Le monde de la FIA F3 s’est donné rendez-vous à Monza pour la deuxième manche du championnat 2017. Lando Norris, Joel Eriksson et Callum Ilott se sont illustrés sur ce week-end.

Les premiers essais libres ont été menés par Lando Norris. Le pilote britannique devance Joel Eriksson et Callum Ilott. Ce dernier a été l’homme fort de la seconde séance d’essais libres. Il a devancé son coéquipier Max’ Günther et Jehan Daruvala.

En qualifications, les hommes de Carlin ont été les plus rapides sur la première séance. En effet, Jehan Daruvala a pris la pole position de la première course devant Lando Norris et Jake Dennis. Callum Ilott part de la 4e place sur la grille devant le 4e homme de Carlin Ferdinand Habsburg.

Pour les deux autres séances qualifications, Joel Eriksson partira de la pole position de la deuxième course devant Lando Norris et Mick Schumacher. Lando Norris partira de la pole position de la dernière course devant Callum Ilott et Guanyu Zhou.

Lando Norris remporte le duel avec son coéquipier

Au départ, Daruvala réussit parfaitement son départ, ce qui n’est pas le cas de Norris. Ce dernier perd 3 places à la première chicane. Dennis et Ilott se bagarrent pour la deuxième place dans la première chicane du circuit.  Norris remonte mais se rate à la deuxième chicane, passant tout droit. Il reprend la piste à la 4e place. La bagarre est intense entre les deux pilotes Van Amersfoort Piquet et Mawson dans ce premier tour. A Ascari, Hughes se retrouve très à l’extérieur et perd du terrain.

Norris entame sa remontée en dépassant Habsburg au début du 2e tour. Dans le même temps, Eriksson se retrouve sous la menace directe de Schumacher avant de se détacher de ce dernier. Dennis tente de dépasser Daruvala au début du 3e tour mais se loupe dans la chicane. Il laisse passer Daruvala pour éviter une pénalité et se retrouve dépassé également par Norris qui prend la 2e place. Un petit groupe de 6 pilotes allant de Daruvala à Eriksson est constitué. Moins de deux secondes les séparent. Ilott, alors 5e, passe Habsburg à l’entame du 4e tour.

Le tour suivant, Dennis reprend la 2e place à Norris dans la première chicane. A l’arrière du peloton, ça se bagarre les places d’honneur. Hughes, alors 14e, se retrouve ainsi sous la menace de 4 pilotes. Dans le même tour, Ilott passe Norris et prend la 3e place. La bagarre est intense entre Dennis et Ilott. Mais elle tourne à l’avantage du pilote Carlin. Ilott perd même une place sur Norris qui le double avant Lesmo. Il se fait ensuite doubler par Eriksson avant Ascari. Habsburg le double également à l’entame du 7e tour. Mais la bagarre continue entre les deux pilotes. Ils se touchent à Roggia, endroit où Dennis est parti tout droit au même moment. Ilott se retrouve avec le nez endommagé. A l’arrière, Beckmann transforme sa F3 en voiture de rallye dans Ascari, sans dommage pour le pilote.

Dennis perd de nombreuses places en l’espace de quelques kilomètres. Il est doublé par Norris, Eriksson et Habsburg. Au même moment, Mawson reçoit un drive through. Au 13e tour, l’écart entre Daruvala et Norris s’est réduit considérablement, le leader étant sous la menace de son coéquipier. Plus loin, Dennis résiste aux attaques d’Ilott et de Schumacher. Le pilote allemand passe Ilott le tour suivant.

A six minutes de la fin de la course, Norris attaque Daruvala et s’empare du commandement de la course. Au début du 17e tour, Zhou, Ilott, Dennis et Schumacher sont en bagarre avant la première chicane. Elle tourne à l’avantage de Zhou qui prend la 5e place. Ilott coupe la chicane et perd deux places au profit de Dennis et Schumacher. Le tour suivant, au même endroit, Schumacher passe Dennis qui part tout droit. Le pilote Carlin a possiblement subi une touchette avec Günther, en bagarre avec Ilott.

Norris remporte une nouvelle victoire devant Daruvala. Habsburg assure le triplé Carlin. Eriksson finit au pied du podium devant Zhou, Schumacher, Günther, Aron, Ilott et Hughes.

Pour voir ou revoir la course 1

Joel Eriksson résiste à Lando Norris

Eriksson réussit un bon départ, conservant la tête de la course. Norris loupe légèrement son départ, ce qui profite à Schumacher et Ilott. Mais Norris parvient à conserver la 3e place. Habsburg se loupe légèrement avant la deuxième chicane et perd de nombreuses places. A l’entame du deuxième tour, Norris et Ilott sont roue dans roue dans la première chicane. Cela oblige le pilote Prema a la couper. A l’arrière, la bataille entre Newey et Daruvala pour la 7e place est intense. Alors qu’on entame le 3e tour, Ilott est dépassé par Dennis et Günther.

