Sebastian Vettel s'est offert la victoire pour son 200e Grand Prix. Il devance Valtteri Bottas et Lewis Hamilton. 

A lire aussi

Retour des grid girls sur certains Grands Prix ?

Alors que Michel Boeri a confirmé la présence des filles sur la grille du Grand Prix de Monaco, le vice-Premier ministre russe Dmitri Kozak souhaite voir le retour des grid-girls. En jeu, un accord avec l'un des sponsors du circuit, à savoir la compagnie pétrolière Lukoil.

Les organisateurs du Grand Prix de Singapour sont en pourparlers aussi pour les mêmes raisons que les organisateurs russes.

Aucune action sur les dépassements pour le moment

Réunies en catastrophe dans le paddock de Bahreïn, les directeurs techniques des équipes ont voté contre un changement à court terme afin d'améliorer les dépassements. Seule l'équipe Williams a approuvé un des propositions, selon les rumeurs.

Les équipes ont eu le choix entre plusieurs propositions. DRS plus large, modifications des ailerons ou autoriser le DRS sur l'ensemble du circuit, rien n'a été retenu.

DRS modifié à Bahreïn

Malgré le manque d'accord entre les équipes, les officiels ont augmenté la seconde zone de DRS. Ainsi, les pilotes pouvaient l'activer 100 mètres plus tôt par rapport à l'année passée.

"Je pense que c'est typique de ce que la F1 a tendance à faire, à réagir de manière excessive. Vous avez une mauvaise course, vous faites un gros changement et ensuite vous allez trop loin dans l'autre sens. Et la course devient ennuyeuse car il est facile de passer tout le monde'', explique Kevin Magnussen.

Une course qualificative le samedi ?

Alors que l'idée a été suggérée par Auto Motor und Sport, voilà que Ross Brawn semble le remettre sur le tapis.

"Si nous pouvons introduire une certaine diversité dans la grille de départ, ce qui est vrai parce que cela vient d'une course, peut-être que cela vaut la peine d'être considéré. Avoir une course supplémentaire est un impact sur les équipes, mais nous devons regarder l'ensemble'', déclare-t-il à Sky Sports.

Manor publie ses comptes

Alors que l'équipe a quitté le championnat à la fin de la saison 2016, les comptes allant du 1er janvier 2016 au 30 juin 2017 ont été publiés. Ainsi, l'équipe disposait d'un budget de 45 millions de livres sur les 18 mois, pour une perte annoncée de 15 millions de livres.

Aussi, la recherche et le développement a coûté 53 millions de livres au cours des 18 mois de l'exercice.