nombreux pilotes mais reste à la 4e place. Dès le 2e tour, Pulcini se voit présenter le drapeau noir/orange. Il rentre directement aux stands pour changer son aileron avant.

Au 5e tour, Boccolacci tente de dépasser Maini pour lui reprendre la tête de la course. Le pilote français tente à chaque virage de prendre le meilleur sur le pilote Jenzer. Derrière, Hubert a repris la 3e place à Hyman. Le tour suivant, Boccolacci parvient à le doubler dans le 1er virage mais Maini reprend la position dans le 2e après que les pneus arrières se soient frottés.

Tandis que Maini dispose d’une avance de plus de 3″ sur Boccolacci, ce dernier se retrouve sous la menace de Hubert. Derrière eux, Lorandi occupe la 4e place devant Hyman après l’avoir doublé avant le 1er virage. Plus loin, Kari et Tveter se touchent dans le premier enchaînement, la manoeuvre se retrouvant sous investigation. Le pilote Trident rentre aux stands pour abandonner. Calderón l’imite le tour suivant. De son côté, Kari reçoit 5 secondes de pénalité pour sa manoeuvre sur Tveter.

A 5 tours de la fin, Lorandi prend la 3e place à Hubert grâce à l’avantage de son DRS. Plus loin, Russell et Fukuzumi se livrent une belle bagarre qui tourne à l’avantage du pilote britannique. 2 tours plus tard, Russell se débarrasse facilement de Hyman avec son DRS. Ce dernier se retrouve sous la menace directe de Fukuzumi qui dispose encore de son DRS. Il parvient à le doubler à l’entame du 16e tour.

Maini remporte la course devant Boccolacci et Lorandi. Hubert est 4e devant Russell, Fukuzumi, Hyman et Ferrucci. Falchero finit une nouvelle fois à la porte des points.

Au championnat, Nirei Fukuzumi repart leader avec 29 points. Alessio Lorandi le suit avec 25 points, devant Arjun Maini (21 points) et Dorian Boccolacci (20 points).