Le pilote Prema continue avec ses déboires puisqu’il rate son freinage à la première chicane. Il chute à la 8e place. Mawson crève en piste et laisse échapper son pneu sur la piste. Norris trouve l’ouverture sur Schumacher au 6e tour. Il prend ainsi la 2e place. Quelques secondes plus tard, Piquet abandonne après la première chicane. Daruvala connait aussi des soucis puisqu’il perd peu à peu des places. Il est ainsi doublé par Ilott, Zhou et Habsburg.

Devant, Eriksson assure son avance sur Norris. Newey parvient à prendre la 5e place à Dennis, en difficulté. Le fils du directeur technique de Red Bull F1 continue sa remontée en passant Günther avant le début du 10e tour. Il le repasse à la fin de la grande ligne droite. Alors qu’il reste un peu plus de 15 minutes de course, la bagarre est intense pour la 4e place. 9 pilotes sont en moins de 2 secondes ! Habsburg a réussi à passer Zhou pour la 8e place.

Au début du 13e tour, Dennis passe Newey. Le pilote Carlin touche le pilote Van Amersfoort. Ce dernier se fait doubler par la suite par Habsburg, Ilott et Zhou. Newey a un problème sur sa voiture, fumant fortement tandis que Dennis est obligé de couper la deuxième chicane. Les deux pilotes rentrent aux stands à la fin du tour. Pendant ce temps, Daruvala passe Ilott et se retrouve 7e. Mais dans les dernières minutes, il le repasse.

La fin de course est animée par la remontée de Norris. A l’entame du dernier tour, seul 7 dixièmes séparent les deux pilotes de tête. Mais Eriksson résiste et remporte la course. Norris finit 2e devant Schumacher. Günther est au pied du podium devant Habsburg, Zhou, Ilott, Daruvala, Aron et Mazepin.

Pour voir ou revoir la course 2

Callum Ilott passe du noir à l’or

Eriksson réussit un bon départ mais il se fait déborder par Ilott. Il est doublé aussi par Zhou. Norris occupe la 4e place. Très vite, ce dernier attaque Eriksson pour recoller aux deux pilotes Prema. Dennis a connu un problème au niveau du train avant, l’obligeant à rentrer aux stands. Hughes est également aux stands à la fin du premier tour. Les deux pilotes abandonnent. Eriksson repasse devant au début du 2e tour, avant d’avoir un nouvel échange avant la deuxième chicane. Un tour plus tard, Eriksson se fait doubler par Günther. Le leader provisoire du championnat se retrouve sous la menace de Habsburg. Mais il revient fort et double Günther au début du 4e tour. Aron n’est pas loin des deux pilotes, Habsburg ayant glissé au classement à la 8e place.

Le tour suivant, Norris est proche de Zhou et tente de le doubler avant la première chicane. Mais le pilote Prema résiste jusqu’à Lesmo où il cède. Derrière, Schumacher parvient à se débarrasser de Mawson pour la 10e place ; Piquet menace directement Mazepin pour la 8e place.

Au 8e tour, Daruvala et Soori s’accrochent à la première chicane. Soori se retrouve dans le bac à sable et abandonne. Le tour suivant, Sato double Mawson pour occuper la 11e place. Un tour plus tard, Eriksson passe Zhou pour une place sur le podium. Günther fait de même un peu plus loin sur le circuit. Zhou se retrouve sous la menace de Habsburg. Mais Aron remonte sur le pilote Carlin et le dépasse. Habsburg se retrouve 7e.

Günther prend la 3e place à Eriksson dans le 12e tour. Pendant ce temps Ilott assure une avance de 1″2 avec Norris. Enfin, Aron passe Zhou et occupe la 5e place. Mais le pilote chinois ne lâche pas et tente de reprendre sa position, en vain. Il se retrouve ainsi sous la menace directe de Habsburg qui le double avant la deuxième chicane du circuit.

Au 15e tour, la sortie de la deuxième chicane est mouvementée. Habsburg passe Aron pour la 5e place, mais Piquet se retrouve enfermé entre Zhou et Schumacher. Alors qu’on arrive sur la fin de la course, Eriksson fait une erreur à la première chicane et laisse Günther s’envoler. Derrière, Schumacher prend la 6e place à Aron, qui se fait doubler par la suite par Piquet et Zhou. Mais Aron parvient à reprendre sa position sur le pilote chinois. Daruvala en profite même pour passer le pilote Prema.

Dans le dernier tour, Mawson et Sato s’accrochent. Le premier cité à la suspension arrière cassée et abandonne. Ilott finit la course en vainqueur devant Norris et Günther. Eriksson est 4e devant Habsburg, Schumacher, Piquet, Aron, Daruvala et enfin Zhou.

Joel Eriksson repart en tête de Monza avec un point d’avance sur Lando Norris. Ce dernier reste ainsi le leader incontesté du classement rookies, avec 39 points d’avance sur Mick Schumacher.